Publicité

Enterre-moi, mon amour – Le tragique voyage d’une Syrienne

Après avoir rencontré l'équipe sur un des stands de la Paris Games Week, j'ai eu envie de partir en compagnie de Nour, une Syrienne de 27 ans qui tente d'émigrer de son pays pour fuir la guerre.  Je vous présente Enterre-moi, mon amour, codéveloppé par les studios indépendants français The Pixel Hunt et Figs, coproduit par ARTE et édité par Playdius.

Comme vous ne l'ignorez sans doute pas si vous avez regardé l'actualité au moins une fois ces dernières années, cette histoire est inspirée de faits réels, suivant l'exil volontaire d'une jeune migrante syrienne.

Nous suivons les aventures de Majd et Nour, un couple endurant la guerre au quotidien. Lorsque la sœur de Nour se fait tuer dans un bombardement sur Homs, elle décide qu'il est temps de tenter sa chance ailleurs, espérant trouver une vie meilleure en Europe. Elle part seule, son mari étant obligé de rester au pays pour s'occuper de sa mère et de son grand-père. Lorsqu'ils se quittent, Majd dit au revoir à Nour avec une expression du monde arabe que l'on dit aux gens à qui l'on tient au moment de se séparer : "Enterre-moi, mon amour". Ce qui signifie: ne t'avise surtout pas de mourir avant moi. Puis ils se quittent et nous suivons les pérégrinations de Nour du point de vue de Majd en suivant la jeune femme par un logiciel de messagerie instantanée.

Au début, la discussion est badine. Nour vient juste de partir, elle attend le taxi qui doit l'emmener jusqu'à l'aéroport. Elle est un peu en avance, alors elle en profite pour discuter avec son mari et vérifier qu'elle a bien tout ce qu'il lui faut.

Les réponses se font de trois façons différentes :

  • avec un texte, souvent à choisir entre deux réponses possibles
  • avec un emoji, généralement parmi trois émotions
  • avec un selfie

Les réponses de Nour arrivent avec du délai, créant une impression de réalité et d'urgence. Me sentant très vite impliquée, j'étais tout comme Majd impatiente de recevoir de ses nouvelles. De savoir si elle avait pu attraper le taxi. Monter dans l'avion. Obtenir sa correspondance. S'en sortir avec les autorités. Survivre au bateau...

Au fur et à mesure de son périple, Nour est localisée sur une carte. Elle m'a aussi envoyé une fois ses coordonnées et une autre fois une capture d'écran de la carte pour me monter dans quel quartier la navette venait de la déposer. Autant de façons d'ancrer l'histoire dans notre monde réel.

A savoir que l'application permet de désactiver le temps réel. Si vous êtes pressé ou si vous jouez dans l'optique d'une seconde partie pour explorer l'une des 19 fins possibles, vous pouvez tout à fait recevoir les messages de Nour en instantané et ainsi arriver à une conclusion en une heure environ. Il y a bien entendu des fins heureuses comme des fins malheureuses, avec une étendue de possibilités intermédiaires. Dans certains des pires cas, Nour sera l'une de ses si nombreuses victimes mourant noyées lors de la traversée de la Méditerranée sur des esquifs bondés.

Émouvante, l'histoire catapulte dans la peau d'émigrés sans que l'on s'en rende compte et fait prendre conscience de la chance que l'on a. J'ai lancé un jeu, bien au chaud sur ma tablette, et j'ai tenté de faire survivre mon personnage. Mais tout ce qui est vécu par Nour, les propositions louches, le danger continuel, l'incertitude... ont été vécus et sont encore vécus sans aucun doute au moment où j'écris ces lignes. Tandis que je joue, ces mêmes événements sont le quotidien, en ce moment même,  de milliers d'émigrés. Plus fort que tout témoignage écrit ou télévisé, ce jeu aide vraiment à réaliser l'ampleur de cette crise humanitaire et à se dire soudain : "mais ça pourrait être moi". Car finalement, rien ne me distingue d'eux, si ce n'est le pays dans lequel je suis née.

Si vous aimez les jeux sérieux où l'histoire prime sur les graphismes (on ne peut pas réellement parler ici de graphismes, l'intégralité du jeu se déroulant sur l'interface de la messagerie instantanée), vous pouvez dès maintenant conforter votre premier impression grâce au prologue disponible gratuitement sur navigateur. D’une durée de 15 à 30 minutes, il dévoile la vie de notre jeune couple syrien, Nour et Majd, avant les événements du jeu original. Le jeu intégral est lui disponible depuis le 26 octobre 2017 au prix de 3.49€. Voici tous les liens :


Jeux du moment

>> Liste complète <<