Publicité

Let’s Sing 2019 – Show must evolve

Les jeux de karaoké se font rares par rapport au début de la décennie. Il y a encore quelques années, on pouvait choisir entre le très anglophone Singstar, We Sing et Let's Sing. Let's Sing semble être le seul survivant, Singstar s'étant fait très discret depuis l'opus Celebrations sorti l'an passé pour promouvoir Playlink, qui permet d'utiliser son smartphone comme périphérique à part entière de la console. Let's Sing persiste malgré tout et sort une édition 2019, sobrement  intitulée "Hits Français et Internationaux", mélangeant hits récents et anciens. Est-ce assez pour renouveler l'intérêt durant un an ? Pas sûr.

Je l'avoue, le karaoké est l'un de mes pêchés mignons. Pas particulièrement bon chanteur, je reste toutefois adepte de l'activité "chant sous la douche" et j'aime m'essayer à ce type de jeu, pour voir si la tonalité est bonne. C'est d'ailleurs l'un des points forts de la série, le ton est bien détecté, que ça soit via un micro (branché en USB) ou via l'application. Tant que l'on joue seul, la détection se fait correctement. A plusieurs, il sera nécessaire de s'éloigner de quelques mètres pour ne pas impacter son comparse. En dehors du ton, le titre n'évolue malheureusement en rien, comme la plupart des jeux de karaoké... La tenue de notes, la respiration, les "vibratos", tout l'aspect technique du chant passe à la trappe. C'est assez dommageable, mais difficile d'en demander beaucoup à un jeu qui se veut accessible et convivial.

En parlant d'accessibilité, la playlist est assez orientée "tubes NRJ" de l'année et classiques des années 80/90. L'une des spécificités de Let's Sing est de disposer de titres francophones, pour notre plus grand bonheur. Reste à savoir si Vitaa, Matt Pokora ou encore Soprano sont votre style... Vous pourrez vous rabattre sur du Brassens pour de la musique française d'antan. Pour le reste, on se dirigera vers du ABBA, 4 Non Blondes ou Queen. Lady Gaga et Shawn Mendes viendront alimenter les hits internationaux actuels.  Au total, on se retrouve avec une quarantaine de titres, tous très populaires. L'avantage, c'est que tout le monde connaît. De là à ce que tout le monde aime... il y a un pas, que je ne franchirai pas.

Toujours côté accessibilité, on notera l'interface, très épurée et simple à prendre en main. Cette dernière est réactive, on choisit le mode en quelques secondes, puis on navigue entre les différents titres, que l'on peut trier par année, genre, artiste... on s'y retrouve simplement et on passe rarement plus de quelques secondes sur ces menus là.

L'interface en jeu n'est malheureusement pas du même acabit. Appareiller un téléphone pour commencer est parfois compliqué, pas détecté, ou perte de l'appareil pendant qu'on chante, c'est assez vite énervant, surtout quand ça arrive plusieurs fois sur un seul et même titre. Un patch semble avoir corrigé cela, la fréquence des déconnexions étant moindre qu'il y a deux semaines. On se retrouve aussi limité à 2 mobiles en bluetooth et 2 en USB. J'ai d'abord pensé à une limite de la console, puis je me suis rappelé que les titres PlayLink sur PS4 permettaient à plus de 4 appareils de se connecter, donc ça ne tient pas.

En jeu, les paroles sont assez clairement lisibles au bas de l'écran. C'est une autre paire de manche au centre. Les barres de ton contiennent les paroles hachurées. C'est une bonne idée sur le principe, et ça reste à peu près clair quand on joue seul. A deux, c'est pratiquement impossible de lire, malgré une diagonale d'écran assez honnête (55 pouces). La police est ridiculement petite, et le jeu se paie même le luxe de perdre en fluidité. Cela se produit systématiquement dès qu'on lance un titre en multijoueur. Le clip en fond reste fluide, mais les paroles ne s'affichent plus bien, ça hachure, ça ralentit, ça accélère, alors que le tempo de la musique ne bouge pas d'un iota. Au vu de la console (PS4 Pro) et des spécificités techniques du jeu, c'est difficilement excusable.

En dehors de ces tares techniques, le jeu propose une expérience multijoueur assez bonne, bien que classique. On a toujours le mode affrontement où on doit faire le meilleur score, un mode featuring où on chante à tour de rôle pour voir si on est compatible ensemble, et enfin un mode medley, qui propose 15 à 20 secondes de plusieurs titres pour voir qui est meilleur sur telle ou telle thématique. Assez rigolo, à défaut de révolutionner le genre.

Au final, Let's Sing 2019 inverse la tendance de l'opus 2018. On a ici plus de titres francophones qu'anglophones, et c'est une bonne chose, mais en dehors de ça, on ne dénote strictement aucune amélioration. Toujours pas de replay, toujours aussi populaire dans sa sélection de titres, toujours très limité techniquement, et toujours trop cher pour ce qu'il offre. Plus qu'à espérer que les patchs viennent corriger cela et que la boutique se dote de titres intéressants !  Au vu du suivi des épisodes précédents, je n'y croirai malheureusement pas trop...

Let's Sing 2019 Hits Français et Internationaux est disponible sur :


Jeux du moment

>> Liste complète <<