Publicité

FFXIV – La Grande Bibiliothèque de Gubal

Dernier donjon de l'épopée (Dépoussiérage de livres) avant d'atteindre le niveau 60, la Grande bibliothèque de Gubal fera tourner la tête à tous les dévoreurs de livre.

biblio-illu

 

On commence par les coffres, pour faire le plein de potions d'équipement.

Vous voici arrivé devant le premier boss, Mur de livres démonique. Pour ce combat il va falloir bouger bien souvent. Comme le Mur du Château d'Amdapor, celui-ci alternera des AOEs au sol : la première en ligne sera au milieu suivie deux bandes de chaque coté. Ces dernières seront accompagnées d'une AOE circulaire autour d'un joueur.

Lorsque le Mur de livres démonique se fermera, profitez-en pour passer derrière lui afin d'éviter l'attaque qu'il s’apprête à faire.

Au cours du combat, le sol se couvrira de verglas comme lors de votre bataille contre Shiva. Ce sol verglacé vous aidera (ou vous compliquera la tâche) pour passer de l'autre coté du Mur quand ça sera nécessaire. 

Le mur tout cassé, retour à la routine : taper, coffre, taper, coffre.

Le second boss, Byblos s'avère moins compliqué que le premier. Byblos utilise Charge bestiale, une attaque en ligne ainsi que Aérocoupure qui fera apparaître des nuages dans l'arène. Dernière attaque à éviter : Queue fracassante, une AOE en cône derrière lui.

Au cours du combat il retournera sur son livre et fera apparaître deux Pages soixante-quatre. Éliminez-les rapidement en prenant garde à leur attaque en ligne Rayon de la mort.

biblio-Byblos03

Pendant ce temps, un des membres du groupe sera ciblé par une boule d'énergie. Il faudra amener celle-ci à Byblos de manière à ce qu'elle le heurte.

biblio-Byblos05

Byblos vaincu, continuez l'exploration de la bibliothèque. jusqu'à parvenir au dernier boss : Bibliotaphe éternel. Ça va être sportif.

Autour de l'arène vous pouvez voir six dalles circulaires composées chacune de trois cercles violets. Ces cercles vont s'allumer à plusieurs reprises quand le Bibliotaphe éternel incantera Appel du néant, et il faudra se placer dessus pour les éteindre. Si ce n'est pas fait avant que le boss ne termine son attaque, des ennemis supplémentaires vont apparaître, corsant la bataille.

biblio-dalle

Tout d'abord un seul cercle violet s'activera, ne nécessitant qu'un joueur pour le désactiver. Puis deux s'activeront et demanderont deux joueurs et enfin tous les cercles s'allumeront requérant trois joueurs pour les éteindre. Une fois désactivée, la plateforme sera entourée d'une chaîne rose.
Essayez de vous organiser avant d'entamer le combat en désignant par exemple, le soigneur et un DPS pour s'occuper du coté gauche et le tank et le second DPS pour le coté droit. Ça vous fera gagner un peu de temps.

Passons aux autres mécanismes du combat. Un signe apparaîtra régulièrement sur un puis plusieurs joueurs. Placez-vous au bord de l'arène, entre deux dalles circulaires. Quand le signe disparaît, une boule se matérialisera où vous vous teniez, explosant régulièrement et faisant des dégâts. Il est donc important de bien les placer.

Bibliotaphe éternel enchaînera régulièrement deux AOE :

  • Aura du néant profond prenant toute la salle. Seule une zone autour du boss est épargnée,
  • Explosion magique, qui est l'inverse d'Aura du néant profond.

Restez concentrés et réactifs et vous devriez venir à bout de ce dernier boss !

 

Liste du butin

 

Que serait une bibliothèque si on ne pouvait pas y lire un peu ? Quelques ouvrages sont accessibles, et si vous n'avez pas eu le temps de les lire, retrouvez-les ci-dessous.

La Hiérarchie garlemadaise I

La mise en place de régime impérial en l'an 1522 de la 6e ère astrale a vu la rapide hiérarchisation de la société garlemaldaise. Cela s'est notamment traduit par l'apparition de préfixes marquant le rang dans les noms des citoyens. Ainsi, "zos" indique l'Empereur, "yae" les membres de la famille impériale et "wir" les autres nobles. Le même principe s'applique aux grades de l'armée, avec "van" pour les généraux, puis par ordre décroissant d'importances, "tol", "sas", "rem", "quo", "pyr", "oen". Les techniciens militaires ont également droit à ce genre de titres : "nan", "mal", "lux", "kir" et "jen". 

La Hiérarchie garlemaldaise II

En ce qui concerne les fonctionnaires publics, le dictator et les princeps senatus, leur préfixes sont "het", "fae", "eir", "dus".
Parmi les citoyens, les patriciens "cen" sont différenciés des plébéiens 'bas".
Quand à la classe inférieure, elle est marquée par un "aan". Il va sans dire que tous les habitants des provinces conquises par l'empire garlemaldais sont pour la plupart considérés comme des esclaves et ne peuvent aspirer qu'au préfixe de "aan". Seuls ceux qui accomplissent des faits exceptionnels pour la gloire de leur nouvelle patrie peuvent espérer gravir les échelons, mais cela requiert généralement plus de vingt ans au service de l'armée.

Les Six Éléments

Le cycles des naissances
La foudre en tombant crée le feu, qui brûle toutes choses pour qu'elles retournent à la terre. Celle-ci érige les montagnes sur lesquelles naît la glace, qui fond pour donner vie à l'eau. Cette dernière s'évapore et devient le vent, qui lui monte aux cieux et forme les nuages, eux-mêmes enfantant la foudre.

Les trois ascendances indéfectibles
La terre absorbe la foudre. L'eau emporte la terre. La foudre domine l'eau.

Les trois éternelles sujétions
Le feu est éteint par le vent. La glace fond sous l'action du feu, Le vent ne peut pénétrer la glace.

Les deux règnes inébranlables
La place des six éléments est et restera éternellement au-dessus des ombres et en dessous des astres. Ils s'approchent et s'éloignent de ces deux pôles sans relâche, mais jamais il ne les atteignent complètement. 

Au-delà de l'horizon

La découverte par Merlwyb Bloefhiswyn du clan du Sable d'argent d'une voie maritime sûre vers le continent occidental a une importance historique. Les marins ne pouvaient y accéder autrefois qu'au péril de leur vie et en priant les éléments de leur être favorables. Toutefois, ces rivages restent extrêmement hostiles. Le peuple indigène des Mamool ja qui vit là-bas a démontré à plus d'une occasion ses tendances belliqueuses, et nombreuses sont les créatures dangereuses pour les humains. Malgré cela, je compte bien découvrir les trésors que recèlent ces terres.

Journal en cuir

Il n'est pas de roses sans épines, comme on dit, et je dois dire que la beauté des succubes de rang supérieur est indéfinissable. Aucun spectacle n'a jamais saisi avec tant de force mon esprit d'esthète. Malgré les difficultés, j'ai réussi à obtenir un corps qui servira de vaisseau. Il ne me reste plus qu'à préparer le rituel et à attirer une de ces magnifiques êtres du néant... J'ai bien sûr pris la précaution d'enchaîner le cadavre au lit où je l'ai déposé. Bientôt une de ces exquises créatures sera tout à moi ! Ha ha ha !

Journal en cuir

J'ai échoué...
Alors que j'écris ces lignes, l'immondice à tête de seiche qui est enchaînée au lit s'agite bruyamment. Je ne comprends pas où j'ai bien pu me tromper, ni comment je vais bien pouvoir me débarrasser de cette horreur. Tout ce que je peux affirmer, c'est que mon rêve d'une beauté sans égale est désormais brisée...


Jeux du moment

>> Liste complète <<