Publicité

Worms W.M.D – La Switch se fait envahir par les vers !

Sorti il y a 1 an sur PC, PS4 et Xbox One, Worms W.M.D débarque dès aujourd’hui sur la Nintendo Switch.

 

Jeu et gameplay

Cet opus de Worms est revenu aux bases de Worms, c’est-à-dire abandonner la 3D pour en revenir à la 2D, ce qui est une excellente idée ! Le jeu nous remet donc aux commandes d’une petite équipe de vers prêts à en découdre avec toute une panoplie d’armes plus délirantes les unes que les autres.

Le jeu nous propose plusieurs modes de jeu, aussi bien en solo qu’en multijoueur, le solo a ainsi 5 modes de jeu différents. Le premier, c’est le mode entraînement. Cela sert à découvrir les bases et les mécanismes de Worms (se déplacer, utiliser les armes, en confectionner, utiliser les véhicules, etc.). Même si vous connaissez Worms, cela est utile de faire ce mode, car on peut débloquer des petits extra (casques, danses de victoires, etc.).

Le second mode est le mode campagne: mode de jeu « de base ». Ce dernier proposera de nombreux défis différents à réaliser, tels que celui de simplement tuer l’équipe adversaire, un autre de garder un Worms précis en vie, etc. Il y a un objectif principal et plusieurs objectifs secondaires qui ne sont pas obligatoires, mais ajoutent du piquant aux parties si vous souhaitez les réaliser, tout en apportant plus d’expérience à la fin. Ces objectifs secondaires sont très variés, ils demanderont de tuer des Worms d’une certaine manière, de réaliser le niveau sans perdre un seul de vos Worms, de tous les avoir dans un bâtiment...

Le troisième mode est le mode défi. Ils ne sont pas débloqués de base, il faudra parcourir les niveaux du mode campagne pour trouver des « avis de recherche » qui permettront de les débloquer.

Le quatrième mode est le mode « extra », qui propose des missions spéciales dans des niveaux spéciaux, tels qu’un château, etc.

Et pour finir, le mode « bonus », qui propose quelques petites missions « campagnes » supplémentaires !

Maintenant, passons au multijoueur ! À l’image d’un Mario Kart, ce mode de jeu est le destructeur d’amitié par excellence !

Pour commencer, il est possible de jouer aussi bien sur une seule console (en ligne ou bien en local !) ou bien avec plusieurs consoles, au choix. Le mode local ou à plusieurs consoles permet de faire s’affronter jusqu’à 6 équipes en même temps. Ces dernières peuvent soit toutes comporter de vrais joueurs, soit un seul vrai joueur et des bots, soit  2-3 vrais joueurs et le reste, des bots. Il est possible de jouer en se passant la manette ou bien en ayant chacun son joycon personnel !

Ensuite, il y a le mode en ligne, qui est divisé en deux sections, les parties classées et les parties non classées. L’un comme l’autre se joue en 1 VS 1 contre un autre joueur. Il est possible de créer ses propres parties personnalisées, d’en rejoindre une de manière aléatoire ou bien d'en chercher une dans la liste des parties (ayant joué avant la sortie du titre, le Online n’était pas encore disponible. Je n’ai pas pu le tester !)

La création de parties est très complète. On peut choisir le décor, le type de niveau (une seule grande zone, plusieurs îles, etc.), mais aussi tout ce qui est plus « technique », tels que la durée d’un tour (en seconde), la durée d’une manche (en minute), la santé de départ de tous les vers, les dégâts de chutes, le carburant des jets-packs, si le terrain peut être ou non détruit, la disposition des objets (mines, armes fixes, etc.) et bien d’autres choses. Bref, vous pouvez absolument tout configurer !

Le jeu propose quelques nouveautés de gameplay par rapport aux autres opus. Ainsi, les véhicules ont fait leurs apparitions : nos petits vers pourront prendre les commandes de tanks, de mésa et d’hélicoptères.

Une des autres nouveautés est la fabrication, qui s’effectue directement en jeu. Cette possibilité permet d’obtenir des armes et accessoires que l’on ne possède pas de base, ou bien confectionner des recharges pour réutiliser celles que vous avez totalement utilisées. Pour ce faire, il faudra ramasser des composants, situés dans les nombreuses caisses qui apparaissent tout au long de la partie de manière aléatoire dans les niveaux. Chaque confection prend 1 tour à s'ériger, il faudra donc être un peu stratégique dans vos choix !

Le reste du jeu est classique, la personnalisation de l’équipe et des vers est toujours présente, les armes et accessoires sont les mêmes (la Sainte Grenade est toujours là !).

 

Graphismes, sons et optimisation

Le jeu sur Switch est exactement le même que sur les autres consoles. Que ça soit en mode tablette ou bien en mode dock, le jeu est très beau et n’a aucun souci d’affichage.

En ce qui concerne le son, c’est toujours la même chose que tous les Worms. Les voix des vers sont toujours autant délirantes, les mimiques sont excellentes.

Et pour finir l’optimisation. Cette dernière est aux petits oignons. Docker ou en mode tablette, le jeu n’a absolument aucun problème. Il n’y a ni le moindre ralentissement ni rien!

 

Conclusion

Worms W.M.D. est un jeu à avoir absolument sur la Nintendo Switch. C’est l’un de ces jeux qui se prête à merveille au concept de la console : jouer partout, avec n’importe qui, seul ou à plusieurs. Le jeu offre de très nombreuses heures de jeu rien qu’en solo, mais si en plus vous vous lancez en multijoueur, cela vous offre virtuellement une durée de vie illimitée. Ajoutez à cela le fait d’amener la console partout et vous pourrez également y jouer n’importe où, n’importe quand, avec vos ami(e)s.

Du moment que vous aimez ce style et genre de jeu, il n’y a pas à réfléchir, sautez dessus !

Boutique Nintendo


Jeux du moment

>> Liste complète <<