Publicité

SWTOR – De la gloire à la chute

Au sein des maisons nobles d'Aldérande, la maison Ulgo se démarque par son héritage militaire. Depuis plusieurs générations, nombre de ces fils de la noblesse s'engagent dans l'armée. Leurs victoires sont glorifiées, engendrant de nouvelles vocations. Par exemple, 350 ans après, ils vantent encore Trask Ulgo, obscur soldat dont le principal titre de gloire a été de mourir en protégeant Revan de Dark Bandon lors de la bataille de Taris. La situation d'Aldérande étant plutôt stable lors des derniers millénaires, les opérations militaires où sont impliquées les maisons était limité. Pour assouvir leurs rêves de gloire, les enfants de la maison Ulgo s'engagent plutôt dans l'armée de la République Galactique. Comme le fit le jeune Bouris, 35 ans avant le Traité de Coruscant.

bourisulgo2

7 ans après que Bouris Ulgo se soit engagé débute la Grande Guerre contre l'Empire Sith. Elle allait durer 28 ans, et le noble d'Aldérande en ressortit en héros. Tout d'abord il atteignit le grade de général, et donc atteignit l'un des postes les plus importants de l'armée. Son plus grand fait d'armes fut la bataille de Rordark. Commandant les forces républicaines, il conduisit son croiseur à l'abordage de celui du moff Ceptor, le commandant impérial. Il ne se contenta pas de chercher à le détruire, il le captura et décapita ainsi l'ennemi. Une victoire impressionnante, pour laquelle on lui accorde tout le crédit. Nul ne peut douter de son courage ou de sa détermination. Néanmoins, la fin de la guerre fut plus compliquée pour lui. Après la signature du Traité de Coruscant, il s'attendait à être mis à la retraite ou en réserve. D'autant plus qu'en protestation contre le traité, sa planète natale Aldérande faisait partie des mondes qui quittaient la République. Mais non, il fut conservé sans lui fournir de véritable défi à ses talents.

swtor_blocusdelavoiehydienne

Le départ d'Aldérande de la République signa le point de départ de troubles pour la planètes. Bien que n'étant pas autorisé à appuyer sa maison familiale, il en était quand même un des chefs et à ce titre participait quand même aux décisions politiques. A l'époque, la maison Thul vivait en exil. L'Empire Sith leur servit d'allié et de relais pour négocier leur retour. Inacceptable pour le général républicain, qui devint l'un des principaux opposants à cette motion. Une série d'assassinats plus tard, la Guerre Civile d'Aldérande débutait. La reine Silara Panteer fut victime d'un accident douteux. Un conseil des principales maisons nobles particulièrement réduit vota la réintégration de la maison Thul. C'en fut trop pour Bouris Ulgo. Il démissionna de son poste de général de la République. S'appuyant sur les membres de sa maison qui appartenaient aux forces combattantes de la planète, il en prit le contrôle. Et s'en servit pour annoncer aux autres maisons nobles que désormais le roi c'était lui. Il échoua toutefois à restaurer l'ordre. Sa déclaration ne fit qu'attiser les flammes de la Guerre Civile.

bourisulgo4

Etant donné ses liens avec la République, le nouveau roi Bouris Ulgo espérait qu'elle soutiendrait son action et l'aiderait à asseoir son nouveau pouvoir. Espoir vain. Des accords avaient déjà été passé avec la maison Organa. Plutôt que de veiller à un rapprochement entre les deux rivaux qui consoliderait le pouvoir de l'ancien général, les envoyés républicain se contentèrent de soutenir leur allié sans rien accorder en faveur de celui qui les avait longtemps servi. La Guerre Civile évolua en se concentrant sur trois pôles : la maison Thul alliée à l'Empire, la maison Organa alliée à la République et la maison Ulgo. Le rapport des forces peut paraître déséquilibré en défaveur de Bouris Ulgo, mais comme il dirige ce qui ressemble le plus à une armée planétaire il conserve l'avantage du terrain. Ce n'est pas négligeable.

bourisulgo3

Autoritaire et habitué à être obéi sans discuter, le roi Bouris Ulgo a rencontré de nombreuses difficultés dans le domaine politique. Ce qui l'a rendu colérique. Et le manque de soutien de la République, dont dépendait son principal plan, en a fait un paranoïaque. Il a déclaré la loi martiale pour augmenter ses capacités d'agir. Il a tenu plusieurs années, mais le temps ne joue pas en sa faveur. La République et l'Empire se renforcent, pouvant offrir plus de soutien à leurs alliés. Alors que les ressources des Ulgos ne peuvent que diminuer. Certaines de ses troupes se trouvent éparpillées. Lui-même a son quartier-général dans le palais en ruines des Panteers, un lieu symbolique que ses rivaux ne peuvent pas négliger. Sa présence ici rend même le bâtiment deux fois plus important. Inévitablement, c'est quand cette base fut envahie que toutes ses perspectives s'effondrèrent. Jugé traitre par les deux autres camps, même ses exploits passés sont mis en doute. Le héros que la galaxie a connu est mort.


Jeux du moment

>> Liste complète <<