Publicité

Pillars of Eternity II: Deadfire – Une aventure riche en choix et conséquences

On prend la recette, on l'améliore et on recommence ! Nombre de jeux de ces dernières années subissent ce processus en essayant de peaufiner un gameplay frôlant parfois la perfection, mais ne réussissant au final qu'à ruiner tout ce qui avait été fait ! D'autres s'en sortent plutôt bien et enrichissent un jeu sur des points inattendus par les joueurs. Dans Pillars of Eternity II (PoE2 pour les intimes), nous partons d'un bon jeu, avec des points perfectibles dans nombre de directions. Qu'est-ce que ça donne ? Nous allons le voir.

 

Graphismes et ambiance

Les graphismes de ce jeu sont très agréables visuellement et proposent une large palette d'environnements variés qui vont vous faire chavirer au gré de vos explorations. Si l'on reste enchanté sur le fond du décor, l'ambiance est elle aussi soigneusement retranscrite. Les effets de sorts sont bien jolis, même si l'on peut regretter des visuels beaucoup trop discrets à certains moments.

Il n'y a pas de musique de fond dans ce jeu, ce qui est un bon point à mon sens... jouer pendant 100 heures avec un thème musical peut rendre chèvre ! L'ambiance sonore, quant à elle, est vraiment immersive et se prête bien au jeu pour nous y plonger corps et âme !

 

Histoire

Si vous ne voulez rien connaitre du début de l'intrigue, je vous invite à passer au paragraphe suivant.

Un résumé de l'histoire du premier opus vous est conté lors du lancement de partie (je vous le mets en spoiler au dessus pour les curieux). On y apprend que l'histoire se situe trois ans après la fin du premier opus. La statue qui sommeille sous Caer Nua s’éveille, tuant ceux qui sont autour d'elle et arrachant l'âme des victimes, ainsi que la vôtre, provoquant votre mort. Vous êtes alors une âme qui déroule ses souvenirs jusqu’à rencontrer Berath, la déesse, qui vous propose un ultime choix : servir les dieux, ou suivre le cycle de la roue (c'est un vrai choix...).

Après la création de votre personnage, qui fera suite au dialogue avec la déesse vous révélant l'identité de la statue, celle-ci vous expliquera votre mission et vous renverra dans votre corps. Corps qui est emmené par bateau par Eder, le personnage de PoE premier du nom, et l'intendante de Caer Nua. Après un léger dialogue... les pirates attaquent et vous aborderez votre premier combat.

La suite, vous la connaissez un peu... vous échouez sur une île habitée, vous trouverez aide et compagnons dont Aloth, le mage de PoE, ainsi que d'autres, inédits. Vous suivrez le fil principal qui servira de gros Tutorial afin de vous mettre en jambe pour l'aventure qui arrive. Cependant, certains twitst de l'histoire sont assez inattendus et dépendront partiellement de vos choix.

 

Création du personnage

Lors de votre dialogue avec Berath, vous pourrez soit importer votre sauvegarde de PoE, soit choisir votre personnalité en fonction des choix que vous auriez faits et qui sont décrits. Ensuite vient la personnalisation de votre personnage... race, classe ou multiclasse (j'y reviendrai plus tard), origine, métier, compétences, passif... vous choisissez en fonction de votre envie et de votre style de jeu. Sachant que chaque choix aura forcement un impact sur votre aventure. Vous devrez également attribuer vos caractéristiques de base (perception, force, intelligence, dextérité, etc...) qui auront toutes leur rôle à jouer.

Chaque race comporte des ethnies différentes :

Amaua

Nain

Elfe

Divin

Humain

Orlan

Chaque montée en niveau vous proposera de répartir de nouveaux points dans vos compétences de monde et de classe. Exemple, la mécanique servira à ouvrir les coffres, portes et désamorcer les pièges, tout comme l’athlétisme permettra de faire des actions requérant une bonne forme physique lors des choix, alors que ceux en rapport avec la magie demanderont les arcanes. Tout est question de choix et de compétences que vous obtenez vous-même ou que vous trouvez chez vos compagnons. Il faut également savoir que certaines compétences s'additionnent entre vous et vos compagnons. Cela peut jouer lors de nombreuses actions ou dialogues.

Un système de "bénédiction" est également en place sur le jeu. Il vous propose de vous octroyer des bonus avec les succès que vous débloquerez. Cela vous donne par exemple, lors d'une nouvelle partie, de l'argent de départ, de l'équipement raffiné, être expert en navigation, être niveau 4 dès le départ, etc...

 

Alors, t'as la classe ou la multi-classe ?

Chaque classe propose différents choix de spécialisation, d'alignement... Par exemple le paladin verra ses compétences renforcées s' il suit ou non les serments de son ordre et se verra octroyer des compétences  et des choix particuliers lors de certains dialogues. Les prêtres auront des compétences innées et passives différentes en fonction de leur dieu... et les clairvoyants en fonction de la sous-classe qu'ils choisiront.

Les sous classes sont d'ailleurs assez à part... facultatives pour certains, obligatoires pour d'autres (comme le druide)... elles ont souvent de gros bonus sur certaines capacités, mais également parfois des malus conséquents qui peuvent orienter grandement votre personnage sur son style de combat. Tout est toujours question de choix et d'envie.

Les multi-classes proposent aux joueurs de combiner deux classes pour allier les forces de chacune. Tous les mélanges sont possibles et sûrement viables... mais tout cela a forcement un coût assez élevé vu que vous n'aurez pas la possibilité d'avoir les compétences de plus haut niveau des classes choisies et que les requis de niveau sont un peu plus élevés pour ces dernières... mais en contrepartie, vous aurez plus d'un tour dans votre sac et ça peut donner des combos assez fantastiques.

Par exemple, j'ai créé un druide/prêtre (ce qui donne un universaliste) qui m'offre les talents de transformation du druide, ses puissantes compétences offensives et de support, combinées aux compétences de soutien et de contrôle du prêtre... cela donne quelque chose d'assez plaisant à jouer. J'ai également essayé le paladin/clairvoyant (ce qui donne l'inquisiteur) qui allie la puissance d'un paladin avec les capacités de contrôle et de fourberie  du clairvoyant. Jouer une classe à fond ou deux de manière un peu moins poussée, c'est toujours une question de choix (je me répète !).

 

Compagnons

De nombreux compagnons vont vous rejoindre durant l'aventure, chacun possédant ses idées, son alignement et son caractère propre. Vous devrez répondre de vos actes devant vos compagnons si vous faites certaines choses qu'ils désapprouvent. Par exemple... Eder m'a clairement fait comprendre qu'il ne voulait pas se battre avec et pour quelqu'un qui a des choix moraux douteux et mauvais. Vous pourrez parfois imposer votre point de vue, et parfois vous en aurez un différent. Est-ce qu'ils peuvent vous laisser tomber ? Je suppose que oui, même si je n'ai pas encore été jusqu’à ce point.

Vous devrez faire pour vos compagnons le même choix que vous : classe unique ou multi-classe. Vous pourrez choisir de faire soit d'un personnage une classe unique, soit un personnage multi classe parmi celles proposées. C'est à vous de voir si vous voulez les spécialiser et les rendre performants dans un seul rôle ou les rendre plus polyvalents, ce qui pourra être utile dans plus de situations... mais cela ne leur donnera pas accès aux compétences les plus avancées de leur classe.

Comme pour vous, chaque montée de niveau  leur donnera le choix des compétences de monde et de classe.

 

Choix, conséquences et réputation

Vos choix durant l'aventure l'affecteront ainsi que la façon dont les gens vous perçoivent. Si vous voulez être sans pitié et cruel à souhait, c'est votre droit le plus strict, tout comme celui d'être un héros sauvant la veuve et l'orphelin. Votre réputation auprès des gens sera fortement influencée par vos choix

Chaque situation peut souvent être résolue de plusieurs manières (diplomatie, corruption, intimidation, charme, connaissance, roublardise, combat, meurtre...), de sorte que chacun puisse jouer comme il le sent, et puisse jouer le rôle qu'il veut. Bien évidement... certaines choses sont inévitables tout comme certains combats. Essayer de raisonner un ours alors qu'on est un barbare... c'est relativement compliqué.

Encore une fois... vos choix pourront être perçus de manière bénéfique pour certains, mais peuvent clairement vous mettre d'autres personnes à dos. Il n'est pas rare de se faire des ennemis pour avoir aidé un village ou une personne. Ce n'est pas ici un élément pour faire beau, mais réellement un véritable élément de gameplay majeur.

 

Combats

En fonction de votre classe et de celle de vos compagnons... chaque combat pourra se dérouler de plusieurs façons, et pourra également être le dernier de vos compagnons. Car même si vous ne pouvez pas mourir définitivement (sinon, c'est le game over), vous pouvez perdre irrémédiablement vos compagnons.

En général un combat se déroule en deux phases :

La phase de pause : vous commencez en pause les combats, afin de choisir qui va faire quoi, les compétences à lancer, les pièges à poser, l'évaluation des futurs mouvement de l'ennemi... et cela vous permettra de réfléchir à la manière de faire qui convient le mieux.

La phase active : maintenant que vos préparatifs sont effectués, vous allez devoir tabasser les ennemis jusqu’à ce que mort s'ensuive. Vous pourrez choisir vos compétences dans le feu de l'action ou bien repasser en mode pause (barre espace) à tout moment pour réfléchir à la suite des choses et avoir une meilleure vue d'ensemble du combat.

Chaque combat comporte différentes règles. Les personnages peuvent tomber inconscients et seront plus ou moins KO. Vous pourrez lancer vos compétences particulières une fois ou deux par combat, car limité pendant ces derniers, donc vous pourrez ne plus en avoir alors que vous en avez cruellement besoin.

Une fois mort, les ennemis vous laisseront parfois du butin (équipement, consommable, outils, etc...) et de l’expérience.

En fonction de la difficulté choisie en début de jeu, vous aurez plus ou moins de mal, et vous ne pourrez pas forcement revenir en arrière via une sauvegarde pour corriger vos erreurs. Certains modes peuvent même vous effacer votre personnage (à l'instar du mode hardcore sur Diablo). Vous pourrez également faire en sorte que le jeu s'adapte à votre niveau (vers le haut ou le bas) afin que votre périple vous propose un niveau adéquat lors des passages clés du jeu.

 

Monde, exploration et navigation

Le monde est explorable de différentes manières... ou bien vous vous servirez de la carte monde où vous contrôlerez votre avatar/bateau sur terre/mer, ou bien vous serez sur les différentes cartes avec vos compagnons pour explorer, combattre ou négocier avec les habitants et découvrir la flore et la faune du coin.

Lorsque vous êtes sur une carte avec vos compagnons, vous pourrez explorer les lieux pour dénicher différents objets, cachés ou non, qui vous aideront dans vos aventures. Votre niveau en perception vous donnera plus de facilité pour découvrir ces objets dissimulés ici et là. De plus, en mode reconnaissance (ou furtif...), cela vous permettra de détecter plus facilement pièges et objets.

Astuces : la touche Tab (par défaut) vous permet d'afficher toutes les interactions à l'écran.

La phase de navigation est importante. En plus de devoir choisir un équipage décent qui vous demandera un salaire quotidien, de garder leur moral, et de couvrir leur besoin en nourriture et eau, elle constitue un pan assez fort du jeu via les batailles navales qu'elle offre. Chaque bateau que vous croiserez pourra être un marchand (ou une cible de pillage potentielle), des patrouilleurs ou bien des pirates qui ne veulent que votre mort et vos biens. Les batailles se déroulent de manière assez singulière et en deux phases.

La phase papier : vous choisissez de fuir ou bien d'affronter l'adversaire. Puis, vous devrez choisir vos manœuvres pour soit éperonner le navire ennemi, lui tirer dessus avec vos canons (si vous arrivez à vous positionner correctement) ou bien l'aborder de manière à lancer la deuxième phase de combat.

La phase combat : Ici, vous entamerez un combat classique : vous commencerez sur votre bateau, et les ennemis sur le leur avec comme accès une passerelle. Spoiler : c'est un lieu adéquat pour poser des pièges/runes qui font super mal aux CaC qui voudront venir vous rendre visite.

Après chaque bataille, vous aurez accès au compte rendu de la bataille : blessures, dégâts reçus sur le navire, butin et moral de l'équipage. Vous gagnerez en niveau de capitaine, ce qui augmentera vos capacités de navigation.

 

Résumé

Pillars of Eternity 2 : Deadfire est un très bon jeu qui mérite sa place dans la collection de tout amateur du genre. Beaucoup de gens sur les forums font la comparaison avec Divinity 2 mais, à mon sens, la comparaison n'est pas possible tant les deux jeux sont totalement différents à bien des niveaux et n'ont rien à voir l'un avec l'autre.

Par son contenu colossal, ses choix scénaristiques, sa liberté et son gameplay, PoE2 reussit à faire mieux que le premier opus et offre aux joueurs de nouvelles mécaniques tout en gardant ce qui a fait la force de ce dernier. Pour ma part, je suis conquis et je n'ai qu'une hâte : finir ce jeu à 100% pour le recommencer d'une autre manière.

En bonus, je vous offre les conséquences du choix si vous optez pour retourner dans le cycle de la roue :


Jeux du moment

>> Liste complète <<