Publicité

Darkness Rises – Un jeu de rôle à emmener partout dans sa poche

Le 2 août, je recevais un communiqué de presse indiquant que l'action-RPG de Nexon cumulait déjà les 10 millions de téléchargements alors qu'il n'était lancé que depuis le 20 juin. Si autant de joueurs s'étaient aventurés dans ce nouvel univers, alors peut-être que cela valait le détour ? J'ai installé l'application peu après, et j'ai commencé à jouer. Presque un mois plus tard, je joue encore, donc je pense que j'ai eu ma réponse !

Lorsque vous lancerez votre jeu la première fois, vous aurez le choix entre plusieurs classes de personnages : guerrier, magicien, berserker ou assassin. Mais rassurez-vous, ce choix n'est pas définitif, car vous pourrez à tout moment créer les 3 autres que vous n'avez pas choisis (ce qui est même recommandé car cela apporte un bonus de puissance partagé). J'ai pour ma part opté pour un basique guerrier, tout en muscle, qui a l'avantage d'être plutôt résistant et polyvalent, donc simple à jouer.

 

Modes de jeu

Une fois en jeu, le nombre d'activités réalisables est assez impressionnant. Tout s'organise autour du contenu JcE, à débuter par les chapitres de l'histoire présentés dans un livre. Avec des animations tout à fait dignes d'un jeu PC et un scénario plutôt sympathique de démons qui attaquent une cité et corrompent les humains, il y a actuellement 22 chapitres, mais certains chapitres, comme le 19 dans lequel je suis, ont en complément des extras, ce qui augmente donc considérablement la durée de vie.

 

Pour accomplir ces chapitres, il est en parallèle nécessaire d'avancer dans les aventures, des niveaux souvent assez similaires à ceux parcourus dans le mode histoire, où je suis en mesure de tuer plein de méchants, de récolter beaucoup d'or et de pièces d'équipements, en plus de points d'expérience, bien sûr.

Chaque niveau coûte des tokens, qui se regagnent au fur et à mesure du temps, pour un maximum de cinquante. Ces niveaux peuvent s'accomplir normalement, ainsi qu'en mode automatique ou semi-automatique (le jeu joue tout seul). Une fois un niveau terminé, il est également possible d'activer le mode combat répétitif (qui refait le même niveau en boucle) ou combat successif (qui accomplit toutes les aventures les unes après les autres). Sinon, il existe aussi les tickets de fin qui valident directement le niveau (achetables en boutique ou obtenables assez facilement en jouant) si vous avez eu trois étoiles au niveau.

Mais pour faire ces aventures, il faut une puissance minimum, sinon ce sont les méchants qui gagnent. Alors pour cela, il faut soit refaire des aventures précédentes, soit partir en donjons (juste un gros boss), soit gravir les paliers de la tour de l'infini (une succession de salles avec des récompenses de meilleure qualité plus on s'approche du sommet). Et comme améliorer son équipement coûte cher, il ne faut pas oublier non plus de faire ses donjons d'or quotidiens. Car tous ces contenus ont le même système de tokens, et il n'est ainsi possible de faire chaque jour qu'une ascension de la tour d'infini, un donjon et deux donjons d'or.

Vous pourrez sinon trouver de l'équipement en jouant avec les autres joueurs (dans les raids et les donjons) ou contre les autres joueurs (dans les arènes). Ici, pas de combat automatique, vous devrez prendre les commandes et faire preuve de votre habileté à maîtriser votre classe. Les mêmes limites que précédemment existent : deux donjons en duo, quatre raids, cinq matchs classés, vingts duels et matchs d'équipe JcJ.

 

Améliorations de l'équipement

Grâce à toutes ces activités, vous allez ramasser différents éléments qui vont vous permettre d'améliorer votre personnage. Il y a bien sûr l'équipement en lui-même, qui peut être meilleur que l'équipement de base. Si c'est le cas, le jeu informe dès que la pièce est récupérée et offre un système d'équipement automatique. Si la pièce n'est pas meilleure, elle n'est pas inutile, car chaque pièce augmente ses niveaux et sa qualité en "absorbant" d'autres pièces pour le même emplacement ou en utilisant le plus efficace vernis (qui peut être lui-même récupéré en boutique, créé par le forgeron ou obtenu dans des coffres). Donc chaque butin est un moyen de faire progresser son personnage, même si le processus coûte très cher (heureusement l'or n'est pas trop un souci si on joue régulièrement).

Au-delà de l'équipement utile, le personne est mesure de collecter des apparences pour le moins... surprenantes. J'ai pour ma part assez rapidement abandonné les costumes pour ne plus afficher que mon armure classique, bien plus classe.

 

Amélioration du personnage

Sinon, les essences sont utilisables pour améliorer les caractéristiques du personnage (attaque, défense, points de vie, critique, diminution des dégâts, pénétration). Et des runes rajoutent des bonus en terme de puissance, de résistance et de vie.

 

Et des points de compétences donnés à chaque niveau s'investissent dans les sorts du personnage, une configuration pouvant être sauvegardée pour chaque mode de jeu (mais les améliorations sont heureusement communes).

Un arbre de compétences donne des capacités supplémentaires de rage, des exécutions qui pourront être utilisées dans certaines conditions, et dans certains modes. Il y a enfin les capacités ultimes qui sont les sorts les plus puissants du personnage.

 

Fonctionnalités récréatives et sociales

Différents autres modes existent, moins martiaux. Un village sert de hub communautaire pour rencontrer d'autres joueurs, jouer à la roulette de la chance, profiter d'améliorations dans les bains, ou encore, pourquoi pas, faire un peu de pêche.

Tous les personnages du compte interagissent également entre eux dans le campement, qui récupèrent deux ressources avec le temps : de l'or et des cœurs, ces derniers permettant d'améliorer son campement. Au-delà du bonus, avoir plusieurs personnages est donc utile pour cette fonctionnalité, car le campement sera plus efficace avec plusieurs personnages, d'autant plus qu'il peut être attaqué par d'autres joueurs.

Il y a enfin les fonctionnalités sociales classiques, avec une gestion des amis (et l'envoi/réception quotidienne de points d'amitié pour acheter des objets cosmétiques) et des guildes.

Et la mise en avant du meilleur joueur du moment ! 6 millions de puissance... j'en suis encore loin avec mes 437 595...

 

Interface

Vous vous demandez sans doute arrivé à ce stade comment tenir le compte de toutes les choses à faire ? Certes, c'est beaucoup, mais le jeu est plutôt bien conçu, avec déjà des notifications affichées en haut de l'écran qui résument ce qu'il reste à faire, ou les quêtes en cours. Sinon, dans l'interface en elle-même, des points rouges sont ajoutés aux libellés et restent affichés tant que quelque chose est faisable (par exemple sur la droite, je peux améliorer mon arme grâce à du vernis).

Et cela est le cas également sur les menus en eux-mêmes.

En complément, des quêtes, hebdomadaires et quotidiennes, tiennent l'inventaire des choses restant à faire, avec à la clé des récompenses.

 

Boutique

Alors oui, jeu free-to-play obligé, il y a des incitations à acheter des packs, mais ce n'est pas trop intrusif car cela se présente seulement sous la forme de fenêtres qui s'ouvrent par dessus l'interface. Elles se ferment sans délai, et il y a même une boite à cocher pour ne plus voir l'annonce de la journée. Une fois l'annonce fermée, plus rien dans le jeu n'incite à acheter quoi que ce soit. Le seul rappel vient lorsque les tokens gratuits d'une activité sont tous consommés : une fenêtre demande si on désire en faire l'achat avec oui/non. En cliquant sur non, rien d'autre ne s'ouvre.

Ensuite, la boutique en elle-même propose des échantillons gratuits à intervalles réguliers pour les coffres d'équipement, de costume et d'or.

Enfin, les différents exploits qui s'accomplissent en jeu permettent facilement de récupérer tout un tas de monnaie sans passer par sa carte bancaire.

Et c'est sans compter sur tous les cadeaux que le studio envoie régulièrement par messages. Au final, je joue depuis un mois, je suis montée niveau 35, et je n'ai pas dépensé un centime même si j'ai presque 7000 gemmes (la monnaie premium que je conserve pour le moment). Je ne pourrai peut-être jamais atteindre les 6 millions de puissance, en tout cas pas dans un délai raisonnable, mais qu'importe, j'ai pour ma part déjà amplement de quoi faire des sessions quotidiennes d'une trentaine de minutes de jeu, et cela me convient parfaitement.

 

Conclusion

Vous l'aurez compris, j'apprécie beaucoup ce jeu de rôle sympathique, que je vous conseille sans hésiter d'installer dès aujourd'hui sur votre téléphone pour l'emmener partout. Juste à noter qu'il est nécessaire d'avoir une connexion internet pour jouer, mais pas forcément une excellente (j'ai plusieurs fois joué lors de trajets en 3G et ça passe pour tout ce qui n'est pas du contenu avec d'autres joueurs).

Le jeu est disponible gratuitement sur les boutiques et est intégralement traduit en français :


Jeux du moment

>> Liste complète <<