Publicité

Gears of War 4 – De l’action pure !

Depuis une grosse semaine, j'ai eu l'opportunité d'accéder à l'accès anticipé de Gears of War 4, le nouveau titre de The Coalition, avant le lancement prévu pour aujourd'hui même ! Qu'attendre de ce titre qui utilise plus que jamais les possibilités de crossplay entre consoles et PC Windows 10 ? Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à prévenir que je n'avais jamais joué à un Gears of War auparavant. J'apporte donc une vision toute fraîche, j'attends que les connaisseurs de la licence se manifestent en commentaire pour donner leur avis. Maintenant que les choses sont claires, passons sans transition à la bande-annonce de lancement qui vous montrera immédiatement à quoi ressemble l'action du jeu :

Lorsqu'on lance le jeu pour la première fois, il y a de quoi faire, de nombreux messages parlent des nouveautés du jeu.

gearsofwar4_01 gearsofwar4_02

Un peu submergée par les informations, je laisse tomber pour le moment tous ces éléments informatifs que je ne connais pas forcément pour voir les différents modes de jeu qui me sont proposés. Je découvre donc :

  • Campagne : l'histoire, jouable en solo ou en duo avec un ami (en ligne ou en local).
  • Bataille : mode multijoueur (jusqu'à 10 au maximum).
  • Horde : parties en multijoueur (jusqu'à 5 au maximum) opposant à des vagues d'adversaires de plus en plus corsées.
  • Personnalisation : personnalisation de l'apparence du personnage en bataille CGU, bataille vermine, horde et des emblèmes (qui s'affichent à côté du Gamertag).
  • Journal de guerre : résumé des statistiques de jeu dans chacun des modes : campagne (chapitres terminés et nombre d'objets collectés), bataille (victoires et tués) et horde (vagues repoussées et tués).
  • Marché : une boutique où se trouvent les packs  qui apportent des cartes aléatoires (primes, compétences de classe, carte de personnalisation) et des boosts (Horde ou Bataille, les modes multijoueurs). Ces packs sont à acheter contre des crédits (obtenus en jeu) ou directement contre de l'argent réel.
  • Crédits

Non sans avoir été faire un tour dans les options de personnalisation qui me paraissent particulièrement complètes, j'enchaîne avec la boutique, craignant l'importance des micro-transactions pour pouvoir évoluer correctement dans le jeu. Le fait que les crédits soient récupérables en jeu permet de s'affranchir de ce souci...même si clairement, pour tout avoir, cela me parait difficile de tout accumuler uniquement avec les crédits en jeu. Pour compenser un peu, le jeu nous offre en guise de bienvenue 4 packs de Gear.

gearsofwar4_09 gearsofwar4_14

 

Campagne

Aimant tout particulièrement les histoires, c'est par la Campagne que j'ai débuté mon expérience dans Gears of War 4 (en mode noob, ou encore Recrue, histoire de pouvoir prendre le temps de faire mes captures d'écran sans me prendre une balle entre les deux yeux mais elle est dispo aussi en Normal, Vétéran et Dément). D'expérience, cela permet aussi d'apprendre toutes les subtilités du jeu avant d'éventuellement se lancer dans des modes plus compétitifs. Je débute ma partie par un moment nostalgie, l'occasion de reparler de l'histoire des précédents opus tout en présentant le monde aux néophytes comme moi.

gearsofwar4_17 gearsofwar4_22

L'histoire de Gears of War débute lorsque l'Imulsion, la principale source d'énergie de Sera, vient à manquer. Même s'il est possible de se rabattre sur des énergies alternatives, les gouvernements entrent en guerre pour le contrôle des dernières gouttes, ce sont les terribles guerres Pendulaires. Mais ce conflit n'est rien par rapport aux guerres Locustes qui suivent, l'humanité est forcée d'oublier ses rancœurs pour faire face à des attaquants d'un autre monde. Les humains s'organisent et est fondée la CGU, la Coalition des Gouvernements Unis. Afin de faciliter la défense des lieux d'habitation, les civils sont rassemblés dans de larges villes où la CGU peut veiller sur eux, ce qui crée des tensions et l'apparition d'une faction dissidente, les Étrangers (Outsiders).

Nous nous situons 25 ans après les événements du 3, sur une planète où règne une paix imposée et qui se remet peu à peu des ravages de la guerre. De grandes zones sont totalement abandonnées par une population bien moins nombreuse où la nature reprend ses droits. La météo est changeante, violente, d'énormes tempêtes emportent tout sur leur passage (dont nous serons d'ailleurs témoins !).

gearsofwar4_27

La CGU est actuellement dirigée par la ministre Jinn, focalisant ses actions sur la préservation de la vie humaine et la repopulation de Sera. Afin d'éviter de mettre de précieuses vies humaines en péril, de plus en plus de tâches sont confiées à des robots. Il y a une friction importante entre les humains de la CGU et les Outsiders, deux sociétés aux modes de vie totalement opposés qui ne se comprennent pas.

Toute cette partie est jouable, entrecoupée d'un discours commémoratif de Jinn, permettant de revivre des moments clés de Sera à travers ses héros de guerre. Cela sert également de tutoriel pour découvrir les commandes utiles du jeu. En quelques mots, le personnage avance classiquement, la gâchette de gauche pour la visée (L2), celle de droite pour tirer (R2). Et R1 recharge l'arme actuelle (prenant plus ou moins longtemps). Il y a des armes au fonctionnement différent, demandant d'appuyer longtemps pour charger l'impulsion, ou encore de définir la force du tir (lance-grenade) mais le concept reste toujours lié aux gâchettes.

gearsofwar4_24

Du côté des boutons, A n'est pas lié au saut (non, les soldats sont trop lourdement armés pour pouvoir sauter dans ce jeu) mais à la mise en couverture. Le jeu va automatiquement choisir l'endroit le plus proche et le personnage se baisser ou se coller à un mur. Cela est primordial pour éviter d'encaisser trop de dégâts. Il est possible d'avancer tout en restant en couverture et ainsi se glisser au coin d'un mur ou enjamber un muret (ce qui est donc la seule solution pour grimper de petites hauteurs).

L1 affiche les objectifs à proximité et donne des informations sur ce qu'il faut faire. La caméra montre automatiquement où il faut se rendre, bien utile lorsque l'action est un peu confuse. Déjà que mon sens de l'orientation n'est pas des plus aiguisé, cela a tendance à empirer lorsque je suis sous un feu nourri.

gearsofwar4_21 gearsofwar4_19

X permet d'interagir : réanimer un allié au sol, appuyer sur un bouton, ouvrir une porte, recharger ses munitions. Car oui, toutes les armes ont des minutions limitées et il faut donc gérer cet aspect pour pouvoir continuer à se défendre. Y permet d'utiliser les actions au corps à corps suivant la situation.

Très rapidement, en complément des armes portées (un pistolet, un lance-grenade, deux armes au choix) qu'il est possible de choisir parmi celles trouvées au sol ou créées, il y a la possibilité d'en obtenir pour un temps limité en abattant son porteur, comme par exemple une grosse mitraillette tombée d'un drone ! C'est particulièrement jouissif après avoir bien galéré à abattre ce drone de pouvoir réutiliser son arme contre ses petits copains. Bam !

gearsofwar4_26

Puis le jeu en lui-même débute, avec nos personnages que nous allons suivre dans la Campagne : JD, Del et Kaith. Ce sont des Outsiders, des déserteurs de la CGU, qui se sont mis en tête de récupérer le Fabricator discrètement dans un campement de la CGU. Enfin. Hum. Discrètement, ça c'est eux qui le disent. Car ce n'est vraiment pas leur fort !

Bon, vous l'aurez compris, récupérer ce Fabricator (qui se révèle un super outil pour créer des armes) n'est pas de tout repos. Il y a des robots de la CGU de partout, ce qui rend l'expédition particulièrement violente. Elle l'est d'autant plus une fois la caisse ramenée au campement des Outsiders car il semblerait que les CGU subissent actuellement des disparitions inexpliquées dont ils tiennent les Outsiders pour responsables. Jin tente de discuter avec eux, mais la discussion semble impossible entre les deux camps, l'affrontement est inévitable et des dizaines de robots déferlent bientôt sur nos héros. Un bref aperçu ici dans le monde campagne de ce qu'est le mode Horde, avec des vagues d'ennemis que JD, Del et Kait (et aussi tous les PNJs du village) réussissent à mettre en déroute. Encore une fois, pas le temps de souffler. A peine les robots repoussés, une nouvelle menace prend d'assaut le camp des Outsiders déjà affaibli par cette attaque violente.

gears4_screenshot_guardian_combat

Un troisième intervenant qui risque une nouvelle fois d'obliger les humains à s'entendre. JD connait quelqu'un qui pourrait les  aider. Quelqu'un qu'il n'avait pas forcément envie de revoir. Car son nom de famille est bien connu... JD Fenix !

gears4_screenshot_farm_greenhouse gears4_screenshot_farm_entrance

Je ne vais pas vous en raconter plus concernant l'histoire. Ce serait dommage de vous gâcher la surprise. Mais il y a pas mal de rebondissements, des retrouvailles inattendues (bon, surtout pour ceux qui ont joué aux précédents opus) et l'histoire tient la route. Bon, ce n'est pas un RPG ultra-chiadé, mais en même temps, ce n'est pas non plus l'objectif de ce jeu qui se veut quand même un bon gros bourrin bourré d'action. Histoire d'occuper un peu plus longtemps ou de donner envie de rejouer au-delà de tenter un nouveau niveau de difficulté, des objets sont cachés ici et là (et bien cachés !).

Cerise sur le gâteau pour cette campagne : elle peut être jouée en solo ou en duo (en ligne ou en local avec écran partagé). Et si vous avez débuté la campagne en solo, vous pouvez très bien continuer avec un ami, puis l'abandonner (même si ce n'est pas très beau) pour continuer en solo ou avec quelque d'autre. Vraiment pas mal ! J'ai testé et j'approuve !

gears4_squad

En guise de conclusion pour la campagne, une petite vidéo de ma création où je vous montre tout ça en action :

 

Modes multijoueur

En complément de la campagne (qui est en soit multijoueur), Gears of War propose deux modes multi particulièrement jouissifs pour qui aime les gros flingues !

 

Bataille

A travers différents rangs (bronze, argent, or, onyx et diamant), les batailles permettent de progresser dans des matchs contre d'autres joueurs.

gears-of-war-4-_bataille

  • Jeu rapide amical
  • Modes standard :
    • Match à mort en équipe : éliminer tous les membres de l'équipe adverse.
    • Dodgeball : éliminer l'équipe adverse pour gagner. Chaque ennemi tué permet de ranimer un équipier mort.
    • Roi de la colline : s'emparer des anneaux d'objectif et les défendre pour marquer suffisamment de points et gagner.
    • Course à l'armement : tuer les adversaires grâce à presque toutes les armes à feu de Gears. L'arme attribuée à l'équipe change toutes les 3 victimes. Le gagnant est le premier à obtenir 3 morts avec les 13 armes.
    • Gardien : exécuter le leader ennemi pour empêcher ses équipiers de réapparaître, puis éliminer l'équipe adverse.
    • Zone de guerre : éliminer tous les membres de l'équipe adverse. Une vie par manche.
  • Modes compétitifs
    • Escalade : s'emparer des anneaux et les garder pour marquer assez de points pour gagner (210), ou capturer les 3 anneaux pour gagner directement la partie.
    • Exécution : éliminer les membres de l'équipe adverse par exécution. Une vie par manche.
  • Modes en coop (dans les différentes difficultés Recrue, Normal, Vétéran et Dément)

gears4_versus_escalation gears4_versus_spectator

Les matchs sont jouables via des serveurs dédiés (parties privés et matchmaking), en LAN et en local avec l'écran partagé. Il y a actuellement 10 cartes jouables (neuf nouvelles et Gridlock), d'autres cartes seront ajoutées avec des DLC qui sortiront chaque mois, mélangeant des anciennes cartes comme des nouvelles. Toutes les cartes seront gratuites à jouer pour tous en public, il y aura une rotation en fonction des sorties. Il faudra par contre investir dans l'achat des cartes pour jouer en mode privé sur les serveurs dédiés (seul l'hôte a besoin d'acheter la carte).

 

Horde

La version 3.0 (oui, dans Gears of War 4) est là pour le mode horde qui place cinq joueurs en coopération face à des vagues d'ennemis. Au programme, 50 vagues à la difficulté incrémentale avec un boss toutes les dix vagues. Des objectifs supplémentaires viennent s'ajouter, apportant des ressources (dont des précieuses munitions).

gears-of-war-4_horde

Les personnages sont organisés en classes : soldat, sniper, ingénieur, lourd et repérage. Chacune a un ensemble de cartes permettant d'obtenir des compétences (5 compétences sont actives parmi un choix de 13 différentes au maximum), compétences pouvant être acquises via les boosts de Horde et les packs d'opérations Gear. Ces fameux packs à acheter en boutique.

Les classes et les compétences peuvent gagner en niveau (pour les compétences, cela marche en ayant plusieurs fois la même carte, elles s'empilent jusqu'à l'obtention d'un niveau). A savoir que tout le monde débute avec des compétences communes, tout personnage pouvant être de n'importe quelle classe, les classes n'apportant aucune restriction sur les armes.

gears-of-war-4_classes gearsofwar4_03

Le Fabricator (que l'on récupère d'ailleurs au tout début du mode Campagne) est un élément de gameplay important de ce mode Horde. Cette imprimante 3D de luxe indestructible crée des objets. Au programme : armes, barrières, sentinelles, tourelles, leurres... L'utiliser à bon escient est primordial pour la victoire de son équipe car il permet également de lancer des frappes stratégiques et de ramener à la vie à un allié mort. Il faudra donc l'intégrer dans sa stratégie globale pour survivre aux cinquante vagues, en sachant qu'il peut être bougé, comme toutes les défenses, et ainsi s'adapter à l'action. Enfin, il peut monter de niveau pour donner accès à de meilleures objets.

gears4_horde_boss gears4_horde_enemies

Une autre petite vidéo de ma création vous montrant le mode Horde :

 

Conclusion

Je ne suis pas initialement attirée par ce genre de jeu, un peu trop "bourrin" pour moi. Je préfère les jeux plus posés, où l'histoire est au centre même si je ne suis jamais contre un peu d'action ! Gears of War propose une dose survitaminée sur ce dernier point : on n'a pas le temps de souffler ! Cela tire dans tous les sens et n'arrête pas ! Mais force est de constater que cela fonctionne bien. Et même très bien. L'histoire est bien menée et le mode Recrue dans lequel j'ai joué est particulièrement permissif, je ne suis donc pas pénalisée par mon manque d'entraînement au tir. Il est possible de jouer en solo ou en duo, et de se faire rejoindre par un ami à tout moment, voire de rejouer des parties avec d'autres personnes. C'est vraiment un énorme plus.

A côté de ça, le contenu JcJ est impressionnant. Il y en a pour tous les goûts, du plus novice en matchs amicaux, aux plus compétitifs dans les modes classés. Et les développeurs de Gears of War veulent mettre ce point fort en avant via l'eSport. Pour bien le faire comprendre, ils ne lésinent pas sur les moyens : un premier tournoi eSport a été annoncé avec à la clé une dotation de 1 000 000 $ ! Alors si vous avez la gâchette qui vous démange, pourquoi ne pas tenter votre chance et vous lancer dans le tout nouveau mode compétitif Escalade ? Vous pourriez peut-être être sélectionné !

gearsofwar4_millionfinal


Jeux du moment

>> Liste complète <<