Publicité

The Swindle – La simulation de cambriolage steampunk

The Swindle, une simulation de cambriolage développée par Size Five Games et éditée par Curve Digital, initialement sortie en 2015, refait surface à l'occasion d'un portage sur Nintendo Switch.

Dans un Londres alternatif steampunk, nous incarnons un cambrioleur téméraire. Notre mission, si nous l'acceptons, est de ramasser le maximum de livres possible (l'argent, pas les bouquins) en 100 jours seulement. Car, une fois ce délai écoulé, Scotland Yard va déployer le Devil's Basilisk, un système de surveillance de masse qui risque de mettre un terme au crime tel que nous le connaissons.

Les niveaux sont générés de manière aléatoire avec leurs lots de surprises, de gardes et de drones qui patrouillent à différents rythmes et de caméras de surveillance pour couvrir le moindre angle mort. Le champ de détection est clairement indiqué par un faisceau jaune et les cycles sont fixes : avec un peu d'observation et de patience, cela s'esquive donc relativement facilement. Les gardes ne voient heureusement pas à travers les portes, qui servent également à minimiser leurs rondes en les enfermant là où ils ne dérangent pas lorsqu'il est trop difficile de les assommer. Par contre, les fenêtres n'arrêtent par leurs champs de vision, il convient donc de ne s'en approcher qu'avec prudence. Un garde se met KO d'un seul coup de batte et, chose étrange bien que très pratique, cela n'alerte pas les collègues si un corps est laissé au sol ou si une fenêtre est brisée.

Si malgré tout l'alerte est donnée, l'argent commence à être mis en sécurité et, surtout, les forces de l'ordre sont prévenues. En une trentaine de secondes environ, les sirènes se font entendre et les policiers feront leur possible pour arrêter notre cambrioleur. La seule solution dès que l'alarme retentit consiste à rejoindre au plus vite la capsule d'évacuation avant que toute issue soit verrouillée.

En complément de tous ces dangers à notre furtivité, les niveaux sont remplis d'éléments mortels pour notre voleur qui n'a qu'une seule vie. Toute erreur est donc fatale, que ce soit en marchant sur une mine de proximité (il faut vraiment fuir très vite car elles explosent quasi instantanément), en se faisant découper par un laser (des sortes de petits robots méchants) ou en tombant sur des pics dressés du sol. On peut même mourir d'une mauvaise chute.

Si un cambrioleur est arrêté ou tué, alors un nouveau prend le relais immédiatement sans malus et la progression reste validée, que ce soit l'argent récolté ou les améliorations achetées, le tout stocké depuis la base, un aéronef stationné au dessus de Londres. Les améliorations s'achètent dans l'atelier et rendent notre cambrioleur plus efficace en cinq catégories : Agilité, Capacités, Outils, Lunettes et Divers. Ainsi, il va par exemple gagner le double-saut, être en mesure d'aller plus vite ou encore de rebondir contre les murs ou d'activer un parachute pour éviter les dégâts de chute. Les lunettes rajoutent des informations utiles à l'écran, comme la localisation des ordinateurs ou des stations de sécurité.

Différents outils aideront à venir à bout des menaces, avec des bombes ou le sac à dos capable de relâcher un nuage de vapeur pour échapper à la vue des gardes. Notre cambrioleur devient même capable de pirater les robots en les obligeant à attaquer les gardes (et accessoirement toute personne à proximité mais bon, cambrioler est un boulot dangereux, n'est-ce pas ?). Le piratage est également un excellent moyen de gagner plus d'argent en s'introduisant dans les systèmes informatiques des maisons et les bugs amélioreront ce rendement en siphonnant de l'argent tant qu'ils restent à proximité d'une console. Afin de gagner du temps contre Scotland Yard, rien de mieux que de pouvoir s'infiltrer dans ses réseaux. Et si jamais la police vient trop vite, brouiller ses transmissions radio ralentira certainement son arrivée en cas de détection. La capsule d'évacuation pourra même relâcher de la vapeur si jamais elle venait à être encerclée par la police.

 

Avec six niveaux d'habilitation à la difficulté croissante, The Swindle est loin d'être un jeu facile. Toute erreur est punitive et les tentatives s'enchaînent très vite, avec toujours de la nouveauté, offrant une grande rejouabilité qui pourra malgré tout frustrer les moins habiles. Néanmoins, même sans de grandes capacités furtives, notre équipe de bras-cassés réussira malgré tout à récupérer un peu d'argent, de quoi faciliter les prochaines infiltrations. Un jeu sympathique, à emmener partout, et qui a le gros avantage d'être particulièrement adapté aux petits trajets puisqu'il ne demande que quelques minutes par cambriolage.

The Swindle est dès maintenant disponible au prix de 14,99 € sur Nintendo Switch, mais également Steam.


Jeux du moment

>> Liste complète <<