Publicité

Underworld Ascendant – Un RPG sombre et fascinant

De nombreux jeux de rôle naissent et donnent des rendus tantôt énormes, tantôt dignes de finir dans la fosse des Mariannes. Aujourd'hui, nous avons le droit à un jeu qui semble tirer son épingle du jeu. Impression ou réalité? nous allons voir cela en détails. Léger spoil : j'ai beaucoup apprécié.

 

Pour commencer...

La création de personnage est simple :

Couleur de peau, corpulence, nom et luminosité. Clair, simple et efficace.

Vous êtes un ascendant. Pour protéger votre monde et les autres, vous devrez empêcher que Typhon soit libéré. Vous êtes dans les abysses stygien et vous devrez passer nombre d'épreuves pour l'en empêcher. Vous serez guidé par Cabrius vous poussant lors d'un didacticiel avec un chemin balisé de morceaux de textes sur stèle.

Vous serez ensuite amené à une ville (si on peut appeler cela comme ça...) assez rapidement pour rencontrer les grands médiateurs des différentes factions du jeu, les premiers marchands, etc... et vos premières missions vous seront proposées.

Le jeu se déroulera via un système de mission secondaire que l'on accomplit via des portails et des missions importantes qui feront avancer l'histoire.

 

Première impression

Bon soyons clair, le début du jeu ressemble légèrement au premier opus d'ESO (un vieux moisi fantomatique vous guide hors de votre cage) durant les premières secondes. Mais toute comparaison s’arrête là.

On va faire clair... j'ai eu lors de la version que j'ai testée de nombreux bugs qui m'ont assombri le tableau, du genre :

  • perte de sauvegarde
  • contrôle réinitialisé à chaque lancement du jeu
  • dialogues tantôt en français, tantôt en anglais... et parfois aucun sous-titre.

Mais gageons que tout cela est ou sera réglé rapidement vu la sortie officielle. Non, les vrais problèmes que je pourrai énumérer sont d'ordre du gameplay... mais nous y reviendrons plus tard.

 

Une fois dans le bain alors ?

Assez rapidement, on vous propose le choix de votre voie via un arbre des talents. Pour simplifier cela, vous aurez trois possibilités principales, même si tous les mix sont possibles. Voici vos choix :

Note : il n'est possible de sélectionner ses points que via un PNJ particulier.

Magie

Premier point : possibilité de voir les poches de mana dans les salles et de les récupérer.

La magie est possible de plusieurs façons :

  • via les runes : vous ramasserez des runes, signifiant chacune un mot/concept, vous permettant de faire des combinaisons et de créer de nombreux sorts. Certains vous seront enseignés sur des stèles, mais beaucoup d'autres devront être découverts (ou lus sur un wiki...). Ce type de magie consomme du mana et peut vous infliger des afflictions.
  • via les baguettes : chaque baguette possède un sort qui lui est lié. Le côté positif est que cela ne donne pas d'affliction, le côté négatif... un sort seulement, et ça prend de la place. Par contre, certains sorts sont (je suppose) uniquement accessibles via les baguettes.

Cette voie de l'arbre des talents vous proposera d'utiliser vos points de compétences (mémorias) pour augmenter votre réserve de mana, ne plus subir les afflictions, etc...

Combat

Premier point : votre personnage gagne des enchaînements d'armes.

Cette voie propose de vous spécialiser dans la baston à l'aide d'armes qui font mal et tabassent. Globalement, ça augmente votre résistance et vos dégâts au corps à corps, vos capacités physiques globales et votre survivabilité.

Furtivité

Premier point : vous offre un indicateur de furtivité, la faculté de voir si les portes sont ouvertes ou pas et un indicateur d'alerte des ennemis

Ici, nous avons la voie de ceux qui ne veulent pas prendre de risques inconsidérés. Pour résumer : cela vous octroie une meilleure furtivité, des déplacements améliorés, et des dégâts supplémentaires en mode furtif.  PS : je suis un peu fan de la course sur les murs, à la Prince of Persia, que l'on retrouve dans cet arbre.

Inutile de vous dire que le jeu sera différent en fonction de vos choix.

 

Le gameplay en profondeur...

J'ai apprécié les combats dans ce jeu, malgré parfois une IA un peu candide (je donne un coup, je recule, je donne un coup, je recule... et le monstre ne peut rien faire) et la magie parfois imprécise lors des affrontements au C à C... les combats sont aussi dantesques qu'un affrontement entre deux Magicarpes. Bien que cela ne soit principalement que pour le début de l'aventure... même si parfois quelques récidives sont de mise.

Pour ce qui est de la physique et des interactions du jeu... de vrais efforts ont été faits au niveau des collisions des objets et du personnage.  Par exemple : vous ramassez une bouteille d'eau, vous percutez un mur, elle vous casse dans les mains... c'est bête comme chou, mais c'est assez important à mon sens pour être cité. Cela amène un autre léger problème qui n'en est pas vraiment un : le personnage est un buldozer ! Vous renversez les tables qui sont censées être lourdes, les caisses de 41 livres (19 kilos environ) en marchant simplement contre elles... ce qui, couplé avec l'impression que votre personnage porte des savonnettes aux pieds, rend parfois certaines situations un peu énervantes.

Autre chose que j’apprécie : la manière de faire. Parfois, des portes en bois vous bloqueront le chemin. Vous pourrez trouver une clé, exploser la porte (avec une masse, une épée, à mains nues...) ou bien la faire cramer purement et simplement. Encore une fois... ce n'est qu'un exemple, mais c'est utile d'en parler. De plus, de nombreuses énigmes sont parsemées dans tous les coins, que ce soit simple (un système de pression, un jeu de lancer) ou bien plus complexe. Je me suis, à plusieurs reprises, vu en train d'arracher des planches, brûler des murs, etc... pour trouver un passage dérobé.

 

L'équipement...

Vous pourrez trouver de nombreux équipements lors de votre périple pour vous faciliter l'aventure. Que ce soit au niveau des armes, des armures, ou bien des runes... vous pourrez en trouver ou en acheter/troquer assez rapidement... cependant attention à votre inventaire assez limité en place. De plus, vous aurez également la possibilité d'enchanter et bien plus encore certaines pièces d'équipements. Inutile d'ailleurs d'ajouter à quel point il est extrêmement important d'avoir un bon équipement et non l'ensemble du crasseux, avec bonus sur l'odeur fétide.

La ville vous offrira d'ailleurs de quoi stocker votre surplus d'objets via un système de banque.

Petit point drôle : assez tôt dans l'aventure, vous trouvez une botte gauche. Cette foutue botte vous offrira une superbe chance de perdre 5% de votre vitesse vu que vous n'avez pas la droite qui va avec... et que je n'ai jamais trouvée !

 

L'ambiance graphique et sonore

Visuellement le jeu est propre sur lui et propose des décors loin d'être moches, voire même vraiment beaux quand il est poussé au maximum. Pour ma part, je joue en niveau de détail intermédiaire, et ne trouve rien à redire sur l'aspect global du jeu. Au niveau de l'ambiance en soi... le jeu est assez sombre (dans le bon sens) et propose des labyrinthes de grottes, de végétations ainsi que de bâtiments un peu trop abandonnés à mon goût.

La bande-son, beaucoup trop discrète, reste cependant efficace ainsi que les bruitages des sorts (assez classiques) et des combats qui restent convaincants.

 

En résumé

Ascendant Underworld est un très bon jeu qui n'est pas exempt de petits défauts qui noircissent le tableau. Que ce soit au niveau de l'histoire, du gameplay ou de l'ambiance... le jeu met la barre assez haut, mais n'arrive pas à atteindre le top à cause du petit truc qui lui manque. Cependant, il serait vraiment dommage de s'arrêter à ça, quand on voit le nombre d'heures de fun qui se proposent à nous avec ce gameplay intelligent et riche en bonnes surprises.

Je le recommande donc assez chaudement pour les amateurs du genre, bien que je sache que les plus pointilleux risquent d'y trouver à redire !


Jeux du moment

>> Liste complète <<