Publicité

TESO – Morrowind, aperçu d’un nouveau monde

Tout le monde connait The Elder Scroll Online depuis maintenant quelques années. Pour certains, c’est un jeu qui n’a pas su se renouveler, pour d’autres, c’est le meilleur MMO au monde, pour d’autres enfin, c’est un jeu qui a de bons et mauvais cotés. Chacun reste juge en fonction de ses propres critères. Pour moi, c’est un MMO possédant une base solide et proposant un contenu qui reste dans la continuité de sa lignée en exploitant les forces de ses prédécesseurs offline.

 

Ambiance et décors

Difficile de dire que l’on ne ressent pas l’influence de Morrowind dès que l’on arrive dans la zone elle-même. Entre les marais champignonesques et les coulées de lave, vous pourrez croiser une faune de trolls puants et autres joyeusetés qui feront votre bonheur. Ce ne sont pas les seuls décors proposés, mais seulement ceux que vous croiserez au plus tôt de votre aventure et, personnellement, je ne m’en plains pas. En ce qui concerne les villes, vous trouverez dans celle-ci des moyens de transport qui vont ravir les entomophobes tant ils sont insectes au possible et géants de surcroît.

J’ai d'ailleurs visité un petit donjon public d’origine Dwemer fort sympathique. Ici, nous avons le droit à des décors naturels mêlés de technologie qui vous mettront en pièces si vous ne faites pas attention. Bon, je vous l’accorde, assez facile d’accès et facilement farmable au début, il peut vous offrir des pièces d’équipement pour débuter votre aventure. Bien que l’on en fasse le tour assez vite, il reste cependant à voir, si vous n’avez jamais tué une de ces saletés mécaniques de votre vie.

D’ailleurs, il n’est plus question de commencer dans la Prison des lamentations. Maintenant, nous avons le droit à une prison d’esclavagiste qui visiblement ne nous veulent pas forcement du bien. En jouant un peu de roublardise, vous parviendrez à vous en échapper sans trop de soucis. Pour être honnête, cette nouvelle introduction est totalement différente de la prison qui ne vous confronte plus à un mal daedrique, mais juste à des gugusses mal léchés. Vient ensuite la quête principale qui reprend vite le pas sur l’envolée assez épique de l’aventure en vous proposant des quêtes qui sont fort bien ficelées.

Cependant, l’avancée dans cette extension souffre de petits problèmes qui nous ont empêché une progression sereine durant l'accès anticipé à cause d'une traduction partielle des quêtes, des compétences et arbres de compétences et de problèmes de caractères qui ne s’affichent carrément pas. Mais cela a été très vite résolu avec la dernière mise à jour en date.

 

Le gardien

Pour ce que j’ai pu essayer du Gardien, la nouvelle classe introduite avec Morrowind, j’ai trouvé que son potentiel est assez fort. J’ai opté pour un tank soigneur (du classique en somme) qui visiblement propose un gameplay solide bien qu’assez simple. Les soins sont prodigués en quantité raisonnable et peuvent offrir, même si l’on ne se spécialise pas dans cette branche, un petit renfort pour les soigneurs spécialisés via un soin de zone non négligeable. Le côté tank propose quant à lui de l’augmentation d’armure, et des pénalités de mouvement pour les ennemis qui peuvent empêcher ces derniers d’aller vers les alliés les plus faibles.

Trois branches vous sont proposées :

  • Compagnon animal : de nombreuses créatures invoquées viendront vous aider, temporairement ou pas. Vous pourrez même invoquer un ours qui est fort sympathique si on enlève son haleine d’ursidé.
  • Équilibre vert : un peu de nature pour soigner tous les maux. Vous pourrez faire pousser plantes et champignons pour vous soigner, ainsi que vos alliés.
  • Étreinte de l’hiver :  des compétences liées à la glace. Certaines vous proposent de vous renforcer, les autres de contrôler l’ennemi. Faites votre choix.

Comme d’habitude, je ne peux que vous conseiller de faire des mélanges afin de trouver votre façon de jouer. Si vous manquez d’idée, Azashar vous a concocté un petit guide pour vous inspirer.

 

Conclusion

Pour faire assez simple, je dirais que cette extension propose du contenu qui pourrait marquer un renouveau en lançant le joueur sur un nouveau départ. Cela donnera sûrement envie aux anciens de refaire un personnage, une nouvelle classe possiblement et donc de relancer la machine de plus belle. Chacun est juge du moyen de retrouver son amusement, sa motivation, son plaisir... Je sais que, pour moi, cette extension va me donner des heures de jeu non regrettées.

 

Avis d'Azashar

Comme Sodzounet, j’ai joué à l’extension Morrowind lors de l'accès anticipé. Toutefois, m’étant retrouvé avec un laptop pour jouer à cause de soucis sur mon PC principal et n’arrivant pas à suivre dans la nouvelle région surpeuplée, je n’ai pas pu tester de manière « convenable » et je suis donc parti tester la nouvelle classe en jouant dans les « vieilles » zones moins peuplées. Ancien Chevalier-dragon loup-garou orienté vigueur, j’ai décidé de tester la nouvelle classe orientée vers la magie.

L’avantage de cette classe c’est que, de base, elle possède de nombreux sorts pouvant aussi bien être utilisés en spécialisation vigueur ou magie (via les évolutions, les unes orientées magie et les autres, orientées vigueur). Le Gardien me fait un peu penser au Druide dans les jeux de rôle papier, avec ses pouvoirs liés à la nature et la possibilité de faire appel à des animaux/insectes.

Le druide possède trois branches comme les a décrites Sodz plus haut, chacune permettant de s’orienter vers un type de gameplay différent (dégâts, soins ou tank). La classe est simple à prendre en main, mais il faut de temps pour apprendre à la maîtriser totalement, notamment en ce qui concerne le timing dans les utilisations des sorts. Certains sorts, comme « Carbonisation » ou bien « Graine guérisseuse » s’activent quelques secondes après son activation. Le placement est également important, car certains sorts deviennent plus efficaces si vous êtes proches tandis que d’autres le sont si vous êtes loin, etc.

Concernant la nouvelle zone, du peu que j’ai vu, l’ambiance est vraiment excellente et « mystérieuse ». La zone est grande (beaucoup plus grande que les zones des précédentes extensions) et les décors et l’ambiance sont très variés. Côté histoire, on est plongé dedans dès le début (notamment via l’introduction « tutoriel ») et des mystères, secrets et énigmes sont déjà présents !


Jeux du moment

>> Liste complète <<