Publicité

The Runner Quiz: Tables – Le monde infini des multiplications

Oh oh, voilà qui tombe bien. L'orage gronde. Pas moyen de sortir. Tiens, si on en profitait pour faire réviser un peu de calcul à l'enfant en vacances? Chut, prenons-le en traître ! Regarde ce joli jeu plein de couleurs attrayantes ! Qu'est- ce que tu en dis ? Le gamin convient que la première image est sympathique. Déchiffrons le titre

Ça ne dit rien à l'enfant qui a 7 ans et demi, mais doit-on le dire, n'est pas très avancé dans sa scolarité… Il passe seulement en CE1 à la rentrée prochaine. Vous comprendrez pourquoi je dis cela avant de passer au vif du sujet. Première page : un peu austère. "Une entitée ". Je grince des dents : ça va peut-être servir pour le calcul, ce jeu, mais pas pour l'orthographe parce qu'entité ne prend pas de e. Bon passons!

Alors, veux-tu, mon gentil petit garçon, aider l'humanité à récupérer les livres perdus avec tes connaissances ? Il accepte avec enthousiaste. Chouette, sauver le monde, c'est dans ses cordes. Regarde, c'est facile. Il suffit de répondre à la multiplication qui t'est proposée. Si la réponse est bonne, une porte s'ouvre et le héros que tu incarnes continuera sa route. Si la réponse est fausse, le jeu te donnera le bon résultat. Comme ça, tu le mémoriseras pour la prochaine partie.

Et voilà qu'un certain malaise s'installe : la table de multiplication … Apparemment, d'après la présentation (bourrée de fautes elle aussi - décidément c'est pas le point fort du Game Telling Studio de Montpellier), c'est un jeu qui s'adresse à des enfants à partir de 7 ans. Ma foi, certes ! Mais il serait bon de préciser que peu importe l'âge, pour que le jeu ait un intérêt certain (un jeu ayant un intérêt, qu'est-ce qu'il ne faut pas écrire !), il est impératif que l'enfant ait une bonne maîtrise des tables de multiplication jusqu'à 9 x 9 !! On en est loin, très loin.

D'autant que si la réponse n'est pas bonne, ou tarde trop, il faut recommencer à partir de 1. Et zou c'est reparti : 1 x 1. 1 x 2 et on n'est pas arrivé! Avouons que justement nous n'y sommes jamais arrivés. Et que nous n'avons jamais dépassé le niveau 1.

Et que le futur sauveur de l'humanité n'a rien mémorisé non plus !

Sinon le personnage tournoie joliment bien sur son Hand Spinner. Dans des décors printaniers avec des étals de fruits mûrs, ou hivernaux tout blancs de neige. Sur un fond sonore répétitif à souhait (ça tombe bien, on recommence tout le temps !), le jeu est simple en soi puisqu'il suffit d'aller vers la porte surmontée de la bonne réponse et que souvent le choix ne se fait qu'entre deux portes, vaguement moyenâgeuses dans leur aspect, à droite ou à gauche. Ajoutons que, lors du tournoiement du personnage, ce dernier attrape sur son passage des gros sous dorés et des clés.

Me penchant ensuite sur les autres possibilités du jeu : autres personnages (dont un pirate), autres mondes (dont un monde des pirates), j'ai jeté mon dévolu sur le monde des pirates justement, le gamin adorant les pirates. Mais il faut avoir 50 clés et nous n'en avons que 4 ! C'est pas gagné, assure-t-il crânement. Remarquez que nous n'avions pas vu (ou lu ?) que nous pouvions échanger les pièces contre des clés. Nous avons gardé tous les sous et nos 4 clés. Fièrement, pour un autre jour d'orage.

Bref, que nos lecteurs ne se fassent pas une mauvaise idée de ce jeu charmant, au design propret : les commentaires des parents sont élogieux (ils doivent avoir des gosses plus âgés ou plus doués que mon jeune joueur et eux-mêmes doivent avoir des talents que je n'ai certes pas). Si recommencer 36 fois une table de multiplication, parce que vous ne la savez pas sur le bout des doigts ou que vous avez voulu chiper une clé qui n'était pas à votre portée, ne vous fait pas peur, allez-y gaillardement.

Le jeu n'est pas cher : 3,49 euros et est disponible sur Android, iPhone et iPad.


Jeux du moment

>> Liste complète <<