Publicité

Focus Home Interactive dévoile sa line up 2018-2019

Mercredi 7 et jeudi 8 février se tenait à Paris la 3ème édition du What’s Next de l’éditeur Focus Home Interactive,  où j’ai pu voir et parfois tester de nombreux jeux qui sortiront en 2018 et 2019.

Comme l'année dernière, chaque jeu était présenté dans un décor particulier et très détaillé afin de nous mettre dans l'ambiance souvent sombre de leur jeux. C’était toujours aussi bien réussi et j'ai particulièrement apprécié les décors de Call of Cthulhu. Je vais donc vous partager un petit aperçu et vous donner mon avis sur les 5 jeux que j'avais choisis de voir (par pur choix personnel j'ai écarté Farm Simulator et les jeux Warhammer... désolé pour les fans ! ).

2 jeux  que je connaissais déjà se déroulent dans des périodes de l’histoire faisant la part belle aux pires virus que l’humanité a connus : la peste noire et la grippe espagnole : Vampyr de Dontnod et A Plague Tale : Innocence de Asobo Studio. Ces 2 jeux m'ont particulièrement marqué par leurs fonds historiques et surtout leurs points communs. Des univers très sombres en perspective, décidément une spécialité de Focus !

 

Vampyr (Dontnod)

Avant de vous donner le pitch et mes premières impressions, il faut savoir que Dontnod, le développeur français de Vampyr, est adepte des choix moraux qui changent votre histoire dans leurs jeux comme le poétique Life is Strange. Vampyr ne fait pas exception à la règle et va même très loin dans le concept en proposant 4 fins différentes et de multiples micro-choix à incidence.

 

Le Pitch

L'histoire nous fait incarner le vampire médecin humaniste Jonathan Reid qui se trouve en plein dilemme, partagé entre sa profession de médecin et sa nature sanguinaire de Vampire. Il a conscience de sa monstruosité, mais la partage avec sa nature humaniste et son envie de sauver les gens. Il faudra donc souvent choisir entre les deux pour avancer. L'intrigue se déroule en 1918 dans une Londres ravagée par la grippe espagnole.

Pour vous situer la gravité et l'ampleur de la grippe espagnole, cette maladie est due à une souche particulièrement virulente et contagieuse de grippe (H1N11,2) qui s'est répandue en pandémie de 1918 à 1919, faisant 50 millions de morts selon l'Institut Pasteur, et jusqu'à 100 millions selon certaines réévaluations récentes. Elle serait la pandémie la plus mortelle de l'histoire dans un laps de temps aussi court, devant les 34 millions de morts (estimations) de la peste noire. Autant dire que cela va beaucoup occuper notre ami vampire et lui procurer des proies qu'il pourra vider de leur sang sans attirer l'attention. Un Londres imaginaire inspiré des romans gothiques du 19ème sert de décor à ce monde ouvert composé de quatre districts qui évoluent en fonction de la santé moyenne des citoyens qui le composent. Au joueur de décider du destin de ces quartiers.

 

Un peu de gameplay

C'est le concept principal du gameplay : Vampyr est un jeu de rôle et d'action  en vue à la troisième personne, où il faut soit se nourrir pour augmenter ses pouvoirs surnaturels, mais aussi transformer le monde, en tuant des innocents,  en choisissant ses victimes :  celles que l'on sauve par la médecine, celles que l'on tue ( et qui le méritent peut-être ! ). Soit,  finalement,  ne tuer personne et se condamner soi même à une partie très difficile (mais faisable). Car oui, se nourrir permettra d'augmenter sa force, son niveau, ses armes et ses pouvoirs surnaturels afin de lutter contre les factions "méchantes du jeu" : les chasseurs de vampires et les autres vampires...

Dans la mission qui nous était présentée, il était question d'une enquête à propos d'une infirmière essayant de lutter contre la peste. Sans spoiler aucunement l'issue de cette mission, il a fallu enquêter en interrogeant des habitants du quartier, se battre contre des sous- vampires et  des chasseurs de vampires, se nourrir d'un habitant pour augmenter ses pouvoirs et, accessoirement en savoir plus, en en profitant pour lire ses pensées. et enfin se confronter à l'ultime personnage et décider si oui ou non on devait le laisser continuer son oeuvre ou l'arrêter définitivement.

 

Mon avis

Un univers sombre et en perpétuelle évolution, des choix moraux au coeur du jeu, du RPG, de l'enquête, de l'action, que dire de plus ? J'ai vraiment hâte de jouer à ce jeu qui devrait sortir le 5 juin 2018. Une mini série est disponible en attendant, dont voici le premier épisode.

 

A Plague Tale : Innocence (Asobo Studio)

Le pitch

Comme dans Vampyr, c'est à l'occasion de l'arrivée en Europe en 1349 d'un des plus mortels virus, la peste noire, que se déroule notre aventure. Le joueur incarne principalement Amicia en vue à la 3ème personne et, occasionnellement, son petit frère Hugo à travers leurs aventures dans une France médiévale dévastée. Ils seront confrontés à 2 grands ennemis : l'Inquisition et les rats (avec près de 3000 rats en même temps à l'écran qui eux- mêmes se battent entre eux). Pour survivre, ils devront effectuer un parcours linéaire et probablement initiatique.

 

Un peu de Gameplay

Cette fois- ci, la démo présentée se situait aux abords d'un aqueduc où nos 2 personnages étaient accompagnés d'un troisième qui les emmenait en barque. Après un passage dans les bois, la rencontre avec un cheval mort infesté de rats et quelques scènes cryptées, il a fallu traverser un champ de bataille en utilisant de faibles moyens comme une fronde et des bâtons. Plusieurs méthodes sont disponibles pour se débarrasser des ennemis et éviter les rats :  éteindre les lumières des inquisiteurs, ce qui les rend vulnérables aux attaques de rats, brûler des zones ou allumer des torches pour éloigner les rats. Dans cette démo, le petit frère Hugo n'a pas eu de rôle important, mais il est possible de l'envoyer à des endroits inaccessibles à sa sœur. Amicia a pour seule arme une fronde qui possède de multiples usages :  elle peut tuer, distraire, détruire ou allumer des torches et casser des objets.

 

Mon avis

L'ambiance est bien présente. les décors sont magnifiques avec un énorme travail sur les lumières. Le jeu propose un gameplay innovant qu'il faudra amplifier avec d'autres mécanismes. J'attends donc de voir ce que le studio va nous proposer dans les mois qui viennent.  Et il a du temps devant lui, la sortie n'étant pas prévue avant 2019 sur PC/PS4/Xbox1.

 

Call of Cthulu (Cyanide)

Un jeu dans l'univers de Call of Cthulu est forcément énormément attendu par les fans. Celui ci devrait faire honneur à sa renommée car il respecte ambiance et ... perversions !

 

Le Pitch

Le jeu emmènera les joueurs sur l’île Darkwater, un endroit sombre et dérangeant. Le joueur contrôlera Edward Pierce, un ancien vétéran de la guerre, détective privé dans les années 1920 à Boston. Il mènera une enquête sur la mort tragique et mystérieuse de Sarah Hawkins, une artiste célèbre qui a déménagé avec son mari et sa famille sur l’île. Call of Cthulhu offrira une ambiance sombre et oppressante qui rend hommage au travail et à l’univers de Lovecraft. Cette enquête banale pourrait bien vous conduire à affronter des forces sinistres et à connaître de sombres secrets enfouis au plus profond de l’île Darkwater.

 

Un peu de Gameplay

J’ai donc pu voir dans une vidéo de gameplay une mission se déroulant dans le port de l'île où notre personnage devait user de son expérience d'enquêteur pour en savoir un peu plus sur la famille Hawkins et connaître mieux les habitants.  Le jeu reprend bien sûr l’univers de HP Lovecraft avec des mécaniques basées sur la résolution d’énigme, des rencontres bizarres, une folie croissante et un jeu sur les phobies. La peur sera très présente dans cet épisode qui promet des choix intéressants.

Call of Cthulhu, devrait proposer une dizaine d’environnements et une plongée dans la claustrophobie, la scotophobie et la nécrophobie... Et si vous ne connaissez pas ces phobies, attendez-vous au pire !

 

Greedfall (Spiders)

Un jeu de rôle en équipe fortement inspiré par Dragon Age, avec encore une histoire de maladie. GreedFall  est situé dans un monde fantastique, avec de la magie, de l'aventure et des armes du 17ème siècle,  le tout inspiré de l'époque baroque de l'Europe du XVIIe siècle. Le joueur se retrouve dans la peau d'une personne importante chez les marchands de ce monde et devra vivre son aventure, explorer, découvrir des mystères...

 

Le pitch

GreedFall est un monde vivant et en constante évolution. Vos actions, des choix apparemment banals aux décisions politiques les plus importantes, influenceront et affecteront leur cours ainsi que la relation entre les différentes factions établies sur l’île. Dans ce jeu, vous, mais aussi d’autres colons, des mercenaires et des chasseurs de trésor, explorez une île éloignée où les habitants, qui se battent contre les colons envahisseurs, sont protégés par des êtres surnaturels.

Un jeu à suivre, qui ne devrait sortir qu'en 2019 et devrait enchanter les fans du genre.

 

The Council (Cyanide et Big Bad Wolf)

Jeu épisodique se déroulant juste après la révolution Française de 1789. Le joueur incarnera un jeune homme, Louis, dont la mère a disparu et qui se rend sur une île mystérieuse de Lord Mortimer, entre la France et L’Angleterre ou se déroule une sorte de "G20" de l'époque avec tous les personnages importants d'Europe et d'Amérique de Napoléon à Georges Washington. A l'aide de ses talents et de ses capacités dans différents domaines il devra dénouer toutes les intrigues. Il y aura 5 épisodes à raison d'un tous les 2 mois environ, le premier sortira mi mars et s'intitulera "The Mad Ones".

A l'occasion de cette journée chez Focus, j'ai pu tester le début de l'aventure et côtoyer l'agréable Duchesse Emily qui semblait en savoir beaucoup plus que moi sur la rencontre qui allait avoir lieu et sur la mère du héros. A suivre donc, car j'ai particulièrement bien aimé ce début d'aventure et l'ambiance de The Council.

C'est par ce coup de cœur que je finis cet aperçu en espérant que cela vous ait donné envie d'en savoir plus sur ces univers très originaux.


Jeux du moment

>> Liste complète <<