Publicité

Halo Wars 2 – La franchise Halo à la sauce RTS !

Presque 8 ans après la sortie du premier Halo Wars (sur Xbox 360), voici venir son petit frère dans la grande famille des RTS.

 

Campagne et gameplay

Au premier abord, les amateurs de ce type de jeu ne seront pas trop dépaysés. Un briefing de départ nous donne succinctement les ordres de mission et, ensuite, c'est parti : direction la surface pour cette première mission.

Le début de la mission est relativement classique, une équipe de reconnaissance qui parcourt la carte selon les checkpoints. C'est un peu du vu et du revu dans ce type de jeu, mais bon, il faut bien s'y coller !

Cependant, ce qu'il faut bien reconnaître, c'est que l'aspect cinématographique est très présent dans le jeu. La mission est ponctuée de dialogues des différents intervenants, donnant un peu plus de contexte. Une cinématique se lance au bout du chemin, permettant d'en savoir plus sur le nouvel ennemi à affront, elle est de très belle qualité.

Pas le temps de souffler juste après, c'est une fuite en Warthog qui nous attend où il faut parcourir une nouvelle carte sans se faire déborder par les hordes de Covenants qui débarquent de partout. Rien de bien difficile, mais ça donne un peu de rythme à un genre de jeu qui peut vite devenir assez calme.

A la fin de la mission, un écran récapitule la performance et indique le score réalisé.

C'est lors de la seconde mission que l'on attaque les choses sérieuses, avec la construction d'une base, le fondement de tout bon RTS. Chaque base possède des emplacements, permettant d'ajouter des modules. Comme la plate-forme de ravitaillement ou le générateur, permettant de produire des ressources.

Là aussi, Halo Wars 2 se place comme un RTS classique, avec le cheminement que l'on connaît : récolte de ressources = production d'unités = baston. A noter que des ressources se trouvent aussi sur la carte pour être ramassées.

Ainsi, je peux maintenant construire une Caserne, et produire des unités. D'autres bâtiments se débloquent au fur et à mesure : un "aéroport" pour construire des unités de reconnaissance volantes, un Garage pour construire des Warthogs. Il est aussi possible d'améliorer ces bâtiments, avec différents effets : unités améliorées ou nouvelles, production de ressources plus importante.

Au fil des missions, le jeu alterne entre séquence de stratégie pure, avec construction de bases, et missions plus rythmées, mais aussi plus scriptées, avec des objectifs précis et certaines unités.

 

Mode Blitz

Et si on mélangeait un RTS avec un jeu de cartes ? Si je devais résumer le mode Blitz, ça serait un peu ça. Un joueur contre un autre, ou 2 contre 2, une arène avec 3 bases et celui qui contrôle le plus de bases engrange des points. Celui à 200 gagne. Et pour déployer des unités, à la manière d'un HearthStone, cela se fait au moyen de cartes, glanées dans des packs et que l'on a placées dans son deck.

Pour utiliser une carte, il est cependant nécessaire d'obtenir de l'énergie, que l'on peut trouver sur la zone de jeu.

Peut-être plus accessible aux novices, ce mode de jeu a l'avantage d'être un peu plus nerveux et dynamiques, et les plus impatients y trouveront certainement plus leur compte, avec des parties courtes et plus rythmées.

 

Multijoueur

On touche là au coeur du jeu, au mode que les puristes apprécieront le plus. Trois modes de jeu disponibles :

  • Domination : le but est de capturer des tours de contrôle pour engranger le plus de points.
  • Bases : ressources illimitées, il faut construire plus de bases que l'adversaire.
  • Match à mort : le nom se passe de commentaires, l'annihilation de l'adversaire est l'objectif.

Le manque d'originalité se fait un peu sentir, j'attendais peut-être des modes de jeu un peu plus originaux, un peu plus amusants.

 

Conclusion

Ce qu'il faut retenir, c'est que le jeu propose une copie honorable. Les missions sont agréables, certaines ont un peu plus de rythme que d'autres. L'histoire est prenante et correspond clairement à un scénario Halo.

Mais est-ce pour autant suffisant ? Sans vraiment beaucoup d'originalités, ni d'innovations, j'ai clairement eu l'impression de tester l'énième clone de Command and Conquer, si ce n'est ce fameux mode Blitz qui reste malgré tout malheureusement trop anecdotique. Et c'est dommage, car le background de la franchise pourrait permettre à mon humble avis beaucoup plus de choses. C'est d'ailleurs ce qui finalement "sauve" ce Halo Wars 2 car, sans cet univers si spécifique à Halo, nous nous retrouverions alors devant un RTS comme il en existe malheureusement tant d'autres, et qui pourrait ainsi totalement passer inaperçu.

A noter que le jeu est disponible sur Xbox One, mais aussi sur PC sur le Windows Store.

Boutique Xbox


Jeux du moment

>> Liste complète <<