Publicité

SWTOR – La Bataille de Balmorra

Retour au sommaire d'Histoire Galactique

 

La planète Balmorra est un centre industriel depuis sa colonisation et son entrée dans la République. Ce qui remonte à plusieurs milliers d'années. Ce qui explique pourquoi l'Empire Sith l'a attaqué et s'est efforcé de la conquérir dès ses premières incursions dans les Colonies et le Noyau Galactique. Ses droïdes de combat et autre technologies développées ici rendaient ce monde nécessaire à l'effort de guerre du camp qui le dirigerait. Mais à partir du Traité de Coruscant, l'histoire de la planète va s'écrire à rebours de celle de la galaxie : la Guerre Froide sera pour elle une période continue de combats et le retour de la Guerre va lui apporter la paix.

SWTOR - balmorra-image-conceptuelle-002

C'est en - 17 avant le Traité de Coruscant qu'a lieu la première attaque impériale de Balmorra, dirigée par l'amiral Ivernus. Des agents furent envoyés dans l'Usine de droïdes d'Okara, totalement automatisée, pour y implanter un virus. Les nouvelles créations se retournaient contre les balmoréens. D'autres piratages eurent lieu, comme la reprogrammation des systèmes de sécurité civils et militaires afin de retourner les défenses planétaires contre ceux qu'elles devaient protéger. Une conséquence involontaire fut la libération de colicoïdes mutants qui créèrent un troisième front qui dans un premier temps servit les efforts de désorganisation voulus par les impériaux. Le bombardement qui suivit acheva de leur ouvrir la voie. De nombreux produits chimiques furent répandus, volontairement ou non, polluant de nombreuses zones. En face, la République confia au général togruta Buryn l'organisation de la défense de la planète. Dans un conflit qui prenait une allure plus classique, il sut réorganiser les troupes locales et présenter une opposition efficace. S'il ne fut pas capable de chasser les troupes d'Ivernus de la planète, il lui interdit quand même la victoire. Il tint 17 ans, jusqu'à la fin de la guerre. Entre temps, de nombreuses autres planètes étaient tombées et parfois reconquises.

SWTOR - balmorra-capture-decran-004

Quand le Traité de Coruscant a été signé, les impériaux avaient piégé la République afin d'avoir la haute main. Parmi leurs exigences, certaines planètes devaient passer sous leur contrôle. Balmorra faisait partie de leur liste. Le général Buryn fut obligé de partir, ce que nombre de ses subordonnés n'apprécièrent pas. L'Empire avait négocié avec certaines des corporations locales qui ont formé un gouvernement oligarchique soumis. La capitale officielle restait Bin Prime. Mais le pouvoir effectif était entre les mains du gouverneur impérial installé à Sobrik. Un poste où se sont succédé quatorze personnes en une décennie. De plus, l'amiral Ivernus restait le principal officier militaire présent. Installé dans son croiseur en orbite, il dirigeait toujours les forces qui avaient envahi. En face, plusieurs mouvements de résistance indépendants commencèrent à se former. Des patrons de conglomérats et d'industries qui refusaient de changer de camp aux ouvriers et anciens soldats qui continuaient le combat, toutes les couches de la populations se sont vus impliquées. Certains mouvements ont fusionnés pour devenir plus puissants, d'autres sont restés concurrents. Une hydre qui voyait toujours des têtes repousser quand une était tranchée. Mais des groupes qui avaient aussi besoin d'aides extérieures pour se réapprovisionner en armes et formations. Certains se sont tournés vers des groupes de résistance ou de terrorisme internes à l'Empire Sith. Tandis que d'autres s'appuyaient sur des républicains qui voyaient l'abandon de Balmorra comme une trahison. De nombreux mercenaires plus ou moins payés venaient ainsi renforcer leurs rangs. Quatorze gouverneurs, et aucun n'a réussi à éliminer cette Hydre de la Résistance.

SWTOR - dark_lachris_1

Le quatorzième gouverneur de Balmorra fut Dark Lachris, une Sith qui fut apprentie du membre du Conseil Noir Dark Marr. Quand elle prit son poste, le principal mouvement de la Résistance était dirigée par le Grand Marshall Cheketta, ancien grand officier de l'Armée de la République à la retraite (le grade n'a pas été traduit mais correspond en français à celui de Maréchal, grade symbolique au-dessus des généraux). Un grand nombre d'anciens soldats sous ses ordres étaient venus avec lui, des généraux comme de simples commandos. Même des Jedi ont été aperçus autour de lui. L'Empire Sith a aussitôt exploité dans sa propagande la possibilité que Cheketta soit ici en service commandé. Ce que Coruscant a toujours nié, même après sa mort. L'ancien officier s'était retranché dans une usine des Armureries de Balmorra, dans les plaines de Sundari. Autre victime de cette attaque : Vol Argen, ministre de la Défense du dernier gouvernement indépendant de la planète et dernier grand représentant politique de la Résistance. Une grande victoire, et Dark Lachris s'est empressée d'annoncer que la Résistance était enfin éliminée. Mais dans le même temps, elle perdait aussi l'amiral Ivernus. Celui-ci avait toujours mal traité les mercenaires mandaloriens sous ses ordres, et ceux-ci n'avaient vu aucun problème à placer son nom parmi les cibles de leur dernière Grande Traque. Une perte qui augurait de certaines difficultés à venir.

SWTOR - social-balmorra-m-1

La Résistance avait beaucoup perdu à cause de Dark Lachris. Des troupes du Grand Marshall Cheketta, il ne restait plus que quelques officiers. Les principaux mouvements se regroupèrent vers Vermineville, une zone baptisée ainsi car passée sous le contrôle des colicoïdes. Mais c'est hors de la planète que se produisirent les plus grands changements. Quelques mois après la victoire de Dark Lachris, le puissant commandant Dark Baras manqua de faire voler la paix en éclat entre les deux grandes puissances galactiques. Il était trop tôt pour mettre fin à la Guerre Froide, même si l'on n'en était pas loin. De chaque côté, des résolutions furent prises pour montrer sa force. L'Empire chassa les colons républicains de Taris. Et la République apporta son soutien pour remettre sur pied la Résistance de Balmorra. L'officier chargé de chasser les Sith et leurs subordonnés de leur principal accès au Noyau Galactique fut le commandant Cassius Madine. Parmi ses soutiens, il reçut l'aide de Jedi, mais aussi des Forces Spéciales avec l'Escouade du Chaos. Il reconstitua un niveau d'exigence qui avait été celui du Grand Marshall Cheketta un an plus tôt. Mais il considérait la Résistance comme un simple soutien n'ayant pas suffisamment fait ses preuves pour peser dans la direction des batailles. Si possible, il préférait récupérer intactes les armes développées par les Sith afin de les retourner contre eux. Ce qui ne pouvait qu'inquiéter les chefs résistants, peu désireux de changer une domination pour une autre.

SWTOR - balmorra-capture-decran-001

Tai Cordan était secrétaire d'Etat au commerce et le plus jeune membre du gouvernement de Balmorra au moment du Traité de Coruscant. Il avait passé la décennie suivante en exil, à essayer de convaincre le Sénat Républicain d'aider sa planète. Il finit par rejoindre un groupe de sénateurs et de représentants de planètes neutres peu satisfaits de la gestion du Chancelier Suprême Dorian Janarus. Celui-ci finit par demander au Barsen'thor Jedi de le représenter au sein de cette Alliance du Rift et de leur rendre foi en la République. La première destination souhaitée par cette Alliance ? Balmorra, pour la libérer de l'Empire Sith et mettre Tai Cordan à sa tête. Les mouvements de la Résistance rechignent à se ranger derrière cet exilé qui n'est pas resté se battre comme eux tout le long de ces 28 ans de conflit. Mais un compromis est trouvé lorsque l'on découvre que le dernier président Retheus Galthe est toujours en vie et prisonnier de Dark Lachris. Le Barsen'thor et le chef résistant Zenith se chargent de le libérer, éliminant la gouverneur au passage. Elle tombe exactement au même endroit que Vol Argen un an plus tôt. Mais l'évadé est en trop mauvais état pour reprendre efficacement ses fonctions et Tai Cordan devient le chef effectif de Balmorra. Connu sur Coruscant, soutenu par cette étoile montante qu'est l'Alliance du Rift et avec dans son gouvernement les chefs de la Résistance capables de faire le lien avec les masses, il dispose de suffisamment d'atouts pour rendre à sa planète la place qu'elle avait avant l'arrivée de l'Empire Sith. Et ce, sans passer par la case du gouvernement militaire vers laquelle semblait vouloir se diriger le commandant Madine.

SWTOR - balmorra-image-conceptuelle-001

La Bataille de Balmorra a donc duré 28 ans, de - 17 à 11 après le Traité de Coruscant. Les dernières années étaient pourtant censées être liées à la paix galactique. Quelques mois plus tard, la guerre reprenait entre la République et l'Empire Sith. Suivant des plans préétablis à l'avance, les impériaux n'ont pas pris en compte la perte récente de cette planète et n'ont donc pas cherché à la reprendre. De l'autre côté, l'armée républicaine a bien profité de ce changement d'allégeance. Les droïdes militaires des usines balmoréennes sont venus renforcer les rangs des soldats pour une force militaire plus puissante. Or, les premiers affrontements se sont terminés en leur faveur, comme sur Corellia. La résolution de la Bataille de Balmorra fut donc un élément-clé de la guerre entre République et Empire Sith.


Jeux du moment

>> Liste complète <<