Publicité

Warlords of Aternum – Le nouveau Innogames à ne pas rater

Nous évitons la plupart du temps de parler de tous les free-to-play qui sortent sur mobile, nous ne ferions plus que ça et, il faut bien l'avouer, la qualité n'est pas toujours au rendez-vous. Mais, de temps en temps, une agence avec qui nous avons l'habitude de travailler nous présente leur dernier jeu et, même si, sur le coup, l'enthousiasme n'est pas forcément au rendez-vous, j'installe donc le jeu, principalement pour faire plaisir. Et, plus souvent que je ne veux bien l'admettre, ces jeux restent souvent fort longtemps sur mon téléphone car ils sont vraiment bien ! Warlords of Aternum est justement l'un d'eux, une excellente surprise que je vous invite à découvrir aujourd'hui.

Il faut dire que le jeu n'en est pas à son galop d'essai. Racheté par Innogames, le jeu de stratégie Warlords est déjà sorti et a eu son petit succès à l'époque. Pour ce lancement, l'éditeur allemand propose de nouveaux éléments de gameplay (comme les niveaux de seigneur ou le boss Drrakha), des changements au JcJ ainsi qu'un rééquilibrage global, le tout dans le respect des anciens joueurs qui sont en mesure de récupérer toute leur progression.

 

Première découverte

Après l'installation du jeu, je lance le tutoriel et là, petite surprise, le jeu est en anglais (temporairement, continuez à lire !)... Enfin, qu'importe, je continue et découvre donc le plateau de jeu (ici tout petit). Je contrôle une seule unité avec laquelle je dois abattre les deux vilains orques aux points de vie ridicules. Pour ce faire, je dois déplacer l'unité (la Garde de Dewport), puis lui indiquer quelle cible attaquer. Chaque tour, chaque unité peut ainsi faire un déplacement et une attaque (mais le déplacement doit systématiquement être résolu avant l'attaque).

Sans grande difficulté, je réussis à abattre ma cible et débloque une seconde unité, les Lancières royales. Et là, par magie, le jeu repasse en français, il ne faut pas trop chercher à comprendre !

 

Au besoin, la langue peut également être paramétrée en jeu.

 

Gameplay

Le concept est extrêmement simple en soi, je dois conquérir le monde ! Je ne sais pas trop pourquoi mais, avec mes unités, en partant de Dewport, je vais donc avancer zones après zones vers la suprématie totale.

Ces zones nécessitent d'être débloquées, ce qui coûte du temps et de l'argent. Puis il faut ensuite combattre pour chaque région. Les combats se règlent au tour par tour sur des cartes de taille variée, avec un nombre parfois limité d'unités. Ici, par exemple, je n'ai pu placer que trois de mes quatre unités.

A chaque tour, je peux déplacer (si nécessaire) puis attaquer mes ennemis. Mais il faut prendre garde au terrain car différents styles de case viennent changer la résolution :

  • les forêts réduisent de 50% les dégâts subis
  • en se positionnant en hauteur par rapport à sa cible, on inflige 50% plus de dégâts
  • les marais empêchent le déplacement et font subir 50% de dégâts en plus
  • les villages soignent tous les tours

A chaque fois, la zone de déplacement de l'unité ainsi que sa portée d'attaque est clairement identifiée. Il existe bien entendu un grand nombre de styles d'unités, que ce soit au contact ou à distance, ayant chacune un rayon d'action propre.

Sur un principe de pierre/feuille/ciseau, les unités sont beaucoup plus fortes ou beaucoup plus faibles face à certains types d'unités (qui sont identifiés par une petite icône sur les cibles unités en sélectionnant une unité). Il faut donc en fonction des unités adverses choisir toujours la bonne composition (le terrain va également jouer notamment en faveur de DPS distants ou contact).

 

Progression des unités

En accomplissant des combats, on obtient en récompense de l'équipement, des améliorations et des éclats (chanceuse, j'ai eu ci-dessous les 3).

Chaque unité a trois emplacements d'équipement : une arme, une armure et une bannière. Chacune peut être améliorée avec la forge, augmentant le niveau de l'objet et donc son efficacité contre une somme assez rondelette d'or (ou de monnaie premium).

Avec l'expérience engrangée, les unités gagnent des rangs (qui seront toujours inférieurs ou égaux au niveau de seigneur), rangs qui donnent accès à des lignes d'entraînement. Chaque ligne demande quatre améliorations à récupérer pour débloquer le bonus lié (augmentation du nombre de soldats, points de vie augmentés, dégâts augmentés...). Il y a beaucoup, beaucoup de lignes !

Les améliorations sont partagées pour la plupart entre les unités, demandant donc de se spécialiser (comme la forge d'ailleurs, car l'or viendra vite à manquer en améliorant le niveau d'équipement de tout le monde). Enfin, les éclats permettent de faire gagner des étoiles aux unités (pour un maximum de 5). Je n'ai pas réellement compris en quoi cela servait même si j'imagine que plus il y a d'étoiles, mieux c'est !

 

Autres batailles

En complément des classiques bataillées livrées pour étendre sa domination mondiale, il y a d'autres styles de combats, comme l'île aux brigands, qui demande d'accomplir plusieurs combats jusqu'au boss, Jerrika.

Ou les incursions de brigands venant pimenter l'action. D'autres styles de contenu vont également certainement se débloquer avec mon niveau de Seigneur (qui n'est pour le moment que de 4 au moment  où j'écris ces lignes).

 

Marchand et boutique

Vous l'avez vu à différents endroits, il y a régulièrement la possibilité d'utiliser des diamants pour accélérer une action, rien cependant qui ne me paraisse vraiment nécessaire. Alors oui, cela oblige à attendre 2 heures que la région soit découverte. Ou encore 5 minutes que les unités tombées au combat se remettent de leurs émotions. Rien d'insurmontable cependant.  Il y a juste un marchand qui peut éventuellement inciter à vouloir dépenser des diamants.. et encore !

De ce que j'ai pu en juger, aucune tendance pay-to-win dans ce titre, juste des accélérateurs.

 

Conclusion

Warlords of Aternum est un jeu stratégique en tour par tour vraiment sympathique qui ne risque pas de quitter ma tablette de si tôt. De ce que j'ai pu voir après plusieurs heures de jeu, il n'y a aucune obligation de dépenser un euro si vous avez  de la patience. Certes, les délais vont sans aucun doute aller en augmentant avec les niveaux, mais la quantité d'unités disponibles, ainsi que les styles de contenus proposés offrent toujours quelque chose à faire.

Les graphismes sont agréables, l'environnement sonore en adéquation avec l'ambiance martiale et militaire, mettant parfaitement dans l'ambiance de notre campagne d'expansion sauvage.

Le jeu est disponible sur les plateformes iOS et Android :


Jeux du moment

>> Liste complète <<