Publicité

LEGO Worlds – Des briques en monde ouvert (ou presque)

C'est quand même un peu dingue la folie LEGO qui a pris d'assaut les jeux vidéos (et même IRL) depuis quelques années. Et je vous le dis, moi je plonge dedans à fond ! Depuis les premiers jeux LEGO (Star Wars), je suis devenu un fan inconditionnel de la série. Il faut dire que ces jeux ont le don de détourner nos films préférés avec une dose d'humour si agréable.

Donc forcément, un nouveau jeu LEGO, ça m'intéresse. A ceci près que celui-ci ne se base pas sur un univers déjà connu, mais propose une aventure originale, et surtout un gameplay bien moins scripté et dirigiste. Une sorte de Minecraft à la sauce briques, si vous préférez. Et si on plongeait ensemble dans ce nouvel univers et qu'on en découvrait les premiers  instants ?

On incarne dans LEGO Worlds un astronaute qui, par je ne sais quel miracle, s'est retrouvé en orbite d'une drôle de planète. A cause d'une malencontreuse chute de comète, il se retrouve projeté sur cette terre : l'île des pirates ! Une toute petite île ceci dit, il ne faut pas plus de 2 minutes pour en faire tout le tour.

Tout de suite, j'aperçois quelques PNJ. On peut difficilement les louper, un rayon vert monte jusqu'au ciel pour signaler leur emplacement ! Après tout, il ne faut pas oublier que le jeu s'adresse (aussi) aux plus jeunes. En parlant avec l'un de ces PNJ, j'apprends à utiliser ce qui semble être au coeur du gameplay : l'outil de découverte.

Cet outil permet de "scanner" les objets, pour les débloquer et pouvoir les ajouter ensuite dans le monde (ou les retirer). Moyennant finances bien sûr. Il faudra donc récolter, comme dans tout bon jeu LEGO, les pièces disséminées un peu partout.

La quête donnée par le PNJ nécessite ainsi de scanner quelques buissons bloquant l'accès à un coffre, puis les retirer. Je peux ainsi ouvrir le coffre, m'offrant le plan d'une tour de pirate. La bibliothèque de découvertes donne la possibilité de sélectionner n'importe quel objet déjà scanné, puis de le poser n'importe où. Ce que je m'empresse de faire avec la tour de pirate. Et hop, une brique dorée.

Les deux autres quêtes sont du même acabit, et deux autres briques dorées de plus ! Ces trois là me permettent de réparer la fusée... ne me demandez pas comment, je ne sais pas ! Et qui dit fusée dit voyage !

Et en effet, je peux désormais voyager vers d'autres mondes.

Sur le second monde, d'inspiration préhistorique, j'apprends à utiliser un nouvel outil : celui de paysagiste. Il permet notamment d'ajouter des briques de différentes couleurs, de façonner le terrain et d'autres choses bien cool qu'il reste à apprendre au fil de l'aventure.

Troisième monde et autre découverte : l'outil de construction. Et là on arrive dans le coeur du plaisir jouissif que peuvent procurer les LEGO ! Grâce à cet outil, on peut assembler tout plein de briques pour construire.... bah en fait un peu tout ce qu'on veut !

Et même encore un autre outil : la peinture ! Ai-je vraiment besoin de vous expliquer ce que fait cet outil ?

En bref, une multitude d'outils qui permettent de façonner le monde comme on le désire, et c'est un peu ça qu'on recherche dans ce type de jeu.

 

Bien sûr, on ne peut pas s'empêcher de comparer LEGO Worlds à Minecraft. Après tout, ils jouent un peu dans la même cour. Outre l'aspect graphique, où les deux ont un parti pris assez différent, le jeu de briques m'a semblé bien plus dirigiste que son "concurrent". Avec un sentiment de liberté moins présent. Cela se ressent notamment dans les différents mondes où l'on peut voyager. Alors que dans Minecraft, la carte est infinie, les mondes LEGO sont très restreints, même si les thèmes de chaque sont assez différents.

En fait, je pense tout simplement qu'il ne faut pas comparer les deux. Minecraft a un aspect survie très développé, la mort étant assez punitive. Ce n'est pas le cas des jeux LEGO et celui-ci ne déroge pas à la règle.

En clair, de la même façon que l'on pouvait changer de costumes ou de personnages dans certains opus, on a ici la possibilité d'utiliser divers outils, pour modeler le monde comme on le souhaite. Et ça fonctionne plutôt pas mal. Les outils sont très variés et permettent vraiment toutes les folies. Le seul bémol que j'aurais concernerait les animations lors des changements d'outil. Quand on change plusieurs fois d'affilée, ça peut devenir un peu lassant à la longue. On notera aussi quelques outils, comme la peinture, qui sont un peu moins intuitifs à la manette, mais bon, après tout, si on veut être très précis, on joue plutôt à la souris !

Pour terminer, malgré quelques petits détails, je suis ravi de retrouver les LEGO sur mon écran une nouvelle fois. Je pense que le début de l'aventure est un peu longuet, mais est nécessaire pour apprendre les bases. Une fois tout ça assimilé, il y a vraiment moyen de s'éclater et de construire tout ce qu'on veut, et surtout imaginer plein d'histoires délirantes. C'est aussi ça la base des LEGO !

 CATEGORIE : Aperçu
 JEU : LEGO Worlds
Studio :
Editeur :
Genre :
Plateforme : ,
 

Commandez ce jeu, ou n'importe quel autre produit, en cliquant sur ces liens, et vous aidez Game-Guide en vous faisant plaisir !

 Auteur
Râleur de service, fan invétéré de SWTOR et Marvel. Dans l'équipe Game-Guide depuis 3 ans, membre du staff et casse-bonbons notoire, je m'occupe principalement de la Tribune et de la communauté. Pour tout contact : juliaan@game-guide.fr

Jeux du moment

>> Liste complète <<