Publicité

The Council – Le jeu narratif réinventé

J’avais découvert, il n' y a pas si longtemps, le jeu "The Council" à l’évènement annuel What’s Next de l'éditeur Focus à Paris. C'était une de ses premières sorties officielles devant la presse et, malgré le départ précipité des personnes qui devaient me le présenter pour ne pas rater leur train en ce jour de neige à Paris, j'avais déjà envie d'en savoir plus. J'avais donc harcelé les développeurs de Focus de questions et pu en voir un peu plus sur les bornes de jeu disponibles. Tout de suite le Pitch, l’ambiance, le concept général m’avaient énormément plu, j’avais donc hâte d’en apprendre un peu plus tout en sachant que l’attente ne serait pas longue, et c’est donc à peine 2 mois plus tard que le premier épisode de ce jeu vient de sortir.

Développé par Big Bad Wolf, un studio de jeu indé composé d’anciens de Ubisoft et Cyanide basé à Bordeaux et spécialisé dans les jeux originaux avec un fort contenu narratif, The Council respecte à la lettre leur vision en offrant un jeu mature, sombre et profond. Tous les éléments sont là pour que cela me plaise, je me plonge donc rapidement dans le premier épisode de ce jeu d’aventure narratif mâtiné d’éléments de RPG et de personnages historiques de notre monde de la fin du 18ème siècle.

Le Pitch

L'épisode 1, The Mad Ones, se déroule en 1793. Vous êtes Louis de Richet, membre d'une société secrète que l'énigmatique Lord Mortimer vient d'inviter dans son domaine, sur une petite île isolée au large de l'Angleterre. Vous y rejoignez les autres invités de votre mystérieux hôte, incluant certains grands noms tels que Napoléon Bonaparte, ou encore le premier Président d'une nouvelle grande puissance mondiale, George Washington. La nature étrange de cette réception privée dépasse le simple caractère de ses invités prestigieux – votre mère a récemment disparu sur cette île... et chacun des personnages semble cacher de lourds secrets.

 

Un peu de Gameplay

Une aventure narrative à l'époque de la Révolution Française

The Council est donc une aventure narrative avec des éléments de RPG (inventaire et arbre de compétence) qui s’appuie sur une base historique se situant pendant la révolution française, quelques années après l’indépendance américaine. Un contexte historique fort intéressant où de nombreux bouleversements ont lieu dans le monde occidental et vont façonner en profondeur l’histoire des 2 siècles suivants. Cette période charnière est donc très propice à un jeu vidéo et peu de studios,  à part Ubisoft avec son épisode (raté) d’Assassin’s Creed, ont osé s’en servir comme base. Ce contexte et le pitch du jeu nous permettent ainsi de côtoyer les personnages historiques les plus importants de cette fin de siècle, de leur parler hors de leur zone de confort et avec une proximité et une familiarité perturbantes mais fort intéressantes dans ce huis clos dont l'ambiance rappelle les Agatha Christie (notre personnage jouant Hercule Poirot bien sûr). Je m'imagine tout de suite dévoiler le nom du coupable à la fin de l'aventure, déjà un peu perturbé par ce jeu très prenant.

Dans ce premier épisode, j'ai pu entrapercevoir des début de complots, des sociétés secrètes, de l'occulte via un personnage fort en couleur, et tant de mystères encore qui se résoudront, ou pas, si je fais bien mon travail dans les prochains épisodes. Je n'ai pas vu, malgré son omniprésence dans les conversations, les objets et l'atmosphère des lieux, le maître de cette île et de la demeure qui nous accueille, Lord Mortimer, grand absent de ce premier épisode  que l'on peut seulement apercevoir de dos dans une vision.  Le décorum, les tableaux, les statues et l'architecture de sa demeure sont à ce titre forts bien choisis pour décrypter un personnage sans le montrer. Certains m'ont même fait douter de la réalité de ceux exposés au public comme la Cène de Leonard de Vinci que l'on peut voir dans une pièce, encore un mystère à découvrir.

Des tableaux, des livres, des objets, voire même des énigmes, sont là pour plonger le joueur dans ce contexte de cette histoire du monde, mais aussi  l’ambiance de cette aventure. Tout est superbement travaillé dans les moindres détails et c’est très plaisant. On se demande à chaque instant si notre présence et nos actes vont influencer le monde à partir de cette île. Bien qu'un peu figés et erratiques dans leur déplacement, les personnages principaux de l'aventure sont tellement charismatiques, avec de belles gueules aux traits un peu exagérés rendus dans un style incomparable et super original. Cela donne une signature à ce jeu en le sortant du classicisme ambiant, des facilités éditoriales remplies de visages lisses, de corps parfaits et finalement d'une uniformité non réaliste. Ici chaque personnage possède une certaine forme de célébrité,  par son titre, sa fonction, mais aussi des traits de caractère qui se reflètent dans les plis du visage, les formes variées des corps (non je ne parle pas de la Duchesse dont j'aimerais bien connaître tout de même l'actrice qui a inspiré ce visage...) et la manière de s'exprimer. Tous les personnages sont là pour une raison qu'il faudra découvrir en s'en faisant des alliés ou des ennemis.

 

Mais aussi un jeu de rôle

Comme dans un RPG, votre personnage possède une classe, parmi Détective, Occultiste ou Diplomatie qui, en plus de donner un passé et une histoire différentes à Louis, lui ouvre un des 3 arbres de talents du jeu. Chaque arbre est associé à une classe et vous pourrez attribuer des points dans diveres aptitudes tout au long de l’aventure. A chaque conclusion de chapitre, un bilan est fait avec vos réussites et vos échecs (j'aurais aimé pouvoir choisir de le masquer pour ne pas en savoir trop sur mes choix ratés) et, à mon avis, en fonction de cela des points vous sont attribués que vous devez assigner aux aptitudes que vous souhaitez pour orienter votre aventure. La classe choisie vous donne déjà un point dans chaque aptitude associée. Ainsi, par exemple, la classe diplomatie permet d’avoir un point en politique et en étiquette et ouvre des choix et des opportunités dans ce premier épisode avec des personnes issues de la noblesse comme la Duchesse que vous rencontrez dès le début de l’aventure ou avec Napoléon Bonaparte un peu plus tard (avec presque tout le monde en fait ! ). Il est toutefois possible, mais bien plus cher en nombre de points, d’ouvrir les autres aptitudes des autres arbres non associés à votre classe, mais un peu plus tard dans l’aventure, vu le coût en points plus important. Je vous conseille donc d'optimiser l'arbre choisi au début. En effectuant certains choix, des points vous seront attribués dans une compétence ou une autre en fonction de l'action et il sera donc logique et moins coûteux de mettre des points dans ces compétences déjà commencées.

Ces points sont particulièrement utiles lors des dialogues, mais principalement dans les joutes verbales qui les terminent et en sont l'apogée. Ces confrontations se font en plusieurs choix et, suivant vos compétences, vous aurez une influence sur elles et pourrez plus facilement gagner la joute et mieux avancer dans l'aventure. Mais attention, l'utilisation de vos compétences est limitée par une jauge de points d'action que vous avez en nombre limité et qui ne se régénèrent que quand vous dormez ou quand vous mangez de la gelée (mais attention à l’indigestion, c’est un plat british  aux excès nocifs ! ). Par ailleurs, si vous utilisez vos points d'action pour des dialogues que vous auriez pu résoudre d'une autre manière,  ils vous manqueront peut-être lors de la conversation décisive et là attention à la déconvenue...

Cette possibilité rend chaque partie unique avec au moins la possibilité de faire l’aventure 3 fois (comme le nombre de sauvegardes possibles comme par hasard…) avec à chaque fois une classe différente. Si vous voulez tous les succès, c’est obligatoire, mais c’est aussi indispensable pour les curieux comme moi qui souhaitent savoir où aurait mené un autre chemin, car certains choix ne seront possibles que dans une classe.

De la même manière que dans les titres Telltale ou The Walking Dead, vos choix seront très importants pour la suite de l’aventure, et il vous faudra souvent les prendre dans un temps limité. Dans le cas contraire, une des possibilités sera choisie où vous raterez une opportunité de dialogue ou d’indice, et là,  tant pis pour vous. Mais ici point de Game Over, votre personnage continuera l'aventure avec les coups qu'il aura pris et sera marqué physiquement ou moralement jusqu'à la fin de l'aventure. Alors faites le bon ou le mauvais choix....

 

Mes conseils pour bien commencer l'aventure

Une petite rubrique supplémentaire avant mon avis qui sera sûrement très surprenant. Donc voici quelques conseils qui sont à suivre pour faire une meilleure première partie que moi :

  • Optimiser vos compétences quand vous distribuez vos points: il vaut mieux une aptitude terminée avec un niveau supplémentaire que de nombreuses aptitudes commencées
  • Servez vous des livres que vous aurez dérobés pour terminer une compétence (un livre donne un bonus de 1 dans une compétence) et changez- le en fonction de vos choix après chaque sous-partie de l'aventure
  • Utilisez vos objets pour améliorer vos aptitudes, regagner des points d'action, ne faites pas comme moi qui ai fait la première sauvegarde sans en utiliser :  une belle partie remplie d'échecs de conversation, d'opportunités ratées, de maladresses et de trop plein de bon sentiments, mais que je vais continuer pour voir ce qu'il ne faut surtout pas faire.
  • Soyez aux aguets tout le temps pour ne pas rater d'opportunités de dialogue ou d'observation

  • Du coup n'hésitez pas à faire pause pour consulter, même en plein dialogue, les forces et les faiblesses de votre interlocuteur si vous les connaissez afin de les exploiter à votre avantage.
  • Fouillez partout, cliquez sur tous les points lumineux, cela reste quand même un point and click et vous risqueriez de rater des objets ou des indices que vous ne pourrez peut être plus obtenir par la suite
  • N'hésitez pas à refaire le jeu avec une autre sauvegarde en optant pour des choix différents :  même mauvais, ils vous en apprendront un peu plus sur l'histoire.

 

Mon avis

  • L’ambiance sombre et mystérieuse à souhait, normal sur une île perdue…
  • La rejouabilité mise en avant et complètement justifiée (perso je viens de finir ma deuxième sauvegarde)
  • Un mix aventure narrative/RPG bien géré
  • De nombreux choix cruciaux sans game over
  • Hâte de voir comment ils agencent cela sur 5 épisodes
  • Des personnages assez rigides dans leur déplacement
  • Une boite française et un jeu en anglais (sous-titré en français quand même)
  • 2 mois pour attendre la suite de l’aventure

The Council m'a vraiment donné l'impression d'évoluer dans ce monde mystérieux et d'y effectuer mes propres choix avec les conséquences souvent immédiates de leur réussites ou de leurs échecs. Même si, en commençant ma seconde partie, je connaissais de nombreux pièges, je me suis quand même laissé surprendre et n'ai pas pu échapper à d'autres, comme quoi le jeu ne manque pas de surprise et ce premier épisode est vraiment élaboré de manière magistrale. La narration, le gameplay, l'ambiance sont une vraie réussite que seule un peu de rigidité dans le mouvement des personnages vient amoindrir, et encore c'est léger tant on est pris par l'aventure !

La vie de Louis de Richet et des autres personnages est vraiment passionnante et les semaines seront longues tellement, comme pour les meilleures séries, j'ai envie d'en connaitre davantage et mieux d'en jouer la suite. J’espère que celle-ci sera dans la même veine avec de nouveaux personnages historiques importants et des mystères à découvrir en lien avec cette histoire. Un conseil, n'hésitez pas une seconde si vous aimez ce genre de jeu et même juste par curiosité, vous ne serez pas déçus.

 

Et où peut-on le trouver ?

Le premier épisode du jeu est disponible depuis le 13 Mars sur PlayStation 4, Xbox One et PC. La saison complète se composera d’un total de 5 épisodes à venir courant 2018 pour un total de plus de 10 heures de jeux de base si vous ne faites l'aventure qu'une seule fois en ligne droite. Personnellement, j'en suis déjà à 5h rien que sur ce premier épisode.


Jeux du moment

>> Liste complète <<