Publicité

Baja: Edge of Control HD – Un nouveau tour de piste pour le jeu de course

Sorti en 2008 sur les anciennes consoles PlayStation 3 et Xbox 360, Baja: Edge of Control est ressorti le 14 septembre dans une version remasterisée pour PC (Steam) et les consoles de nouvelle génération Xbox One et PlayStation 4. C'est sur cette dernière que j'ai pu découvrir le titre, à savoir que je n'avais pas joué à la version originale, je ne pourrais donc pas comparer.

En chiffres, Baja propose plus de 1500 kilomètres de paysages variés, répartis sur plus de 100 pistes dans 9 mondes ouverts à parcourir à bord de 160 véhicules de différentes classes. D'après le communiqué de presse, la version HD propose une meilleure immersion grâce à des améliorations graphiques (4K, 60 FPS…), des courses plus authentiques et un gameplay  plus accessible grâce à l’amélioration des commandes et de l’interface utilisateur. Voyons un peu dans les faits !

 

Manette

Avant de parler du jeu en lui-même, un aperçu des commandes qui, comme vous allez  le voir, offrent une gestion très fine de la conduite.

 

Personnalisation des véhicules

Tous les véhicules ne sont, bien entendu, pas accessibles dès le début, il faut les acheter tout comme des pièces qui vont venir améliorer les performances.

Sans dépenser un centime, il existe par contre le tuning qui donne la possibilité d'ajuster les caractéristiques du véhicule tout en restant dans les seuils globaux.

 

Gameplay

J'ai débuté ma découverte par quelques parties en multijoueur en écran partagé avec mon fils. Il est possible de jouer avec jusqu'à quatre joueurs en local, mais également avec des amis sur internet. Dans le cas de l'écran partagé, au lancement de la partie, différents modes de jeux sont accessibles (circuit, rallye, course de côté, baja et balade) et plusieurs cartes, même si je n'ai globalement pas vu une grande différence de gameplay une fois dans la partie entre chacun des modes de jeux.

Chaque joueur est ensuite invité à choisir un véhicule tout-terrain parmi des 4x4 ou encore des buggys. Les véhicules sont caractérisés par des jauges assez complexes définissant leurs capacités sur le terrain.

Puis les courses s'enchaînent, avec d'autres véhicules gérés par l'IA ou juste entre les vrais joueurs. En multijoueur, les courses sont toujours très longues, avec un seul tour, et nous nous sommes constamment retrouvés dans des paysages désertiques. Il n'y a généralement que très peu, voire aucune barrière, et les indications sur la route à prendre sont minimales, il faut donc bien suivre les traces des véhicules pour ne pas sortir de piste et perdre de précieuses secondes. Sans compter qu'il n'y a pas de carte pour s'y retrouver.

Lorsqu'on sort de la piste, un panneau indique la direction de la piste quelques secondes puis, si on continue à errer, après un petit décompte, le véhicule est ramené automatiquement sur la piste, mais légèrement en arrière afin que cela ne soit pas avantageux. Au besoin, en appuyant sur les deux L1+R1, cela ramène la voiture sans délai sur le droit chemin. Nous sommes tous les deux sur la gauche en hors piste, tandis que sur la droite il a 5 secondes pour retrouver la piste avant d'être téléporté.

Lors des collisions avec les autres véhicules, les dégâts sont immédiatement visibles, mon buggy a ainsi perdu sa carrosserie lors d'un carambolage trop violent provoqué par mon adversaire énervé, ce qui m'aurait fait perdre l'argent de mes sponsors (si j'en avais eu de collés sur mes pièces perdues). Et ce 4x4 a sa porte disloquée. Suivant les dégâts, cela peut directement impacter les performances des voitures, notamment lorsque cela concerne des pièces importantes, comme l'embrayage qui peut lâcher s'il est trop sollicité et ainsi faire perdre en accélération.

A la fin d'une course, les scores sont affichés avec le résumé du meilleur temps au tour, et du temps global additionné. Nous n'avons pas été bien brillants sur cette course, il faut bien l'avouer !

 

Mode carrière

Pour les joueurs seuls, il existe le mode course et le mode carrière, se jouant tous les deux exclusivement en solo. Le mode course n'a pas l'air d'être bien différent du mode multijoueur (à la différence que cela se joue donc... seul !), contrairement au mode carrière proposant de petits défis à enchaîner. Au lancement de ce mode pour la première fois, la difficulté est configurable, ainsi que les unités (une bonne chose d'ailleurs d'y avoir pensé !).

Puis différentes ligues sont accessibles. J'ai sans grande recherche débuté par la première, m'offrant donc un grand choix de buggys, puis m'invitant à accomplir trois courses sur trois pistes différentes.

 

Le principe est ensuite exactement le même qu'en courses multijoueurs : être le premier tout en évitant au maximum les collisions avec le décor ou les autres véhicules, tout en s'assurant bien entendu de suivre la piste. Les courses sont ici beaucoup plus courtes et dynamiques, dans des décors également plus  variés. Le hors piste n'est absolument pas permis ici et il ne faut pas quitter plus que quelques secondes le tracé où le jeu me replace avec malus de temps en prime !

A la clé en progressant dans la carrière, de nouveaux véhicules !

Et voici deux de ces trois courses capturées sur ma PlayStation 4 (à noter que le son ne fonctionne pas, j'ai donc rajouté au montage une musique qui n'est pas représentative du titre) :

 

Conclusion

Côté graphisme, le titre n'a rien à envier aux jeux récents, la remasterisation est réussie, c'est joli et fluide sans aucun ralentissement ou chute de FPS. Du côté de la physique, que ce soit les collisions entre les véhicules ou la réactivité dans les tournants, il n'y a rien à dire non plus. Le gameplay est facile à prendre en main en quelques tours de pistes, avec une petite sensation arcade bienvenue. D'ailleurs, même si le nombre de boutons à utiliser sur la manette fait un peu peur au début, il est tout à fait possible de se contenter d'accélérer et de freiner, cela passe dans la plupart des situations !

J'ai par contre été assez déçue de la répétitivité des courses multijoueurs, c'est continuellement le même style de déserts, avec un seul tour incroyablement long, peu importe le mode de jeu choisi, à tel point que nous n'avons pas toujours terminé, lassés de parcourir ces étendues éternelles de sable. C'est bien rendu, certes, mais j'espérais retrouver également en multijoueur les courses rapides et amusantes du mode carrière. Car, de ce côté, la diversité est vraiment au rendez-vous et chaque circuit est une belle découverte, entre chemins boueux et manèges de fête foraine.

Enfin, pour l'ambiance sonore, il me sera impossible de statuer, passé le menu, aucun son. J'ai pourtant régulièrement à l'écran des annonces me donnant le titre de la chanson en cours... mais rien. C'est du coup dommage car au-delà de la musique qui donne généralement du rythme bienvenu dans les courses, je n'ai aucun bruit de moteur ou de carrosseries froissées. Cela fait perdre en immersion, j'espère qu'ils corrigeront rapidement ce bug !

Malgré tout, Baja: Edge of Control HD n'a pas à rougir de cette nouvelle mouture, le jeu ne fait pas son âge et a sans aucun doute encore de belles années devant lui, que ce soit sur PlayStation 4, Xbox One ou Steam :


Jeux du moment

>> Liste complète <<