Publicité

Nickelodeon Kart Racers – Tu passes la première quand tu veux

Mario Kart est probablement un des jeux les plus imités, mais jamais égalé en termes de fun. Même si certains s'en sont fortement rapprochés comme les excellents Street Racers, Diddy Kong Racing ou Crash Kart Racing, la saga sur roues du plombier vit cependant encore à l'heure actuelle pendant que ses concurrents sont enterrés depuis des années. Généralement, les nombreux prétendants au titre du jeu de course le plus fun se ramassent complètement, finissant dans l'ombre du titre de Nintendo par manque de fun et/ou d'identité.

Aujourd'hui, c'est un nouveau challenger qui vient taquiner les roues du plombier et qui, avec ses licences fortes, a les moyens de faire parler de lui. Mais parfois, il est bon aussi de se faire discret...

Nickelodeon Kart est un jeu de kart (sans blague ?) utilisant les licences de Nickelodeon (re sans blague ?) pour offrir aux joueurs des courses à 10 concurrents, jouables jusqu'à 4 joueurs en simultané.

Et ça, c'est sur le papier ! Ouaiiiiiiiis !

Concrètement, il n'y a que sur le papier que les choses sont cool. Car ce clone de Mario Kart déçoit à quasiment tous les niveaux à commencer par le casting composé de Bob l'éponge, Patrick et Sandy du dessin animé Bob l'éponge, Angelica, Tommy et Reptar des Razmokets, Arnold et Helga de Hey Arnold !, ainsi que Mickey, Donnie, Leo et Raph des "Tortues Ninja trop hype pour utiiser les vrais noms des protagonistes", soit 12 pilotes disponibles, ce qui est très peu. D'autant plus que le choix a des conséquences uniquement esthétiques. En dehors d'une attaque personnelle activable si on récupère le bonus adéquat dans une des boîtes disséminées sur les circuits, incarner un personnage ou un autre n'aura aucune incidence sur le gameplay, puisque ce sont les bolides, génériques, qui seront customisables, avec les mêmes accessoires,  rendant le système de modification quasiment inutile en fait.

Du coup, on hésite à pester contre le nombre rachitique de personnages malgré le catalogue Nickelodeon extrêmement riche, avec l'inutilité d'avoir aucune réelle différence d'un personnage à l'autre.

Et ce n’est pas l’ambiance sonore qui va un peu égayer vos parties, puisque les musiques très discrètes seront oubliées aussitôt le jeu arrêté. Ce qui est cependant un avantage, puisqu’elles couvrent les bruitages complètement anecdotiques et les voix inexistantes. Oui, tu as bien lu, le jeune, les personnages ne sont que des coquilles vides sans âmes qui n’émettent pas le moindre son et dont la seule démonstration de “personnalité” se fera textuellement lorsque le personnage se prendra un objet adverse. Assez pitoyable pour un jeu qui est censé exploiter des personnages de licence qu’on voit en quasi-permanence de dos.

Vous vous rappelez que j'ai employé le mot course, plus haut ? Disons que le terme est utilisé avec une énorme légèreté puisque le jeu est mou, les sensations de vitesse sont quasi inexistantes et les adversaires contrôlés par le jeu sont suspects quant à leur capacité à toujours être sur vos talons et à s'acharner sur le joueur alors que vous utilisez avec brio boosts de dérapages, turbos et bonus en dépit de la conduite rigide des véhicules sur les nombreux circuits variés aux tronçons de route, aériens et “aquatiques” sur du slime. Oui, tu as bien lu, un compliment sur ce jeu ! Rassure-toi, c’est bien le seul car les circuits sont réellement le point fort du titre, toutes proportions gardées comparé à la concurrence. Dommage que le reste ne suive pas pour en faire au moins un titre honorable.

Il ne faudra pas compter sur les adversaires que vous rencontrerez en ligne pour relever le niveau, puisque le jeu ne propose qu'un multijoueur local. Eh oui, il existe des éditeurs et/ou des développeurs qui ne comprennent toujours pas en 2018 qu’une fonctionnalité online est essentielle pour assurer la pérennité et la convivialité de ce type de jeu ! Il faudra alors se contenter du multijoueurs local à 4, mais comme je n’ai pas 4 manettes sur ma Xbox One, version sur laquelle je teste le jeu, et encore moins d’amis, je vous dirais bien que de toutes façons, on s’en fiche du multijoueurs. Car éviter comme la peste ce mauvais jeu générique à licence serait presque l’idéal et si vous avez quelqu'un dans vos amis qui y joue, c'est probablement un signe pour vous de vous en délester car le mauvais goût est contagieux.

Malheureusement, le zèle maladroit et inculte de Mémé Michèle et l’approche des fêtes de fin d’année fera que ce jeu risque de se vendre et d'être offert à nos chères têtes blondes. Un bien terrible présent pour ces chérubins qui s’attendaient à Mario Kart 8 Deluxe et qui à cause de cela finiront serial killers ou pire encore : politiciens xénophobes mangeurs de bébé phoques. Il est donc préférable d'éviter Nickelodeon Kart Racers afin d'éviter la catastrophe...

Nickelodeon Kart Racers sur Just For Games

Jeux du moment

>> Liste complète <<