Publicité

Resident Evil 7 – Retour aux sources [PEGI 18]

Resident Evil... Une série de jeu qui m'a énormément plu lors de mes jeunes années. Lors de la sortie du premier opus sur PS1, j'ai toujours adoré ce genre de jeu bien glauque et tordu qui vous place en difficulté permanente. Le frisson du combat au couteau contre des abominations qui vous transforme en sashimi... je pense que tout les fans de la saga ont déjà ressenti cela. Sensation que l'on a perdu avec les précédents volets qui nous mettaient plus dans de l'action zombiesque que dans de l'horreur pure et dure. Est-ce que cet opus est différent ? Sans aucun doute. Dans le bon sens ? Je pense que oui.

La clé du jeu nous a été offert gracieusement par Kinguin, ce qui n'impacte en rien notre impartialité.

Graphismes

En ce qui concerne les graphismes, ce jeu est vraiment beau. J’apprécie particulièrement les graphismes qui rendent les lieux obscurs, les effets de lumière particulièrement bien gérés. On se sent sale en permanence, on ressent que, ce qu'il se passe sous ses yeux, ce n'est pas vraiment normal. Je pourrais vous faire tout un roman tant j'ai adoré me faufiler dans les lieux étranges de ce jeu.

Actuellement, sur mon PC de vacance, je n'ai pu tester le jeu qu'en faible résolution. Et pourtant, le jeu reste agréable et fluide, et j'ai hâte de pouvoir recommencer le jeu avec les graphismes au maximum afin de profiter à nouveau de cette ambiance si particulière.

 

Bande-son

La bande-son est assez discrète, mais néanmoins très efficace. Elle vous plonge dans le cœur du jeu en faisant sursauter de toutes les manières possibles et imaginables. Entre les petits bruits, l'eau qui coule, les créatures dissimulées qui feront des bruits de larve, tout sera là pour vous maintenir en éveil encore et encore...

 

Histoire

Le pitch de départ m'a rappelé un autre jeu qui mettait les nerfs à vif, Silent Hill 2, pour ne nommer que lui. Votre femme/petite amie vous a écris alors qu'elle est censée être morte/disparue. Vous, en tant que héros téméraire, vous allez voir ce qu'il en est...

Pour ce qui est de son histoire propre, nous plongeons rapidement dans les méandres de la maison des Bakers avec des petites cassettes VHS qui traînent ici et là et qui vous permettent de jouer différents passages avec des protagonistes différents. Nous laissons les régions de Raccoon City, les zones ravagées d’Europe, pour nous concentrer sur une étrange demeure qui se trouve en Louisiane.

Pour ce qui est de notre héros, Ethan, (au revoir les Chris Redfield, Leon, Claire, Jill... agent surentraîné du STARS, du BSAA, etc... ) il s'agit d'un monsieur tout le monde, complètement paumé et démuni. Un changement radical qui fait plaisir et donne à la saga un souffle nouveau. Mais je vous mentirais en disant qu'il n'y a aucun rappel aux autres épisodes.

 

Gameplay

Ici, encore une fois, au revoir les combats contre des dizaines de zombies armés de Resident Evil 4/5/6... bonjour les phases d'infiltrations où l'on évite de gaspiller ses munitions tellement limitées que les moments où l'on va choisir entre préparer un remède de premiers soins ou bien créer quelques balles... il faut bien réfléchir et choisir en conséquence. L'interface minimaliste s'affiche avec l'inventaire, indiquant la vie et les touches de raccourci. C'est certes sympathique, bien qu'un peu trop limité parfois.

Nous retrouvons les casses-têtes qui ont fait le charme des premiers épisodes. Je parle évidement des emblèmes à trouver ou alors d'un "fusil" à récupérer, qui me rappelle d'ailleurs une scène d'autres épisodes, et bien d'autres choses. Nous avons également la joie de voir revenir la création d'objets. Ceux-ci seront cruciaux et relèveront de vos choix personnels. Comme je le disais plus haut, vous préférez des balles ou des remèdes ?

Pour ce qui concerne les mécanismes de combat, il vous faudra souvent mourir contre un boss pour comprendre son fonctionnement et il arrivera parfois que les solutions ne soient réellement pas évidentes. Certains boss vous poursuivront tel Nemesis dans Resident Evil 3 ou bien l'Ustanak dans Resident Evil 6, ce qui vous forcera souvent à vous poser la question : comment ?

Pour sauvegarder, nous avons oublié depuis un certain temps les machines à écrire, mais nous nous en rapprochons avec les magnétophones qui vous suivront tout le long de votre progression. Pour ce qui est de votre inventaire, vous aurez, souvent à coté des magnétophones, un coffre qui vous permettra de stocker votre surplus. Gagez que vous en aurez besoin en temps et en heure !

 

Conclusion

Il s'agit ici d'un nouveau pan de la saga qui se concentre sur ce qu'elle aurait dû être depuis le début : une saga terrifiante, oppressante et stressante. L'ambiance, les graphismes, le personnage qui n'a rien d'un combattant, les personnages secondaires intéressants, les situations qui ne sont pas forcement anticipées... Vous mourrez de nombreuses fois à cause d'un stress mal géré, d'une situation qui vous prend au dépourvu, ou bien du manque de solution apparente. Concrètement, je pense que ce jeu est l'un des épisodes les plus plaisants auquel j'ai joué depuis longtemps et tout se prête au jeu excepté sa durée de vie qui est un peu courte selon moi. Les DLCs, payants et gratuits, ne manqueront sûrement pas de rajouter du contenu.

Le DLC Vidéos Interdites Vol.1 est d'ailleurs déjà disponible sur PS4 et sortira sur PC et Xbox One le 21 février 2017. Le DLC Vidéos Interdites Vol.2 sortira quant à lui le 14 février sur PS4, et le 21 février sur PC et Xbox One. Ceux qui possèdent l'édition Deluxe ou bien le Season Pass obtiendront également un troisième épisode dont peu de détails sont actuellement connus.

Vidéos Interdites Vol.1

Ce DLC se concentre sur Clancy, le caméraman de l'émission que l'on commande lors de notre première VHS. Ainsi qu'un mode "Ethan doit mourir" qui est un mode de jeu extrêmement difficile possédant une rejouabilité certaine.

Vidéos Interdites Vol.2

Ce second DLC propose de combattre Lucas, le fils de la famille Baker dans un jeu assez tordu, ainsi que l'épisode "Sœurs" qui nous fera sûrement un chapitre qui mettra en avant Zoé et Mia.

Not a Hero

Au printemps, nous aurons gratuitement ce DLC qui nous proposera un nouveau scénario en marge de celui du protagoniste principal : Ethan. Nous n'en savons pas plus pour le moment, mais gageons que cela sera passionnant.


Jeux du moment

>> Liste complète <<