Publicité

Shadow fait le show

Jeudi dernier, j'ai eu l'occasion d'être invité à la Shadow World, la Keynote de la Start Up française qui monte, avec des annonces, un partenariat et bien d'autres choses.

 

Mais c'est quoi Shadow ?

Fondé en 2015 par trois entrepreneurs décidés à libérer le jeu vidéo, Shadow a choisi d’assembler le PC du futur. Ils ont ainsi développé le premier ordinateur haut de gamme qui n’amasse pas la poussière et qui ne vide pas les comptes en banque, puisqu’il est dans le cloud – une révolution qui permet de jouer dans des conditions optimales sur n’importe quel écran.

En gros, un PC pour les joueurs mis à jour très régulièrement dans le cloud accessible à partir d'une relativement faible connexion, sans latence, et qui permet de jouer à des jeux très puissants sur votre tablette, votre téléphone, votre ordinateur de bureau ou même un ordinateur portable pas forcément dernier cri. Tout ça à partir de 30€ par mois ! Une idée géniale qui a été un peu compliquée à mettre en œuvre mais qui, au bout de plus d'un an, fonctionne parfaitement bien.

 

Petite visite du musée Shadow

Cette soirée a donc commencé avec une visite d'un mini-musée Shadow à la manière des musées d'entreprises souvent plus anciennes, une excellente idée qui se passe de commentaires. Voilà en tout cas ce que l'on pouvait y voir :

 

La Shadow World

Le 29 novembre 2018 et les trois jours suivants, Shadow présentait ce qu'ils imaginent être le futur du jeu vidéo avec des expériences uniques. J'ai pu assister au premier jour réservé à la communauté Shadow et à la presse (ça tombe bien je fais partie des 2), avec des événements dédiés et une keynote dirigée de main de maître par Emmanuel Freund, le président de Shadow, une présentation à l'américaine avec l'humour à la française.

3 annonces importantes ont été faites !

  • Hive est dévoilé, une plateforme communautaire qui réinvente complètement les usages du jeu vidéo.

Hive, une interface sociale destinée à permettre aux joueurs de partager leurs expériences durant leurs parties – en échangeant, en interagissant les uns avec les autres et éventuellement en se faisant quelques crasses ! Dans la forme, il s’agit d’une surcouche intégrée à n’importe quel Shadow. Elle comprendra un chat entre utilisateurs, une fonction sneak peek pour admirer les exploits (ou les échecs !) d’un ami en live mais aussi et surtout un mode Extrême halluciné, dans lequel des spectateurs pourront changer les conditions de jeu d’une partie pour en devenir les acteurs. Mosaïque, inversion des commandes, effets d’ivresse : les idées sont déjà aussi nombreuses, tordues, forcément hilarantes et elles devraient se multiplier dans les mois à venir grâce aux contributions des utilisateurs Shadow !

  • Shadow annonce un partenariat avec TrackMania² Stadium, du studio Ubisoft Nadeo, pour proposer à ses clients une expérience enrichie.

Shadow muscle son jeu et cela signifie aussi s’entourer des meilleurs. La start-up française est donc fière d’annoncer son partenariat avec le studio Ubisoft Nadeo autour d’un jeu culte. Du skill, des parcours retors, de la créativité, du partage : difficile de trouver meilleur ambassadeur pour les fonctionnalités Hive que l’incontournable Trackmania² Stadium ! Il sera donc offert aux utilisateurs de Shadow. “En plus de combiner les avantages du streaming et du jeu sur PC, Shadow ouvre une voie pour l'innovation qui pourrait se révéler majeure pour les jeux et les joueurs dans le futur”, s’est réjoui le directeur général d’Ubisoft Nadeo, Florent Castelnérac.

  • Enfin, Shadow a annoncé son bilan et ses perspectives d'avenir : 50 000 clients dont plus de 20 000 sont arrivés ces 2 derniers mois.

7 pays sont déjà ouverts et l’entreprise annonce une couverture complète de l’Europe et de l’Amérique du Nord pour 2019. Aujourd'hui, Shadow c'est plus de 170 employés pour 60 millions d’euros levés auprès d’investisseurs de premier plan et pleins de nouveaux projets pour conquérir le monde et accessoirement construire une île avec un laser. Les premières pierres de cette île ont été posées et nous avons même eu le bonheur de partir avec un petit morceau de cette dernière.

 

Mon avis pour la suite

En tant qu'abonné récent de Shadow et suivant l'entreprise depuis déjà plus d'un an, je ne peux qu'être enthousiaste devant toutes ces nouvelles et tous ces nouveaux projets pour le gamer que je suis. Il reste à chacun d'entre nous à convaincre nos amis de rejoindre la communauté mais, s'ils ne le font pas, force est de constater que la communauté présente est déjà très active, notamment sur leur Discord !

 


Jeux du moment

>> Liste complète <<