Publicité

Duke Nukem 3D – Aperçu

Jeu déconseillé aux moins de 18 ans

Duke… Rien qu’à l’évocation de ce nom, les trentenaires comme moi ont déjà des frissons. Les plus jeunes connaissent peut-être la dernière aventure en date sortie en 2011. Mais oui, vous l’avez compris, j’ai envie de vous parler du héros de jeu vidéo le plus badass qui soit, le mec qui pourrait facilement rivaliser avec Chuck Norris (bon p'tete pas quand même, faut pas pousser non plus).

Oui, oui, vous l’avez sur les lèvres, on va parler de Duke Nukem ! Du jeu mythique Duke Nukem 3D pour être plus précis.

 

Un jeu qui aura fait le bonheur de milliers de joueurs par le monde, digne héritier des copains Doom et Wolfenstein. La bonne vieille époque des premiers FPS, qu’on appelait d’ailleurs à l’époque des Doom-like ou des Quake-like.

Alors pourquoi d’ailleurs vous parler de ce Duke Nukem ? Eh bien en fait, figurez-vous qu’il y a quelques mois est sorti une version « remasterisée » de ce jeu, avec des textures un peu plus agréables. Sorti initialement en 1996, il est vrai que le jeu original a pris un « léger » coup de vieux. D’où cette nouvelle version, appelée « Megaton Edition », où vous pourrez retrouver le jeu d’antan relifté, mais sans pour autant être dénaturé. Pour preuve, regardez ce comparatif avant/après :

Ca pique hein 😉 Même les héros peuvent prendre des petits coups de vieux. Cette compilation reprend le contenu de l’Atomic Edition, qui ajoutait à la campagne principale un nouvel épisode de 11 niveaux, et elle ajoute aussi trois extensions : Duke Carribean, Duke in Out in D.C. et Nuclear Winter.

Cette version de Duke Nukem est pourtant strictement identique, mis à part les graphismes. On retrouve avec plaisir les mêmes armes, les mêmes ennemis, les mêmes niveaux. On peut voyager à travers quatre épisodes, chacun découpé en niveaux. Chaque épisode vous fera voyager, vous emmenant pour le premier à Los Angeles un peu dévastée, le deuxième carrément sur une station spatiale lunaire, le troisième dans une ville en ruine contrôlée par les extraterrestres.

 

La principale source de plaisir pour moi dans Duke Nukem, ça reste quand même les armes. Allez je vous cite pêle-mêle le pistolet classique, le fusil à pompe, le lance-roquettes. Tout ça c'est du très classique ! Allez pour s’amuser un peu, pourquoi ne pas prendre un rapetisseur d’ennemis, que vous pourrez ensuite écraser avec votre botte ? Encore mieux, le rayon congelant, qui prendra vos ennemis dans la glace et n’attendront plus que votre godasse pour les transformer en mini-cristaux. Allez, allons encore plus loin, pourquoi ne pas carrément utiliser le rapetisseur sur soi-même pour passer dans des endroits minuscules ? Tout ça c’est possible grâce à Duke. Un vrai régal !

 

Il y avait quand même de bonnes idées dans ce Duke. Les niveaux étaient vraiment labyrinthiques, demandant de se creuser la tête et d’explorer à fond les environs pour trouver comment avancer. Des niveaux aussi profonds en horizontal qu’en vertical. Merci la 3D !

 

Mais réellement, ce qui fait le charme de Duke, c’est quand même l’humour omniprésent. Potache certes, mais qu’est-ce que c’est drôle. Un héros bien caricatural, des références à des films, des situations invraisemblables, voilà le cocktail qui vous attend dans Duke Nukem 3D : Megaton Edition !

 

Vous pouvez retrouver ce Duke Nukem 3D : Megaton Edition sur Steam à 9,99€.


Jeux du moment

>> Liste complète <<