Publicité

FFXIV – La langue des dragons

La langue draconique a fait couler beaucoup d'encre (numérique) depuis la sortie de FFXIV V1.

FFXIV - Dragon - Couverture

 

L'histoire de la langue

Depuis presque la naissance du monde, les dragons sont présents et ont une place assez importante en Eorzéa. Ils ont une culture et, bien entendu, une langue qui leur sont propres.

Pendant plusieurs dizaines de milliers d’années, les dragons ont développé et fait évoluer leur langue afin de rendre cette dernière à la fois simple et complète. Le vocabulaire, la grammaire, la syntaxe et même la prononciation ont été modifiés, arrangés, raccourcis, simplifiés et condensés afin de donner naissance à la langue des dragons telle qu’on la connait actuellement.

Les dragons utilisent l’inflexion (la modulation, les changements d’accents et l’intonation de la voix) ainsi que les variations du souffle pour donner des sens différents aux mots qu’ils emploient.

De plus, du fait que les dragons vivent et se côtoient durant plusieurs millénaires, il n’est pas rare que durant une conversation, ils soient capables d’anticiper les dires des autres. Cela a contribué à l’abréviation d’une quantité de mots, voir même à l’oubli de nombreux termes devenus obsolètes car plus du tout utilisés.

Tout cela a contribué à conférer un sens beaucoup plus profond aux « non-dits », et la langue draconique est devenue la forme ultime de l’art de lire entre les lignes.

Contrairement à la langue humaine, qui évolue et change très rapidement d’une génération à l’autre, celle des dragons, une fois mis en place, n’a quasiment plus évoluée.

Cela provient du fait que les dragons vivent plusieurs millénaires et que ceux de la toute première couvée sont encore en vie et sont les parents de la grande majorité des dragons actuels. Ils ont transmis à leur descendance la langue qu’ils pratiquent. Étant donné que ce sont toujours les mêmes orateurs/enseignants et que les échanges sont toujours dans le même style et genre, la langue ne change quasiment pas, même après plusieurs milliers d’années et plusieurs centaines de générations.

Le paradoxe avec cette langue « parfaite » est que cette dernière ne peut être apprise, comprise et parfaitement maîtrisé que par des personnes qui y ont été exposées pendant plusieurs milliers d’années. Ce qui explique pourquoi aucun humain ne peut parler cette langue, même si les personnes douées de l’écho peuvent la comprendre (rappel : l’écho permet, entre quantité d’autres choses, de supprimer la barrière des langues et de toutes les comprendre). Le second souci vient du fait que les couvées récentes sont souvent livrées à elles-mêmes et ont également une durée de vie très réduite comparativement aux premières couvées, ce qui fait que les jeunes dragons ont énormément de mal à s'exprimer et communiquer.

 

L’alphabet, l’écrit et la compréhension

Malgré leur grande intelligence, les dragons n’ont jamais développé de langue écrite. Toutes les formes d’écritures de la langue des dragons sont en fait une retranscription basée sur la langue eorzéenne (Note : elle-même basé sur l’anglais).

Malgré le fait que notre alphabet puisse être utilisé pour représenter la plupart des sons de la langue des dragons, certains sont tellement difficiles, voire étranges, qu’il est impossible pour un non-dragon de les prononcer. Les deux moyens de prononciations les plus importants sont :

  • [n] (son grave)
  • [h] (son aiguë)

L’une des caractéristiques uniques de la langue des dragons est la présence ou non de « la vie » dans les mots, qui influe sur la prononciation de ces derniers. Pour la plupart des dragons, les mots (à quelques exceptions près) représentent soit quelque chose de vivant, soit non.

Des mots réputés pour contenir « la vie » sont, par exemple :

  • Dragon
  • Personne
  • Chair

Tous les mots de ce genre sont presque toujours prononcés avec le souffle, sortant des mots dont le son et la prononciation est grave. [n]

De l’autre côté, nous avons des mots « sans vie » qui sont, par exemple :

  • Évasion
  • Sommeil
  • Voir

Ces derniers sont prononcés par des sons provenant de la gorge et ont plutôt des mots à la prononciation et au son qui vont dans les aiguës. [h]

Au final, cela donne comme prononciation :

  • Dragon - dra [n]
  • Personne - arr [n]
  • Chair - [n] esh
  • Évasion - e [h] sk
  • Sommeil - so [h] m
  • Voir - [h] ess

Toutefois, les dragons ne considèrent pas les « êtres vivants » et « objets inanimés » de la même manière que les humains, notamment de par leurs cultures et croyances.

Par exemple, pour les dragons, la mort (mor [n]) contient une représentation de la vie et se prononce avec [n] alors que pour les humains, la mort représente l’absence de vie. Cela vient de la culture draconique qui considère que la mort est une partie de la vie, qui ne pourrait exister sans elle.

Un autre exemple, le mot « demander ». Les dragons croient que la vie est un voyage permettant de rechercher notre raison d’exister et que les questions sont ce qui nous rapproche de cet objectif. Pour les dragons, les questions sont la vie.

Toujours à l’opposé de la plupart des croyances humaines, le mot « soleil » (soo [h]) ne contient pas « la vie ». En effet, les dragons de la première couvée à la dernière savent que le soleil n’est qu’une boule d’énergie flottant dans le vide de l’espace (Note histoire : les dragons peuvent voyager d'un monde à l'autre).

 

La prononciation

Comme mentionné plus haut, l’inflexion et le souffle jouent un rôle majeur dans la langue des dragons. Ces subtilités sont retranscrites par des points (glottal stops), des formes (grondement) et des lignes courbes (variations de l’intonation) et d’autres types de fioritures (flottant) au-dessus et en dessous des mots écrits. Exemple :

FFXIV - Dragon - Prononciation

De plus, les dragons ont un son unique qui joue un rôle de premier plan dans la langue.

Trois exemples : (basé sur la prononciation des lettres en anglais)

  • Vengeance - sja[h]s
    • Comme la retranscription l’indique, il y a un lien entre le S et le J, car il contient en réalité les sons S+SH+CH+D+J. La prononciation combine un grondement qui est composé d’un bourdonnement.
  • Avant-Après - fta[h]r
    • Ceci est un autre son composé simplement à première vue, mais qui est en fait plus complexe. Le son T est « aspiré » au moment de la prononciation, ce qui rend sa prononciation entre T et E.
  • Différent - dy[h]r
    • Ici, il ne faut faire attention à ne pas prononcer le Y comme EE, mais plutôt avec un son se rapprochant de YE mais, et c’est la la principale difficulté, en « aspirant » le Y sans toutefois l’ignorer.

 

La structure

La structure de base d’une phrase en langue dragon se compose comme suit :

  • Verbe + Objet + Sujet

Ce qui donne, par exemple :

  • Humain : Le Wombat a mangé le Lalafell.
  • Dragon : Mangé Lalafell, Wombat.

Cela montre à quel point, pour les dragons, l’action est plus importante que l’initiateur de ladite action (petite note personnelle : ceci nous permet de mieux comprendre pourquoi ils jugent tous les humains pour les actes d’une minorité).

Pour les dragons, qui a mangé le Lalafell est relativement, sans importance, ce qui est important pour eux, c’est le fait qu’il ait été mangé. C’est sur cela que les dragons se basent pour apporter une réponse appropriée.

D’ailleurs, dans la langue des dragons, il n’existe que trois pronoms personnels :

  • 1er personne : a [n]
    • Équivalent de : « Je » et « Nous »
  • 2e et 3e personne : i [n]
    • Équivalent : « Tu », « Vous », « il », « elle », « ils », « elles »
  • 3e personne - non vivante : a [h]
    • Équivalent : « Que », « Cela », « Ceux »

Cela a été simplifié pour se concentrer principalement sur le fait que l’action a, oui ou non, été initiée et afin de faire la distinction entre le fait que cette dernière ait été faite par « une vie » ou non.

Les adjectifs et les adverbes quant à eux viennent presque toujours après les mots qu’ils modifient, en plaçant toujours l’importance de l’action. Exemple :

  • Humain : Il a [mangé lentement] ce {petit Lalafell.}
  • Dragon : [lentement mangé] {Lalafell petit.}

Vous l’avez peut-être remarqué, il n’y a pas d’article dans les phrases en langue dragon. C’est normal, les dragons considèrent que l’emploi des articles du genre « un », « les », « ce », etc. sont superflu et n’apporte que très peu à une phrase et à sa pertinence.

Les pronoms possessifs sont également au nombre de trois dans la langue des dragons. Ce qui donne :

  • Ma/Notre vengeance - a[n] sja[h]s
  • Ton/Ta/Son/Sa/Votre vengeance - i|n] sja[h]s
  • Leurs vengeances - a[h] sja[h]s

Autre subtilité de la langue des dragons, il n’y a pratiquement aucune conjugaison de temps pour les verbes. Là où dans la majorité des langues, il y a l’emploi du temps pour les verbes (présent, futur, passé, imparfait, etc.), les dragons, eux, utilisent la même conjugaison pour tous les temps, sauf en ce qui concerne le futur. Lorsqu’il s’agit de parler du futur, la différence est faite par l’inspiration du souffle au moment de la prononciation du verbe et cela, afin d’indiquer l’avenir. Exemple :

  • Mange : ee[h]s
  • A mangé : ee[h]s
  • Va manger [s]ee[h]s

Les deux premiers exemples sont parlés en prononcent le « mange », avec le milieu du mot « an », fortement aspiré. Lorsque l’action se passe dans le futur, un léger sifflement est émis avant le début du mot, qui est représenté par [s] dans la retranscription écrite.

Mais pourquoi il n’y a pas de différence entre le passé et le présent alors qu’il y en a une pour le futur ? Cela vient des dragons eux-mêmes et de la perception du temps et de la causalité qu’ils ont. Les dragons croient que le présent et le point culminant de tout ce qui a eu lieu dans le passé et que le présent et le passé ne forment qu’un. Pour les dragons, qui vivent plusieurs milliers d’années, ce qui se passe en ce moment est indiscernable de ce qui est déjà arrivé.

En langue dragon, les mots sont groupés en « te [n] » servant aux dragons de comprendre et déterminer la position d’un mot dans une phrase par rapport à un autre. Par exemple :

  • te [n] le [h] s Thor[n] - Thordan a corrompu la terre.
  • [s] to [h] m te [n] Thor [n] - Thordan apportera la corruption.
  • [n] err [n] te [n] Thor [n] - Thordan est un homme corrompu.

Pour finir, voici une compilation de la plupart des mots couramment utilisés par les dragons :

ool i[n] losk[h] oo[h]d ! (Bon apprentissage à vous !)

FFXIV - Langue des dragons - Verbes

Retrouvez la liste des verbes de la langue des dragons.

Français Langue des dragons
Répondre tosk[h]
Demander [n]oskh
Être [n]
Apporter to[h]m
Appeler o[h]l
Changer e[h]skdy[h]r
Venir ko[h]m
Jurer k[h]ur
Décider
Avoir l'intention de
Choisir
sai[h]
Mourir mor[n]
Différer dy[h]r
Déranger
Détruire
dys[h]
Manger ee[h]s
Echapper e[h]sk
Tomber
Chuter
fa[h]l
Combattre
Se faire la guerre
wor[h]
Voler fo[h]l
Suivre olo[h]
Forcer
Conduire
Pousser
oos[h]
Fixer
Témoigner
Voir
[h]ess
Obtenir
Recevoir
Tenir
seet[h]
Capituler
Abandonner
Sacrifier
ee[h]l
Donner
Infliger
se[h]th
Aller ko[h]l
Arriver
Se produire
Survenir
[h]aff
Avoir a[h]l
Cacher an[h]ess
Tuer e[h]k mor[n]
Savoir ahle[h]
Partir
Jeter
Oublier
do[h]
Mentir eil[n]
Ecouter
Entendre
Apprendre
losk[h]
Liquéfier e[h]k
Mélanger kis[h]
Devoir [s]ma[h]
Piller
Voler
e[h]sk y a[n]
Indiquer
Faire face
f[h]ei
Prier r[h]ei
Supposer
Croire
Penser
Plannifier
lee[h]s
Regretter k[h]ash
Rendre
Faire
Tourner
e[h]sk
Retourner fe[h]sk
Ranimer [n]ehsk
Rechercher ko[h]l [h]ess
Secouer sha[h]
Dormir so[h]m
Parler osk[h]
Se lever ta[h]n
Rester sei[h]
Attacher
Lier
ta[h]i
Fatiguer so[h]
Utiliser
Exercer
oo[h]s
Attendre w[h]ei
Réveiller ro[h]s

FFXIV - Langue des dragons - Noms

Retrouvez la liste des noms de la langue des dragons.

Français Langue des dragons
Age
Temps
a[h]im
Allag Ala[n]
Colère
Haine
ga[h]r
Excuser so[h]r
Armée sor[n]
Ascien as[h]a[n]
Bête (sauvage) [n]eest
Trahison eil[n]
Sang loo[n]
Os ohl
Fond t[h]om
Poulet
Oiseau
fou[n]
Cercle
Destin
ak[h]
Cristal t[h]arl
Mort mor[n]
Effort do
Dragon dra[n]
Chevalier dragon dra[h]or[h]
Rêve [h]ess y so[h]m
Oeuf for[h][n]esh
Elézen [N]ell
Fin e[n]d
Extinction alamor[n]
Oeil [h]ess[n]esh
Feu fa[n]
Firmament
Ciel
Paradis
we[h]s
Chair [n]esh
Dieu es[h] e[h]d
Or go[h]l
Main ei[n]
Saint-Siège [n]ishka
Ishgard [n]ish
Voyage nee[h]
Famille ki[n]
Savoir ohle[h]
Terre
Hydaelyn
le[h]s
Chef [n]ehd
Solitude
Folie
lo[h]s
Amour e[h]sk
Homme err[n]
Méracydia mera[h]
Méthode
Manière
w[h]ei
Lune mo[h]
Nom e[h]m
Douleur a[n]g
Paix voir "sommeille/calme"
Personne arr[n]
Morceau ee[h]s
Puissance
Force
stra[h]
Punition scor[h]
Rédemption asa[h]
Racine
Centre
oo[h]r
Sauver [n]arr
Shiva Shee[n]
Péché si[n]
Sommeil
Calme
so[h]m
Chant a[h]m
Esprit es[h]
Début sta[h]r
Acier
Lame
l[h]ei
Tempête stoh
Eté ma[h]r
Soleil soo[h]
Thordan Thor[n]
Dessus
Premier
e[h]d
Arbre gro[n]
Vérité s[h]is
Vengeance sja[h]s
Mur
Bouclier
Conviction
s[h]all
Besoin
Désir
wa[n]
Eau wa[h]
Volonté es[h] y [n]esh
Femme herr[n]

FFXIV - Langue des dragons - Adjectifs

Retrouvez la liste des adjectifs de la langue des dragons.

Français Langue des dragons
Suivant
Tardif
fta[h]r
Encore
Répété
k[h]ei
Ancien fa[h]
Arrogant gah[n]
Pas maintenant for[h]
Aveugle an[h]ess
or[n]
Calme a[h]lm
Confus koo[h]
Corrompu
Pourri
te[n]
Couvert k[h]ad
Profond dee[h]
Pendant
Simultané
fee[h]r
Fervent
Zélé
e[h]ll
Facile ee[h]z
Vide
Trou
Seul
e[h]s
Enchanté tar[h]
Eternel afa[h]
Peu yuu[h]
Final f[h]ail
Bon oo[h]d
Avide war[n]
Demi a[h]f
Haut ai[h]
Intérieur dai[h]
Large
Immense
Nombreux
la[h]r
Léger lye
Petit
Faible
my[h]k
Perdu
Abandonné
no[n]
Bas lo[h]
Nouveau nuu[h]
Promis al
Calme le[n]s
Rouge rhe
Droit
Correct
ais
Triste k[h]ai
Lent so[h]l
Fort ong
Stupide
Idiot
Jeune
ya[h]
Aussi
Au-delà
tou
Malfaisant
Traitre
eil
Mauvais
Incorrect
nais

FFXIV - Langue des dragons - Divers

Retrouvez la liste de divers mots et tournures de la langue des dragons.

Français Langue des dragons
1er personne
Je/Nous
a[n]
2e et 2e personne
Tu/Vous
i[n]
Ceci
Cela
a[h]
Sur y
De (génitif) y
Négation n/no
Si le verbe commence par un son “n”, la marque négative devient « no »
Exclamation na
Utilisé en fin d’ordre (ex : Mange tes légumes !) pour accentuer.
à
Pour
ool
De (origini) oom
Avec ith
Oui ess
Non no
Pourquoi
Comment
w[h]a[h]
Quoi
ta[h]
Maintenant
Encore
a
Cependant kal
Mais ka
Parce que k[h]as
Tous
Toujours
ala
Tel
Que/comme/Même
Si
ahs
Un wa[h]
Deux to[h]
Trois thra[h]
Quatre fto[h]
Cinq [h]ai
Six e[h]ch
Sept se[h]n
Huit e[h]i
Neuf nha[h]
Dix te[h]
Cent ha[h]
Mille tha[h]


Jeux du moment

>> Liste complète <<