Publicité

TrackMania² Stadium – Aperçu

Nous avons eu l'occasion de nous essayer au nouveau cru de Nadeo, TrackMania² : Stadium. Après Canyon et Valley, le développeur à succès revient à ses racines et nous dévoile la version 2.0 du jeu qui a inscrit la franchise au panthéon des jeux vidéo. En effet, lorsque l'on pense à TrackMania, c'est généralement à Nations que l'on fait référence et pour cause, il s'agit du titre le plus joué de la série.

Vous ne voyez toujours pas ?

Et bien moi non plus car même si j'ai passé des heures sur ShootMania, j'avoue honteusement ne jamais avoir joué à un autre jeu Nadeo. Oui lecteur, je le confesse, je n'ai jamais joué à TrackMania.

Il fallait bien qu'un noob du jeu de voiture comme moi teste ce jeu mythique. Et puis un bon jeu de scoring, rien de tel pour se mettre en condition avant une ou deux partie de LoL car quand vous ratez pour la 20 ème fois une médaille d'or après une chicane mal négociée, vous relativisez tous les feeders de la terre.

Bref, vous l'aurez compris, ce test risque d'être funky !

 

Sommaire

 

Premiers pas

La prise en main du client est très simple, on a tous les modes à portée de main. Les menus sont intuitifs et sobres depuis la petite musique d’ascenseur du lobby n'est pas pour me déplaire. On me demande d'abord ma région, cela aura une influence sur mon classement et la couleur de ma voiture.

Le jeu est donc un jeu de scoring, entendez par là un jeu où votre principal objectif est de réaliser le meilleur temps possible. Le moteur physique ne gère donc pas les collisions entre joueurs.

Trois modes de jeu me sont proposés : Le solo, le multijoueur et l'éditeur de circuits. Je suis trop noob pour me jeter la tête la première dans le multi et j'ai envie de piloter avant de construire. C'est parti pour le solo.

 

Le mode Solo

C'est vrai quoi, sans être misanthrope, je joue à assez de jeux multijoueurs pour aimer de temps en temps me retrouver seul dans un jeu.

Le mode solo me propose 5 paliers de difficulté. Chaque palier vous propose 5 courses basiques qu'il faut terminer afin de débloquer 5 nouvelles courses et ainsi de suite. Le palier noir (la difficulté la plus élevée) ne se déverrouille que lorsque l'on a terminé au moins une fois chaque course des 4 autres paliers.

 

Les parties s'enchaînent assez rapidement et les différents circuits proposés sont très variés. On passe du terrain sec ultra balisé à la terre battue accidentée en passant par de jolis loopings et des circuits remplis de sauts.

 

Les modes de difficultés sont tous assez bien jaugés et certaines médailles d'or sont vraiment très difficiles à obtenir.

 

Le mode multi

J'ai à présent terminé au moins une fois toutes les courses du mode solo. Je suis paré pour me mesurer aux autres joueurs. Je me rends dans la partie du lobby réservée au multijoueur et tente de trouver un serveur qui correspond à mon niveau et là, surprise !

En fait, je suis trop nul pour jouer en multi. J'ai pourtant tenté de me connecter à différentes heures durant la journée.

 

 

L'éditeur

 

Si vous aimez les bacs à sable, vous aimerez l'éditeur de circuits. Moi qui suis un grand adepte de ShootMania, quelle ne fut pas ma surprise de retrouver le même style d'éditeur (en même temps, c'est normal). Tout y est extrêmement bien pensé, les contrôles sont simples, les éléments sont variés et la possibilité d'essayer en quasi direct ce que l'on crée est vraiment un bonheur. Je ne trouve rien à redire à cet éditeur puisque j'adhère déjà totalement à celui de ShootMania Storm.

 

 

Les graphismes, le son et autres trucs et bidules

Je suis mitigé concernant les graphismes. Autant je trouve que Canyon est magnifique car les jeux de lumières y sont tout simplement excellents, autant je pense que Stadium est un peu "vide". Alors je sais que les fans absolus de TrackMania Nations Forever me hurleront que c'est mieux pour les performances, que ça fait partie du gameplay, etc. J'ai tout de même apprécié la présence d'éléments de décors gonflables, ce petit détail fait toute la différence en matière d'auto-dérision et Nadeo la pratique avec énormément de subtilité.

 

En ce qui concerne la bande sonore, on est pile dans ce que j'attends d'un jeu de course nerveux. Je suis content de ne pas devoir "subir" une tracklist de Hip-Hop ou de Metal bien lourd, non pas que je n'aime pas ce genre de musique mais pour un jeu de scoring, on attend une musique qui ne déconcentre pas le joueur. Un fond sonore en somme.

 

Conclusion

Moi qui n'avais jamais joué à un jeu TrackMania, je suis agréablement surpris par la qualité de ce titre. Élaborer ce test m'a réconcilié avec les jeux de conduite et je pense que je vais continuer à y jouer. Je suis déçu de ne pas avoir pu tester le mode multijoueur. J'ai peut-être loupé un truc avec ce mode donc si vous savez comment faire pour y jouer, je prends !

On se quitte en musique !


Jeux du moment

>> Liste complète <<