Publicité

Aragami – Un aperçu sombre et mortel

Aragami est un jeu d'aventure et d'infiltration développé par Lince Works et sorti le 04/10/2016 sur Steam, PlayStation 4 et Xbox One.

aragami-couverture-logo

Aragami nous plonge au cœur d’un monde étrange où se mêlent magie, mystère, secret, guerre et divinité. On se retrouve aux commandes d’un sombre personnage, nommé Aragami, un esprit vengeur qui a été invoqué, grâce à un ancien sortilège, par une étrange et énigmatique belle femme appelée Yamiko afin de l’aider à se libérer, mais également à libérer les quelques rares survivants de son peuple qui ont été enfermés et gardés prisonnier par un clan adepte de la lumière et maîtrisant la magie, le clan Kaiho, un clan de guerrier et de conquérant qui ont envahi et détruit les terres de Yamiko, mais a également massacré son peuple.

C’est donc sur cette note joyeuse et pleine d’entrain que débute l’aventure d’Aramagi et Yamiko qui devront parcourir les 13 chapitres du jeu afin de sauver Yamiko et son peuple, mais également découvrir pourquoi c’est cet Aramagi précis qui a été invoqué, car il semblerait qu’il y ait un mystérieux et étrange lien entre Yamiko et Aragami...

Le jeu nous plonge dans 13 chapitres. Chacun de ces chapitres dévoilera petit à petit l’histoire au travers de cinématiques, mais aussi via des éléments cachés et proposera un véritable challenge qui ravira les joueurs qui voudront être une véritable ombre en ne tuant personne comme les assassins en puissance. Et pour cela, Aragami possède tout un arsenal de techniques et de capacités. Mais commençons par la base même, l’essence d’ombre.

L’essence d’ombre est la ressource du jeu, qui permet à Aragami d’utiliser tout ce qu’il a à sa disposition et même à se déplacer. Matérialisée par des symboles sur la cape et la tenue d’Aragami, cette ressource est consommée dès qu’Aragami utilise une capacité, mais également lorsqu’il se trouve dans la lumière, car oui, dans ce jeu, la lumière est un ennemi à part entière. Outre le fait de vous rendre totalement visible aux ennemis, elle « absorbera » l’essence d’ombre d’Aragami et certaines sources de lumière peuvent même vous tuer, purement et simplement. Mais fort heureusement, les ombres elles, seront vos plus grandes alliées. Dès qu’Aragami se trouve dans l’ombre, il devient totalement invisible et recharge petit à petit son essence d’ombre.

Aragami débloquera, durant l’aventure, la possibilité de créer ses propres zones d’ombres temporaires, ce qui lui permettra d’utiliser principale et primordiale capacité : bond des ombres. Cette capacité, qui consomme bien évidemment de l’essence d’ombre, est LA capacité d’Aragami et permet à ce dernier de se téléporter d’une zone d’ombre à une autre. Cela peut sembler être une capacité trop puissante et rendant le jeu trop simple, mais il n’en est rien et doit être utilisé très précautionneusement, car l’essence d’ombre se vide à grande vitesse et même s’il y a beaucoup de zone d’ombre dans les premiers chapitres, elles deviennent plus rares et espacées au fur et à mesure que l'on avance dans les chapitres. Le bond des ombres permet donc de se déplacer de zone en zone, mais également de traverser les grilles, les barrières, etc. en se téléportant de l’autre côté. Il est possible de créer une zone d’ombre en utilisant son essence d’ombre, mais cela la consommera très vite et surtout, la zone sera temporaire et permettra en général de faire un simple saut avant qu’elle ne disparaisse. Avec un mauvais timing, vous risquez de vous retrouver à découvert et surtout, d'être immédiatement détecté par les ennemis. De plus, il est impossible de créer une zone d’ombre proche d’une source de lumière ou bien à travers elle.

aragami-apercu-screen60

Aragami possède de nombreuses autres capacités. Toutefois, ces dernières n’utilisent pas forcément de l’essence d’ombre, mais des runes, ce qui pousse le joueur à bien réfléchir quant au moment et à la situation pour les utiliser. Elles sont limitées au nombre de 2 par technique, ce qui fait que vous ne pourrez pas lancer des dizaines de couteaux à la suite pour tuer vos ennemis ni envoyer votre corbeau en reconnaissance toutes les 30 secondes, etc. Il est toutefois possible, grâce aux points de compétences, d’obtenir une technique qui permet de regagner une rune pour le sort sélectionné en tuant un ennemi d’une certaine et atroce manière, ce qui est très appréciable, car les niveaux peuvent être très longs et comporter plus d’une centaine d’ennemis pour les plus grands.

Aragami possède donc un arsenal varié, des couteaux à lancer, la création d'une ombre pour distraire les ennemis, envoyer un corbeau en reconnaissance pour marquer les ennemis et afficher (temporairement) leur champ de vision, aveugler les ennemis, placer des mines d'ombres sur le sol ou même carrément sur un ennemi, le faisant exploser quand bon nous semble et pouvant le tuer, ainsi que tous les ennemis aux alentours.

Toutes ces techniques seront les bienvenues, car les ennemis seront nombreux, mais surtout, le moindre dégât reçu nous fait recommencer au début du niveau, ou bien à un point de contrôle qui sont soit très espacés, soit très rares et, qui plus est, ne peuvent être activés et utilisés qu’une fois. C’est-à-dire qu’une fois que vous avez activé un point de contrôle, cela enregistre la progression que vous avez effectuée jusqu’à présent, mais vous ne pouvez pas partir accomplir plusieurs choses puis revenir sauvegarder à nouveau, il vous faudra trouver un autre point de contrôle ou bien terminer le niveau sans vous faire toucher.

Les ennemis ne sont pas extrêmement variés, mais le type d’ennemi présent et le fait de mourir au moindre coup sont suffisants. On rencontrera de simples soldats, armée d’épées de lumière dont ces dernières éclairent autour de l’ennemi quand elles sont dégainées, projetant une vague de lumière à moyenne distance si l’ennemi vous attaque. On y rencontrera également des archers, tirant des flèches de, je vous donne dans le mille, lumière. Ces dernières sont fourbes, car si l’archer vous rate, la flèche créera une zone de lumière à l’endroit ou elle atterrit/se plante, pouvant vous rendre bien évidemment visible et le pire de tout, absorber votre essence d’ombre risquant ainsi de vous empêcher d’utiliser votre saut de l’ombre, voir même certaines capacités. On croisera même un ennemi qui est en faite une une source de lumière magique, un genre de flamme flottante qui, si vous vous en approchez trop ou bien si vous pénétrez dans sa lueur, se mettra à vous poursuivre afin de se coller à Aragami, « absorbant » ainsi toute votre l’essence d’ombre à très grande vitesse (plus rapidement que par une source de lumière normale) et qui explose au bout de quelques secondes, vous tuant si vous êtes à sa portée à ce moment-là. Autant dire que si ce genre d’ennemi vous repère, l’heure ne sera plus à la subtilité ni à la prudence, il faudra se mettre à courir pour s’enfuir à toute vitesse, risquant malheureusement de se faire détecter par des ennemis humains et déclencher l’alarme.

Malgré tout cela, et le fait que vous souhaitez jouer en tuant tout le monde ou bien en ne versant pas la moindre goûte de sang, il faudra tout de même jouer de manière furtive, car le jeu est difficile et les adeptes du « je fonce dans le tas et advienne que pourra » risqueront de balancer la manette dans l’écran au bout de deux minutes ! Le jeu est très difficile, mais surtout, très punitif ! La moindre erreur peut être fatale et le fait qu’il y ait très peu de points de passage dans les niveaux et, comme précédemment indiqué, ne pouvant être activé qu’une fois, rend les niveaux très tendus et demande d’être un minimum concentré du début jusqu’à la fin, sous peine de, pensant avoir tué tout le monde et se baladant « tranquillement » dans le niveau jusqu’à la sortie, tomber nez à nez avec un garde qui étourdit Aragami et le tue, obligeant à recommencer le niveau et perdre 20 minutes... (oui, c’est du vécu !)

D’ailleurs, le jeu « récompense » les différentes manières de jouer, que cela soit ne tuer personne ou bien créer une mare de sang. Chaque action donne des points, que cela soit une manière d’assassiner (assassiner à l’épée ne donne pas le même nombre de points que de tuer au lancer de couteau), cacher les corps, ne pas se faire détecter, de pas déclencher d’alerte, etc. À la fin de la mission, on obtient une note comme on peut souvent avoir dans ce genre de jeu (rang A, rang C, rang S, etc). Un récapitulatif apparaît une fois le niveau fini, montrant le temps passé dans le niveau, le nombre d’objets trouvés (parchemins, secrets, etc.) le nombre de fois qu’un ennemi a soupçonné un problème, s’il y a eu des corps de découverts, si vous avez été détecté et même le nombre d’ennemis éliminés par rapport au nombre total d’ennemi présent dans le niveau.

Le jeu peut intégralement être joué en duo. Malheureusement, ne connaissant personne ayant également le jeu, je n'ai pas pu tester ce mode. Mais je vous propose, à la place, une vidéo officielle de gameplay montrant ce que cela donne.

 

Conclusion

Le jeu m’a tout simplement scotché. Les premières minutes, ce dernier m’a beaucoup fait penser à Mark of the Ninja, un jeu de ninja, mais en 2D, que j’avais extrêmement appréciée à l’époque. L’ambiance visuelle et sonore retranscrit bien la sombre et cruelle histoire racontée tout au long de l’aventure. Le jeu est très punitif sans pour autant être frustrant, car les niveaux regorgent de possibilités tant dans la manière de se faufiler furtivement que dans la façon de se débarrasser de ses ennemis. Le jeu possède une durée de vie de 10-15h pour être bouclé, mais propose une rejouabilité assez bonne, permettant aisément de refaire plusieurs fois un même niveau. J’ai toutefois noté quelques fois un problème où les ennemis ont « buggé », certains ne bougeant tout simplement pas ou se bloque dans le décor. Toutefois, cela a été extrêmement rare, j’ai rencontré ce problème rencontré que deux ou trois fois seulement durant toute l’aventure, touchant qu’un ou deux ennemis du niveau.

Si vous êtes amateurs de jeu exigeant et de furtivité, je vous le recommande fortement ! Au prix de 19,99 € (que vous pouvez retrouver à -20% chez nos partenaires en cliquant sur les liens sous la fiche du jeu !), il serait dommage de se priver de cette petite perle indépendante.

  • Un jeu exigeant et punitif.
  • Une histoire sombre et bien écrite.
  • Possibilité de faire intégralement le jeu en coopération.
  • L'ambiance générale du jeu, qui retranscrit bien l'histoire.
  • Quelques rares bugs de script sur les ennemis.

Jeux du moment

>> Liste complète <<