Publicité

Staxel – Ferme et voxels

Malgré mon aversion pour les graphismes pixelo-cubiques, je me suis laissée tenter par la présentation de Staxel, un sandbox vous invitant à développer votre ferme et à contribuer à l’améliorer dans votre village.

Après un petit tour dans les paramètres afin d’activer le mode plein écran fenêtré, je m’attelle à la création de ma première partie et du personnage. Je dispose d’une possibilité de personnalisation très correcte :

  • Sexe, race, animations et couleur de peau,
  • Coupe et couleur de cheveux,
  • Forme et couleur des yeux,
  • Vêtements (haut, bas, chaussures et leur couleur)

Mais survient rapidement un premier souci : mon avatar tourne non-stop sur lui-même! Pas très pratique pour l’aperçu des différentes personnalisations ! Mais le problème est bien plus ennuyeux. Après la création du personnage, celui-ci continue de faire la toupie, c’est donc injouable. Je débranche ma manette PS4 et le souci provenait effectivement de là. Je peux maintenant jouer !

Je fais la connaissance de Fan (sans répiiiit, jour et nuiiiit, oups pardon) qui est ravie de voir débarquer la future personne qui s’occupera de la ferme. Mais avant, il faut voir si j’en suis capable et elle me fait visiter le village. On commence par la Taverne, où je reçois déjà de quoi boire un p’tit coup tout en faisant connaissance. L’ambiance est vraiment agréable, on a vraiment la sensation de débarquer dans une petite communauté.

 

Après un arrêt à l’épicerie, direction ma future ferme : Fan me donne des graines et une bêche. Je peux faire défiler mes outils avec la molette de la souris. Ensuite pour bêcher, il suffit d’appuyer sur le clic gauche et de le maintenir enfoncé pour élargir la parcelle à retourner. Mes premières graines plantées, la suite de l’histoire m’offre mon animal de compagnie. Fan me donne de quoi bien l’installer, mais je brûle un peu les étapes : je place la gamelle et la nourriture en plus de la niche, ce qu’elle n’avait pas demandé. Du coup, lorsqu’elle me demande de le faire, je me retrouve bloquée et dans l’obligation de retirer la gamelle, acheter de la nourriture, et reparler à Fan pour que ma progression soit prise en compte.

 

Il est temps de passer à la construction, et c’est Aliza qui va s’occuper de ma formation. Je dois construire ma première grange. Pour avoir une base, il est nécessaire de planter un panneau. Ce dernier fait alors scintiller une zone, délimitant les contours du futur bâtiment. C’est joli, mais pas très pratique pour placer la grange. On ne peut pas dézoomer pour mieux voir et je n’ai pas toujours l’impression que le scintillement suit le panneau quand je le déplace. Bref, ce n’est pas au point.

Je coupe un peu de bois, suivant les consignes d’Aliza, puis fais le tour du village pour trouver où je dois me rendre, parce que les bulles de dialogue ont parfois un petit problème, exemple ci-dessous :

C’est maintenant que je vais vivre un grand moment de solitude. Après avoir trouvé que je devais me rendre au magasin de construction, Aliza me détaille à quoi servent tous les outils mis à disposition et comment m’en servir. Manque de bol, la bulle de dialogue est à nouveau coupée. Je dois construire une auge vide, c’est une pièce de ma grange. Sauf que ça va être absolument pas intuitif. J’ai donc autour de moi différents outils et établis pouvant m’aider, mais COMMENT ÇA FONCTIONNE NONDUDJUUU. Quelques jurons plus tard, je découvre qu’il faut :

  • Apprendre la recette. HAHAAHAHAAAA elle était dans ma main et il fallait l’utiliser. Je pense que déjà à ce moment précis, j’y avais laissé ma santé mentale.
  • Ouvrir le menu à l’aide la touche Tab et se rendre sur le quatrième onglet qui est en fait la liste des recettes.
  • Cliquer sur le petit cercle de la recette qui nous intéresse. Une étoile apparaîtra alors dedans et la recette s’affichera à l’écran.

Le bon côté c’est que la recette explique qu’il faut fusionner les ingrédients listés, donc au moins, je n’aurai pas besoin de me demander quel outil je vais devoir employer. Juste comment l’utiliser. Avant de procéder à la fusion, il faut bien sûr s’occuper des ingrédients. Cela passe par scier du bois brut pour le transformer en bois d’œuvre. Quelques clics hasardeux plus tard, je comprends qu’il faut placer son bois à gauche de la scie à l’aide du clic gauche (en l’ayant dans la main forcément) puis utiliser la scie via le clic droit. Et là paf, du bois d’œuvre ! Et comme on n’arrête pas le progrès, la scie fait son travail et continue tant que vous ne l’avez pas stoppé. J’aurais aimé ici que s’affiche quelque part le nombre de bois d’œuvre réalisés.

Pardon, correction : on voit en fait ce fameux chiffre, mais il est très mal placé. De ce fait, si vous jouez en vue à la troisième personne, la tête de votre personnage peut le cacher. (Je n’ai peut-être pas la coiffure adéquate pour la caméra :D).

En dehors de ce petit détail un poil agaçant, le fonctionnement de la scie est chouette ! On met son bois à gauche, on allume la machine, on récupère le bois transformé à droite. Même le bruit de la scie est bien fichu.

Autre bon point : en réappuyant sur Tab pour accéder à son carnet de recettes, celui-ci s’ouvre directement. On ne retourne pas sur le premier onglet de l’inventaire.

 

Du bon... comme du mauvais

Globalement, ça manque un peu de tutoriel et surtout d’avoir la possibilité de le consulter à nouveau, histoire de se rafraîchir la mémoire. Le gameplay n'est pas forcément intuitif si on n’a pas trop touché à ce genre de jeu. Ces débuts un peu laborieux risquent de décourager plus d’un joueur. Je n’ai toujours pas terminé ma grange, n’étant pas certaine de ce qu’il faut faire pour y parvenir. Je pense qu’il faut que j’achète une station de maçonnerie à 1000 pétales afin de construire les blocs dont j’ai besoin. Mais il faut 1000 pétales ! Me voilà à couper du bois et à le transformer pour le vendre, en plus de glands et d’escargots trouvés autour du village.

Encore un point un peu négatif : quand on alt+tab, le jeu (en mode solo du moins, je n’ai pas eu l’occasion d’essayer le multi) se met en pause. Je ne peux donc même pas faire autre chose pendant que la scie s’occupe du bois.

La bonne nouvelle, c’est que Staxel est disponible depuis le 23, mais en accès anticipé !  Cela signifie que l’équipe est prête à retrousser ses manches et à lire les retours des joueurs pour améliorer son jeu. D'autant qu'il y a vraiment du bon dans Staxel, je me suis laissée charmer par son univers coloré et ses graphismes particuliers. Et surtout par cette touche d’humour et de légèreté, ces petites choses comme l’épicerie plus vraie que nature, la tête du chat, les petits papillons qui volent... Bref une foule de détails, on ressent l’équipe de développeurs passionnés derrière tout ça !

Ou encore la gestion du cycle jour/nuit : On voit la nuit qui tombe, et un écran de transition finit par apparaître. On peut aussi aller se coucher pour passer au jour suivant. La météo n’est pas non plus négligée.

Si visuellement Staxel vous fait envie et que vous aimez investir dans un accès anticipé, vous pourriez bien apprécier de découvrir ce sandbox ! Pour ma part, je vais encore y consacrer un peu de temps pour voir comment le titre évolue. Il s’en dégage un bon feeling qui fait qu’on a envie de s’y attarder.


Jeux du moment

>> Liste complète <<