Publicité

Dead Maze – Attention aux zombies !

Durant ces vacances de Noël, clamoune et moi sommes partis faire un tour dans le monde post-apocalyptique de Dead Maze, un nouveau MMO free-to-play en 2D isométrique disponible en bêta sur Steam.

La création du personnage est assez simple, trois styles de hauts, pantalons et chaussures, combinés à des couleurs pour les cheveux, la peau et les vêtements. L'histoire débute par une courte introduction scénarisée jouable uniquement en solo. Dans un futur proche, une gigantesque vague s'est écrasée sur les côtes du monde entier, entraînant des millions de décès. Mais ce n'était que le début de la catastrophe car les morts ne sont pas restés inanimés, ils se sont relevés, contaminés par un mal ancien provenant du fond des mers, recouvrant le monde d'une seconde vague bien plus terrible : des zombies !

Mon personnage se trouve, au moment des événements, éloignée des côtes et des villes, dans une forêt. Je découvre les contrôles, nécessitant de passer mon clavier en américain et, en même temps, le décor en 2D dans lequel évolue mon personnage à l'animation rigide ne présentant toujours qu'un seul côté à l'écran. Inconsciente de ce qu'il se passe en tant que personnage, n'attendant que ça en tant que joueuse, j'assiste à l'attaque des premiers zombies bouffant allègrement mes compagnons de route. N'écoutant que mon instinct de survie, je m'enfuis dans un grand moment d'héroïsme...

 

L'histoire reprend six mois plus tard, les gouvernements se sont écroulés et les survivants, comme moi, tentent de se débrouiller dans les ruines. Les missions s'enchaînent dans de petites zones instanciées accessibles depuis la carte qui s'ouvre en cliquant sur une bicyclette. Une fois sur place, il est tout à fait possible, voire recommandé, de se grouper avec d'autres survivants pour ratisser la zone et accomplir ses missions.

Les zombies sont omniprésents, plus ou moins forts, ils ne représentent pas un défi énorme sauf s'ils sont en grosses bandes. Le personnage attaque en automatique avec ce qu'il porte (vraie arme ou tout objet du quotidien ramassé comme un livre, une planche, un outil...), son arsenal complété par deux ou trois attaques spéciales avec délai de rechargement. A noter qu'ici la morsure n'est pas fatale et le personnage ne meurt jamais réellement. En cas d'échec, il se contente de fuir, abandonnant sur le terrain tous ses objets, il ne semble pas possible de devenir zombie !

 

Il y a des objets un peu partout qui n'attendent qu'à être ramassés, pouvant être utilisés pour se nourrir, s'hydrater ou se défendre. Il existe énormément de choses, du très inutile comme une guitare, au très utile comme un katana pour passer en mode Michonne ! Nourriture et boisson sont plus ou moins évidentes à trouver, il faut faire attention à ces jauges car elles peuvent rapidement baisser. De même, il convient de garder un œil sur la jauge à côté du petit feu, représentant l'énergie du personnage. Elle baisse petit à petit, et pourra empêcher d'effectuer certaines actions si elle est trop basse. Pour la remonter, rien de mieux qu'un somme au coin d'un feu de camp !

L'artisanat occupe une place importante depuis la cabane, une bicoque perdue dans la forêt servant de QG, l'endroit où ma survivante réapparaît quand elle fuit sagement les combats devenus trop dangereux. Des stations de montage sont à construire, pour ajouter l'accès à de nouvelles recettes, demandant de récolter plein de composants en explorant encore davantage de lieux tout en tuant toujours plus de décharnés.

A chaque niveau, les gains sont à choisir entre trois possibilités, généralement un objet et deux bonus. Les objets sont très efficaces mais, comme tout s’abîme avec le temps, ils ne seront que temporaires. Au contraire des bonus qui, eux, affecteront durablement la puissance mais, sur le moment, en moindre mesure. A choisir judicieusement !

Ressemblant un peu trop à un jeu sur navigateur dans ses graphismes et son mode de fonctionnement, Dead Maze n'en est pas moins un jeu multijoueur addictif et prometteur qui vous emmènera, le temps d'une aventure, dans un monde à la Walking Dead. Peu de fonctionnalités multijoueurs pour le moment sur cette bêta au-delà de la possibilité de grouper ponctuellement avec des noms à entrer manuellement. Pas de guilde, de liste d'amis, de recherche de groupe... La chose la plus gênante concerne les zones, toutes instanciées, séparées par des écrans de chargement, ce qui oblige à attendre, alors que la tendance actuelle est plus à un vaste monde ouvert. Malgré tout, le jeu vaut le détour, surtout qu'il sera proposé gratuitement. Une dernière question se pose donc concernant le contenu de la boutique, non encore intégrée au jeu. Intéressés ? Vous pouvez vous enregistrer pour la bêta sur le site officiel, nous aurons peut-être des clés pour vous très prochainement !


Jeux du moment

>> Liste complète <<