Publicité

Manual Samuel – Inspirer/Expirer

Imaginez deux secondes, vous mourrez puis vous rencontrez La Mort qui vous propose un marché... étrange : vivre une journée complète en gérant manuellement vos fonctions motrices pour être ressuscité. Généralement, vous mettez une jambe l'une devant l'autre, vous respirez sans vraiment y penser et vous clignez des yeux assez régulièrement pour éviter de pleurer et de voir flou.

Dans Manual Samuel, dites adieu à tout ça, il faudra penser à réaliser ces actions par vous-même pour que Samuel puisse espérer vivre cette satanée journée qui lui permettra de revenir à la vie. Et je peux vous l'assurer, ça rend fou !

 

Notre personnage est présenté comme un "bon à rien", riche héritier d'une famille qui possède un empire, qui profite de l'argent de papa pour flâner et gaspiller l'argent en filant des pourboires de 5000$ au serveur du café de quartier. Ce qui a le don d'énerver sa copine, qui va lui balancer une belle brique à la figure. Samuel va se relever tant bien que mal, avec une commotion, pour tenter de retrouver sa dulcinée et s'excuser... mais un camion va lui rentrer dedans avant qu'il atteigne son but. Direction les enfers, où il va rencontrer La Mort qui va lui proposer le deal présenté en introduction.

On retrouve donc Sam un beau matin, presque nu et dans un sale état... et incapable de se mouvoir sans notre aide. Une pression sur la flèche du haut, craquement des genoux, on se redresse, deuxième pression de la touche "flèche haut", craquement de dos, Samuel est debout et devient bleu. "Presser X pour inspirer", "Presser A" pour expirer. L'écran s'illumine progressivement, appuyer sur "B" pour cligner des yeux.

Vous l'aurez compris, chaque action doit être faite par vos soins, et par étape. Une pression pour la jambe gauche, une autre pour la droite, et pas de raté sinon c'est le gadin assuré pour notre "fringuant" personnage. Le début de l'aventure se contente de nous faire vivre des actions anodines : se lever, se laver, uriner, déjeuner, s'habiller... Mais tout devient éprouvant pour notre personnage, et l'on vit ça à travers différents mini-jeux plus ou moins intéressants (uriner sans toucher la cuvette et sans nous en mettre plein les pieds, par exemple). Les commandes sont expliquées en début de niveau assez clairement, mais la surenchère fait que parfois l'on se perd. Bien sûr, ça peut vite devenir un calvaire de coordonner toutes les actions (respirer, cligner des yeux, conduire avec le passage de vitesse, esquiver les obstacles, ça devient vite un cauchemar !).

L'aventure grimpera crescendo, avec des niveaux assez drôles, à défaut d'être réellement inspirés (sauf la dernière tranche qui revisite les Enfer et qui parviendra à vous arracher quelques rires), comme la conduite d'un véhicule, des mini-jeux associés au travail, et j'en passe !

On ne s'ennuie pas dans Manual Samuel, le jeu parvient à se renouveler et à s'achever avant que la redondance ne se fasse trop ressentir. Comptez environ 3 heures pour achever la campagne solo. Un mode coopération et un Contre-la-Montre sont au programme pour tenter de battre ses temps records avec notre personnage marionnette.

Ce que je retiens du titre de Perfectly Paranormal, c'est sa narration. Un narrateur ponctue l'aventure de A à Z, en commentant les actions de notre personnage, avec un humour assez incisif et une implication sans faille. Le ton de la voix est toujours parfait, les blagues font mouche, c'est selon moi le point fort du jeu.

Manual Samuel est une expérience intéressante à vivre : drôle, originale, pas trop longue au vu du genre, c'est un petit plaisir à prix relativement abordable. Comptez une dizaine d'euros sur PC, Xbox One (à noter que le jeu a rejoint le programme Xbox Game Pass le 1er septembre), PS4 et Nintendo Switch.


Jeux du moment

>> Liste complète <<