Publicité

Senran Kagura – Reflexions : Un spin-off pour tripoter

La licence Senran Kagura continue doucement son petit bonhomme de chemin. Née sur la dernière portable de Nintendo en 2011, la série a su multiplier les épisodes principaux et spin-off sur différentes plateformes. Soyez averti, les jeux Senran ne sont pas réputés pour être très fins. Poumons impressionnants et gémissements multiples sont au menu, et ce spin-off Reflexions ne fait pas vraiment exception à la règle.

Asuka est la fameuse fille qui nous attend au début de l'aventure

On retrouve, dès le début de l'aventure, Asuka, la ninja héroïne de la saga, qui revêt cette fois-ci un costume de lycéenne. Elle déclare son amour à la personne qui vient de passer la porte de classe, et il s'agit tout simplement de vous !  Ni une, ni deux, la lycéenne prend votre main et la pose sur sa poitrine, avec un petit sourire timide. Vous l'aurez compris, le côté "érotico-pervers" de la licence reste présent, et les différents mini-jeux proposés par Reflexions ne feront que confirmer et renforcer cet aspect.

Cet aspect justement est présent et se veut plus "intimiste" grâce aux vibrations HD des Joy-Con de la Nintendo Switch. Chaque palpation vaudra un retour du Joy-con, accompagné d'un petit bruit émanant de notre chère Asuka. Pour le réalisme, on repassera, forcément. Pour le côté "fantasmes", les amateurs de la série devraient y trouver leur compte pendant un bref instant. Les mini-jeux sont en effet peu nombreux (4 au total) et redondants, car ils exploitent tous cette mécanique de vibrations HD. Caresser les mains, les jambes à l'aide d'un rouleau ou encore les seins de notre avatar avec un objet (que l'on trouverait sans doute dans une sex-shop), voire effectuer de petites tapes sur les parties intimes de ces demoiselles... tout cela est possible. Pour les Européens non-habitués à l'exercice, ça peut surprendre, mais il s'agit de fantasmes relativement communs au Japon et qui sont exploités dans diverses œuvres.

Des dialogues recherchés...

Pour terminer un scénario, il ne faut pas attendre bien longtemps. En passant les minis-jeux (car oui, c'est possible, et vu la redondance du titre, on sera régulièrement tenter de craquer), vous pouvez tabler sur quelques dizaines de minutes en prenant le temps de lire pour terminer quelques scénarios. Pour les acharnés qui souhaitent déverrouiller tous les costumes, comptez quelques heures, tout au plus, pour en venir à bout. A 10€, ça reste assez coûteux. A noter que le jeu propose 4 personnes supplémentaires en DLC, facturés 9,99€ pour chaque personnage. L'addition devient donc rapidement assez salée.

L'un des mini-jeux. Ici le premier... pour vous donner une idée

La localisation française est plutôt bonne, je n'ai pas vu de traductions étranges ou syntaxes quelconques. Pour la qualité des dialogues en eux-mêmes… En termes de visual-novel, je dirai que l'on est loin du haut du panier. Le jeu est pensé fan-service avant tout et nous le fait bien comprendre, surtout par ses nombreux plans qui cherchent avant tout à mettre le décolleté plongeant d'Asuka bien en vue. Le moteur graphique est par ailleurs bien fichu, on se retrouve avec un rendu en cel-shading de très bonne qualité, c'est fin et fluide en toutes circonstances. Que ce soit en mode Dock ou Portable, la Switch s'est montrée aussi forte que le tour de poitrine de notre écolière.

Un éditeur est disponible pour modifier tenue, position et coupe de l'avatar

Senran Kagura - Reflexions est une expérience qui ne saurait convaincre que les fans invétérés de la licence de Marvelous. Difficile en effet de conseiller ce titre de quelques heures à peine, à cause de son prix et de son propos. Débourser 10€ pour s'amuser à toucher une lycéenne bien gâtée par la nature, aidée par un moteur physique délirant qui balance la poitrine de l'héroïne comme des ballons d'eau, qui gémit souvent et râle parfois (quand on la tape un peu trop... les besoins du test... vous comprendrez), ça ne convaincra pas grand-monde à se tourner vers la licence.

Le personnage après quelques retouches via l'éditeur


Jeux du moment

>> Liste complète <<