Publicité

WoW – Choix de corps à corps en JcJ : le voleur

Voici la deuxième classe corps à corps que nous allons présenter dans cette série "Choix de classe". Encore une fois, ici, je ne vous parlerai pas de la quantité de dégâts potentiels que la classe peut infliger ou de son hyperpuissance, mais de son style de jeu, de ses atouts, de ses faiblesses et de la manière dont on doit envisager de jouer son personnage. Aujourd'hui, c'est au tour du voleur.

Voleur

Le voleur, ce fourbe personnage qui assassine dans une ruelle sombre d'Orgrimmar ou de Hurlevent. Camouflé dans l'ombre, il n'agit que lorsque la situation est sûre, que la retraite lui est possible. Il déverse tout son potentiel destructeur et s'enfuit dans un nuage de fumée avant que sa victime ne réalise ce qu'il se passe.

Et bien, dans le JcJ de World of Warcraft, c'est un peu ça en un peu plus complexe. Si vous voulez jouer votre personnage en fonçant vers votre adversaire dès que vous le voyez et en cherchant à le frapper jusqu'à ce que mort s'en suive, le voleur n'est pas fait pour vous. En tout cas, pas au niveau maximum. En effet, si le voleur a la possibilité de se camoufler, ce n'est pas simplement pour attaquer par surprise, mais aussi parce que sa survie en dépend.

Le voleur est, aux dires de beaucoup de joueurs du top niveau, la classe la plus complexe à prendre en main, mais aussi celle qui offre le plus de possibilités si elle est très bien jouée. Dans cet article, je ne détaillerai pas chacune des trois spécialisations qui s'offrent au voleur mais je m'attarderai sur la façon avec laquelle il faut aborder un combat JcJ, et sur ses points forts et faibles.

rogue-gnome-large

 

Ses points forts

Le camouflage : c'est le voleur qui décide lorsque le combat doit s'engager, cela lui permet de savoir à l'avance comment il va pouvoir tirer profit de l'environnement, pour séparer un adversaire de son partenaire par exemple, ou simplement pour fuir. Tout au long du combat, c'est lui qui mène la danse, et ses adversaires ne sont que dans la réaction s'ils le peuvent. Grâce à assommer, il peut immobiliser un adversaire si son emplacement lui convient, contrôler un éventuel partenaire de sa cible pour retarder son intervention. Marche des ténèbres lui permet de réduire les chances de se faire détecter lors de son passage à l'action. Un voleur qui n'aura pas l'avantage de l'engagement sera en mauvaise posture et aura peu de chance de vaincre. Pour palier à cela, il dispose de la disparition, réinitialisée par Préparation pour pouvoir se ré-camoufler en cours d'affrontement et refaire une ouverture de combat "propre". Attention toutefois aux effets de magie, de poison ou saignements sur la durée qui sortent du camouflage. Contre les effets magiques et les poisons, il est possible d'utiliser Cape d'ombre. Contre les effets de saignement, il est possible d'utiliser la compétence raciale naine... ou prier le grand esprit du Papa Pingouin. Mais en ce qui me concerne, cette dernière solution n'a jamais fonctionné. Si plus rien n'est disponible et que le voleur est toujours en difficulté, sa seule solution sera de courir le plus loin possible ou derrière un obstacle pour tenter de se sortir du combat (6sec) et de se camoufler manuellement.

Ses contrôles : l'autre atout du voleur est sa capacité à empêcher ses adversaires de se déplacer, voire simplement de jouer. Il dispose pour cela à l'engagement du garrot pour les lanceurs de sort ou du coup bas pour les autres. Puis, il possède l'aiguillon perfide applicable 6 à 8 secondes sur sa cible ou sur un autre ennemi grâce à Rediriger, du démantèlement, de l'éventuel poison paralysant. Également, grâce à cécité, suriner voire la bombe fumigène, il peut contrôler de manière très efficace un éventuel partenaire de sa cible, ou tout simplement s'en servir pour fuir lors dans une situation périlleuse. Nous pouvons aussi ajouter à cela le coup de pied, utilisable après un pas de l'ombre. Tout cela fait du voleur un adversaire craint des soigneurs.

rogue_poisons

Son point faible

Sa survie : c'est LE point faible du voleur. La raison pour laquelle le voleur ne peut pas être joué n'importe comment. Malgré une bonne régénération que lui confère conversion lorsqu'il est dissimulé, le voleur dispose en tout et pour tout de deux sorts défensifs contre les attaques qui lui sont destinées. L'un contre les dégâts physiques et l'autre contre les sorts. j'ai nommé Évasion et Cape d'ombre. Passé ces deux sorts, le voleur se retrouve "tout nu". Ses dernières possibilités de survie se retrouvent alors dans le camouflage.

 

rogue_qjpreviewth

Avec une mobilité correcte sans être exceptionnelle, le voleur est une classe spéciale, au charme particulier qui plait énormément à certains et qui dégoute d'autres. Toute la difficulté et son potentiel résident dans la capacité avec laquelle le joueur réussira à se camoufler, sortir du combat, gérer ses sorts spéciaux. Un voleur mal joué sera une proie facile. En revanche, un voleur bien joué peut être particulièrement spectaculaire et destructeur.

Notons toutefois que pour Warlords of Draenor, de nombreux changement sont à venir et je crois savoir que le voleur s'apprête à recevoir une refonte certaine. Démantèlement et l'effet de silence du garrot sont destinés à disparaître. Du moins, c'est ce qui est annoncé pour le moment. Cependant, je ne pense pas que "l'esprit" de la classe change énormément.


Jeux du moment

>> Liste complète <<