Publicité

Final Fantasy Brave Exvius – Aperçu du RPG mobile

Sorti il y a déjà plusieurs mois au Japon, Final Fantasy Brave Exvius est, depuis un peu plus d'une semaine, enfin disponible sur notre bon vieux continent européen.

Final Fantasy Brave Exvius - Couverture - logo

 

Le modèle économique

Final Fantasy Brave Exvius est un jeu disponible sur smartphone et tablette Android et Apple, ce dernier est un Free to Play. Une boutique est présente dans le jeu, mais cette dernière est optionnelle et l’on peut aisément s’en passer.

FF Brave Exvius - Boutique01

En effet, la quasi-totalité de ce qui est proposé moyennant de l’argent réel peut être obtenue dans le jeu lui-même. Du côté équipement ou composant, il est possible soit de les acheter dans la boutique (via des packs) ou bien on peut les obtenir tout simplement en jouant comme, par exemple, en combattant des ennemis, en les achetant avec des Gils (monnaie classique présente dans la quasi-totalité des FF) ou bien encore en les confectionnant.

FF Brave Exvius - Confection

Du côté de l’obtention des héros, qui est un des points importants du jeu, il est également possible de les obtenir gratuitement, sans débourser le moins euro. En effet, régulièrement, le jeu offre aux joueurs des Lapis. (monnaie que l’on peut acheter contre des euros) Ces derniers sont offerts aux joueurs très régulièrement, que cela soit en réalisant les quêtes journalières, en vainquant des boss, en terminant une zone, via les récompenses de connexion journalière ou même lorsque le jeu subit une maintenance. Les joueurs peuvent également utiliser les points d’amitiés. Ces derniers s’obtiennent via des amis qui vous en envoient ou bien lorsque vous utilisez le héros d’un autre joueur lors de n’importe quelle rencontre. (50 points lorsque vous êtes amis avec et 25 points lorsque vous ne l’êtes pas)

Le seul point qui peut pousser les joueurs à passer à la caisse, c’est la limite d’objets. En effet, les différentes catégories (objets, matériaux, équipements, aptitudes) ont un espace limité à 50 par catégories et si vous avez tendance à beaucoup confectionner, cela peut vite être complet. Toutefois, ces extensions d’espaces se paient via des Lapis et, comme précisé précédemment, le joueur en gagne très régulièrement et en assez grande quantité.

 

Le jeu et son gameplay

Final Fantasy oblige, ce dernier propose une histoire (classique certes, mais très intéressante) nous demandant de sauver le monde. De plus, à côté du mode histoire, plusieurs autres modes sont disponibles.

 

Mode histoire

Le mode histoire nous place dans la peau de Rain, accompagné de Lasswell son ami de toujours. Tandis qu’ils étaient en route pour rentrer dans leur contrée, ces derniers se sont fait aborder par une femme enfermée dans un cristal qui demande de l’aide afin de protéger les cristaux qui sont sur le point d’être détruit.

Les deux compagnons vont devoir parcourir le monde à la recherche des cristaux, censés maintenir l’équilibre, et empêcher une personne mal intentionnée de les détruire. Ceci est l’histoire de base, qui donne une raison aux deux aventuriers de partir à l’aventure, mais cette dernière se développe et devient un peu plus complexe au fur et à mesure que l’on avance dans le scénario.

Le mode solo se découpe en deux « sous-modes » de jeu. Le premier, les rencontres. Ce mode est en fait un enchaînement de plusieurs combats, pouvant parfois se terminer sur la rencontre d’un boss. Dans ce mode, le joueur doit uniquement combattre.

Les combats sont très faciles à prendre en main, mais deviennent vite assez techniques et les habitués des Final Fantasy au tour par tour ne seront pas dépaysés. En effet, les ennemis seront de plus en plus difficiles à combattre, alors qu’en début de jeu, le « mode auto » faisant automatiquement attaquer les ennemis aux hasards sera suffisant, ce dernier entraînera à coup sûr la mort du joueur une fois avancé dans le jeu. Les ennemis posséderont de nombreuses résistances et auront également des faiblesses à exploiter et certains auront même des techniques spéciales.

Par exemple, les bombos exploseront, tuant sur le coup un personnage au hasard si sa barre de vie se trouve entre 1 et 20 %. Il faudra donc que le joueur fasse attention à ne pas descendre ce dernier dans cette tranche de point de vie et, soit de baisser ses points de vie juste au-dessous des 20 % pour le tuer au prochain tour, soit le tuer en un tour. Un autre ennemi (dont le nom m’échappe au moment de rédiger ces lignes) lancera automatiquement un sort transformant en pierre les personnages ayant attaqué au corps à corps. D’autres ennemis empoisonneront automatiquement tous ceux qui attaquent au corps à corps, d’autres paralyseront ceux qui lancent des sorts, etc. Bref, les combats deviennent très tactiques et bien connaître les ennemis devient presque obligatoire si vous voulez survivre au combat ! Fort heureusement, il est possible d’obtenir des informations sur les ennemis grâce à certains sorts et techniques.

Le second « sous-mode » est le mode exploration. Dans ce dernier, le joueur pourra librement explorer les donjons, zones et villes. Ces derniers sont assez vastes et possèdent également de nombreux passages secrets. Souvent, il faudra y aller pour explorer et rechercher afin de réaliser des quêtes.

Les villes, qui possèdent également de nombreux passages secrets, coffres, etc. permettent de récupérer de nombreuses quêtes, de faire des courses (équipement, potions, composants, plan de confection, etc.)

De plus, le jeu regorge également de secret. Par exemple, afin de débloquer une chimère, il faudra discuter avec de nombreux personnages non joueurs pour obtenir des informations quant à sa localisation afin de débloquer cette dernière sur la carte du monde et pouvoir y accéder.

 

Colisée

En dehors du monde histoire, il y a le Colisée. Ce dernier fera combattre les joueurs contre différents monstres jusqu’à l’affrontement d’un boss. Le Colisée se divise en plusieurs catégories, chacune possédant 5 sous-catégories demandant de réaliser 10 combats chacune afin d’affronter un boss dans chaque de plus en plus difficile. Il n’y a guère plus à dire sur ce mode de jeu, mais qui est tout de même assez prenant.

 

Vortex dimensionnel

Le Vortex dimensionnel est le dernier mode de jeu. Ce dernier est très intéressant et permet d’obtenir de très nombreuses choses. Dans un premier temps, il y a le Vortex des désirs. Ce dernier permet au joueur, une fois par jour, de débloquer gratuitement une aile parmi quatre :

  • Chambre de la création
    • Chambre qui permet d’obtenir des objets de confection.
  • Chambre de l’éveil
    • Chambre qui permet d’obtenir des matériaux d’éveil.
  • Chambre de l’expérience
    • Chambre qui permet d’engranger beaucoup d’expérience.
  • Chambre des richesses
    • Chambre qui permet d’obtenir beaucoup de Gils.

Il est possible de débloquer les autres chambres moyennant 100 Lapis. Toutefois, elles seront tout de même refermées à la fin des 24 h.

Chacune de ces chambres possède trois catégories de difficultés à savoir Débutant - Intermédiaire - Pro. Pour ce qui est des chambres de l’expérience et des richesses, cela permet d’engranger de peu à beaucoup de Gils/expériences. Du côté de la chambre de la création et de l’éveil toutefois, chaque catégorie offre des types d’objets différents. Par exemple, dans la chambre de l’éveil, les graines de vie ne peuvent être obtenues que dans les modes intermédiaires et pro.

Le vortex dimensionnel est également l’endroit où ont lieu les événements temporaires ! (Malheureusement, je n’ai pas encore pu en faire un.)

 

Les héros et les évolutions

Maintenant que l’on a fait le tour des modes de jeu, il faut s’intéresser à un aspect très important : l’équipe, les personnages et leur évolution. Chaque personnage possède deux niveaux. Le premier, c’est le niveau du personnage lui-même (niveau classique présent dans tout RPG) et le second, c’est le rang de l’unité.

Le niveau d’une unité détermine... son niveau ! (comment ça, c’est logique ?) Chaque niveau permet, comme dans n’importe quel RPG, d’augmenter les statistiques, débloquer de nouveaux sorts, de nouveaux talents, etc. Pour augmenter ce dernier, il suffit de combattre ou bien de « sacrifier » des héros. Les héros utilisés donnent plus ou moins de l’expérience suivant leur propre niveau, leur rang ou encore, il existe certains héros (coucou les Pampas) qui donnent une quantité d’expérience assez conséquente. (10 000 d’expérience pour un Pampa rang 2 alors qu’une unité rang 2 « classique » n’en donne que 800 en moyenne.)

FF Brave Exvius - augmentation02

À côté de cela, il se trouve le rang qui détermine non seulement la rareté, mais aussi la puissance du personnage. Chaque rang permet à une unité d’avoir accès à de nouveaux sorts, de nouvelles compétences ainsi que de nouveaux talents. Toutefois, chaque unité possède un rang maximal qui lui est propre. Là où certaines unités peuvent monter jusqu’au rang 5, d’autres ont un rang maximal de 2, voir n’ont qu’un seul et unique rang. Afin d’augmenter le rang, il faut pour cela que l’unité ait d’abord atteint le niveau maximal. Une fois le niveau maximal atteint, il faudra utiliser des matériaux d’éveils afin de faire évoluer l’unité en question.

En plus des héros, l’aventure permet de débloquer des chimères. Alors que certaines optionnelles et d’autres non, ces dernières sont de très puissantes alliées qui peuvent renverser le cours d’un combat en faisant subir des dégâts considérables aux ennemis, en leur octroyant de nombreux malus ou bien en octroyant de gros bonus aux héros de l’équipe. Pour pouvoir les utiliser, il faut dans un premier temps les lier à un héros. (mais il est possible de changer à quel héros une chimère est liée en dehors des combats) les chimères possèdent, tout comme les héros, des niveaux et des rangs et possèdent également un « arbre de talent » permettant d’octroyer au héros auquel la chimère est liée de gros bonus tels qu’une augmentation de point de vie, de point de magie, des résistances aux éléments, augmentation de statistique, de dégâts, etc. Pour améliorer une chimère, il faut utiliser des objets spéciaux que l’on peut trouver un peu partout, que ça soit dans des coffres, durant des combats ou bien via des quêtes.

Lors de leurs utilisations en combat, ces dernières nous offrent de très belles cinématiques dont vous pouvez en retrouver un aperçu dans la vidéo ci-dessous.

 

Conclusion

Pour ma part, je suis totalement conquis et je ne lâche plus le jeu depuis sa sortie. L’histoire est très prenante et les différents modes de jeux permettent d’avoir toujours quelque chose à faire. Le modèle économique peut faire peur de prime à bord, mais on peut très bien se passer de la boutique du moment que l’on est un minimum patient. Si vous êtes fan de Final Fantasy et des RPG en général, je le recommande vivement !


Jeux du moment

>> Liste complète <<